Archives du mot-clé vaccin

Christian Cotten vs Roselyne Bachelot à la sorti du TGI de Paris

Le lundi 4 janvier 2010, la Ministre de la Maladie Roselyne BACHELOT était assignée en référé au Tribunal de Grande Instance de Paris à 9h, concernant une plainte pour  » empoisonnement  » à grande échelle…

Voir aussi : Roselyne Bachelot assignée en référé le 4 janvier 2009 au TGI de Paris



Ne croyez surtout pas que nous sommes hors de danger !

NE CROYEZ SURTOUT PAS QUE NOUS SOMMES HORS DE DANGER AVEC CETTE SOI-DISANT PANDÉMIE DE GRIPPE H1N1 ! Le temps n’est vraiment pas à baisser la garde et à se rendormir. L’OMS et nos gouvernements préparent leur prochaine offensive. Je vous en apporte quelques indices supplémentaires dans ce courriel.

Donc, si vous voulez savoir :

Pourquoi l’année 2009 fut finalement une excellente année

Comment la vérité est en train d’éclater à propos de la pandémie de grippe H1N1, du réchauffement climatique, des attentats du 11 septembre et des médias

Pourquoi nous avons réussi à saboter, tous ensemble, les projets de vaccination obligatoire

Pourquoi on ne nous parle pas des centaines de morts provoqués par la vaccination (et ce n’est qu’un début, malheureusement)

Pourquoi on peut craindre que le Tamiflu ait tué davantage que la grippe H1N1 elle-même

Pourquoi nous allons assister à une épidémie de problèmes de fertilité et de stérilité dans les trois ans qui viennent

Ce qui nous attend en 2010 et quels sont les scénarios probables qui risquent de nous tomber dessus

Pourquoi le puçage des populations va devenir un enjeu majeur dans les années à venir Mais surtout, si vous voulez savoir quelles actions entreprendre pour contrecarrer cette folie criminelle et liberticide,

LISEZ CE COURRIEL ET PARTAGEZ-LE. PLUS NOUS SERONS NOMBREUX À CONNAÎTRE LES PLANS QUE NOUS PRÉPARE L’ÉLITE MONDIALE, MIEUX NOUS POURRONS NOUS PRÉPARER ET NOUS ORGANISER.

C’est aussi la raison pour laquelle je reprends mes activités de formateur et de conférencier, dès le début du mois de mars, en Europe et au Québec. En attendant de recevoir par courriel mon programme détaillé (la semaine prochaine), je vous invite à prendre connaissance du calendrier qui sera mis à jour régulièrement. Je serai de passage en Belgique, en Suisse et en France à partir du 10 mars jusqu’au 15 avril. Je reprendrai également mes activités au Québec après le 15 avril.

SI VOUS N’AVEZ PAS REÇU DIRECTEMENT CE COURRIEL DE MA PART, INSCRIVEZ-VOUS DÈS À PRÉSENT SUR MA LISTE D’ENVOI (VOUS ÊTES DÉJÀ PLUS DE 18.000 À RECEVOIR CETTE COURRIEL DIRECTEMENT, ET DES CENTAINES DE MILLIERS À LE RECEVOIR INDIRECTEMENT).

IL Y VA DE NOTRE VIE, DE NOTRE LIBERTÉ, DE NOTRE SOUVERAINETÉ. LE TEMPS PRESSE ! METTEZ-VOUS DEBOUT, DE GRÂCE.

Montréal, le 7 janvier 2010

Madame, Monsieur, Chers amis,

C’est devenu une tradition que je nourris jalousement depuis des années. Dans l’hémisphère Nord, le solstice d’hiver marque la période où nos nuits sont les plus longues (aux alentours de 16 heures à Bruxelles, Paris ou Montréal) et les jours les plus courts. Pour moi, c’est un rendez-vous annuel que la Nature m’offre pour prendre le temps de méditer, de tirer les enseignements de l’année qui s’achève et de faire le bilan. Depuis des années, j’ai décidé de fuir toutes ces fêtes bruyantes et superficielles pour m’offrir une retraite, souvent accompagné de celle que j’aime ou de quelques amis particulièrement chers.

2009 : finalement, une excellente année !

Cette année 2009 se termine pour moi avec un sentiment que je n’ai jamais connu. Le sentiment qu’après les événements que nous avons vécus, rien ne sera plus jamais comme avant. Vous me direz que cette année fut une année difficile, douloureuse, révoltante, répugnante, en bref, une année de merde ! Oui, c’est un point de vue. Mais je voudrais citer cette phrase célèbre de Richard Bach (né en 1936), tirée de « Illusions ou le Messie récalcitrant » : « ce que la chenille appelle la fin du Monde, le Maître l’appelle le papillon ».

Car, bien sûr que de notre point de vue de chenilles, il y aurait de quoi désespérer de l’Humanité (qu’il s’agisse des peuples moutons inconscients ou des dirigeants corrompus et cyniques). Et je ne vous cache pas qu’à quelques reprises, j’ai, moi aussi, été pris par la tristesse et le découragement. Mais en prenant un peu de recul et de hauteur, en regardant cette vie sur Terre comme une grande pièce de théâtre où le but du jeu est d’évoluer en conscience grâce aux événements que nous vivons sur cette scène, la perspective devient alors extraordinairement positive.

Démonstration.

Depuis des dizaines d’années, nous n’étions qu’un faible pourcentage a être convaincus que le système mondial était devenu une machine à broyer les individus et les peuples au profit d’une élite minoritaire qui concentre de plus en plus de richesses dans des mains de moins en moins nombreuses. Jusqu’à présent, nous n’étions qu’une minorité à dénoncer les mensonges, les corruptions, les collusions, les complots ourdis par les gouvernements et les instances supranationales (comme l’ONU, l’OMS, le FMI, la FAO) contre leurs propres citoyens ou les citoyens du Monde. Chaque fois que nous pointions du doigt une loi, un décret, un accord en démontrant qu’une fois de plus, c’était une partie de notre liberté et de notre souveraineté (individuelle ou collective) qui était bafouée et piétinée, nous nous faisions traiter de conspirationnistes, de révisionnistes, de théoriciens du complot, d’anarchistes d’extrême gauche, de sectes, d’agitateurs dangereux, et j’en passe (vous compléterez la liste vous-même !).

Le changement extraordinaire que 2009 nous a offert, c’est que cette machine à broyer s’est emballée, croyant atteindre bientôt son but ultime : le pouvoir absolu. Et trop sûre d’elle, cette machine a accéléré la cadence pour réaliser son but, en multipliant les mensonges, les falsifications, les manipulations, à l’échelle planétaire. C’est vrai que le directeur de la propagande d’Hitler, Joseph Goebbels, disait déjà à l’époque : « Plus le mensonge est gros, plus ça passe ! » À voir ce qui s’est passé en 2009, il faut croire qu’il se trompait.

Le voile se lève sur le dossier de la vaccination

Dans le dossier de la grippe H1N1, une majorité d’individus a compris qu’il y avait quelque chose de louche dans la gestion de cette soi-disant crise. Et les centaines de millions de dollars ou d’euros investis pour diffuser la propagande pro-vaccinale n’ont pas réussi à convaincre les gens qu’ils devaient se faire vacciner. Au contraire, ces efforts propagandistes ont eu l’effet inverse. Des millions de personnes ont reçu des informations qu’ils n’auraient jamais reçues autrement ; à présent, nombreuses sont les personnes qui sont devenus conscientes qu’un vaccin, ça peut être dangereux ! Par ailleurs, de plus en plus de gens se sont rendu compte que la corruption existe au sein de l’OMS et chez les responsables de santé publique. À cet égard, il est intéressant de noter que pas moins de six pays, à ma connaissance, ont lancé (ou vont lancer) des demandes d’enquêtes pour corruption dans ce dossier :

la Russie, par la voix d’Igor Barinov, qui a même menacé de se retirer de l’OMS à cause de la corruption qui y règne (voir : http://planeteattitude.ning.com/forum/topics/la-russie-lance-un-serieux ) ;

la Hollande, qui a lancé une enquête contre Albert Osterhaus, l’expert-clé numéro un auprès de l’OMS dans le dossier pandémie et qui a gagné des centaines de millions d’euros personnellement grâce au déclenchement de cette alerte à la pandémie (voir : http://www.voltairenet.org/article163315.html ) ;

l’Italie, qui a exigé une enquête pour corruption (voir : http://theflucase.com /index.php ?option=com_content&view=article&id=2451%3Aitalian- parliament-to-investigate-fraudulent-h1n1-vaccine- contracts&catid=1%3Alatest-news&Itemid=64〈=en ) ;

la France, par la voix de certains parlementaires de l’opposition (voir : http://www.tdg.ch/depeches/people/h1n1-gouvernement-francais-critique-gestion-vaccins ) ;

le Comité santé du Parlement européen, présidé par le docteur Wolgang Wodarg, qui a l’unanimité, a exigé une enquête sur la corruption au sein de l’OMS (voir : http://www.nbiou.com/science-et-sante/loms-est-elle-soumise-aux-industries-pharmaceutiques/ ) ;

la Pologne, qui, par la voix de sa ministre de la Santé, Ewa Kopacz et de son premier ministre, a refusé de commander et d’imposer des vaccins à sa population (voir : http://www.dailymotion.com/video/xb5o8d_ministre-de-la-sante-polonaise-sur_news ).

Lire la suite Ne croyez surtout pas que nous sommes hors de danger !

Quelques vérités choquantes sur le SIDA

Natural News, Mike Adams, 1er décembre 2009

Quand Brent Leung a commencé à présenter son nouveau film documentaire révolutionnaire sur le SIDA, House of Numbers, il n’imaginait pas la vague d’attaques diffamatoires qui serait déclenchée contre lui. Les promoteurs de la théorie classique du SIDA (avec tous leurs vaccins et produits pharmaceutiques) se sont déchaînés contre Leung, le qualifiant de « négationniste du SIDA, » une expression dont la quasi homonymie avec « négationniste de l’Holocauste » saute aux yeux.

Ce qu’elle implique, évidemment, c’est que, si vous refusez une partie des théories classiques du SIDA, vous êtes aussi abominable qu’un criminel de guerre nazi. C’est un rapprochement curieux, particulièrement parce que les racines de l’industrie pharmaceutique moderne sont précisément dans le régime nazi, à l’époque où des scientifiques faisaient régulièrement des expériences médicales avec les prisonniers. Fait historique fascinant, le président de Bayer dans les années 50 (oui, le même qui fabriquait l’aspirine Bayer) était le Dr Fritz ter Meer, un criminel de guerre qui, après ses crimes contre l’humanité, a été condamné à sept ans de prison au procès de Nuremberg.

L’industrie pharmaceutique qui opère aujourd’hui est en grande partie une cabale de criminels non inculpés, qui se sont rendus coupables de crimes contre l’humanité. Et l’une de leurs méthodes favorites pour multiplier leurs bénéfices, c’est de mettre en avant une maladie pour vendre ensuite un vaccin qui, soi-disant, la « traite. » C’est toujours la même vieille combine, que l’on parle de cancer du col de l’utérus, de grippe porcine ou même de SIDA.

Pour en revenir à Brent Leung et à son film House of Numbers, quand les promoteurs de remèdes contre le SIDA ont vu son film, ils ont compris qu’ils devaient attaquer le messager et essayer de le discréditer aussi vite que possible. Ils ont alors prétendu que, dans son film, Leung avait produit les citations des scientifiques hors contexte, déformant ainsi ce qu’ils disaient. Leung a été attaqué en particulier pour son interview du Dr Luc Montagnier, Prix Nobel de co-découvreur du virus du SIDA, qui a expliqué à Leung que le SIDA peut être guéri par la nutrition, et que l’approche vaccinale est très exagérée.

Ce genre d’idée présage naturellement d’un destin financier funeste pour les compagnies pharmaceutiques et leurs cohortes, qui profitent toutes du mythe maintes et maintes fois répété de l’incurabilité du SIDA sans des remèdes. Les critiques sont donc montés aux créneaux contre Leung qui a osé inclure les paroles de Montagnier dans son documentaire. Une critique en particulier, Jeanne Bergman du site Internet AIDSthruth, a affirmé que Leung avait pigeonné Montagnier en le prenant au dépourvu.

Elle a aussi prétendu que Leung avait cité Montagnier hors contexte, disant : « Montagnier ne dit pas spontanément dans le film qu’une alimentation saine élimine le virus. Leung a posé des questions prépondérantes et a ensuite présenté un fragment de conversation hors contexte. »

Comme vous allez le voir bientôt, Jeanne Bergman n’a aucune idée de ce dont elle parle. Mais c’est en réalité comparable à ce qui se passe quand il s’agit de l’industrie du SIDA.
L’interview de Luc Montagnier telle qu’elle est !

Pour aider à garantir la clarté sur cette question, Natural News a parlé avec le cinéaste Brent Leung de House of Numbers. Il a accepté de nous fournir en exclusivité la séquence intégrale de l’interview de Luc Montagnier, avec les sous-titres :

Natural News a transcrit l’intégralité de la conversation. Nous avons reproduit ci-dessous les paroles échangées entre Brent Leung et le Dr Luc Montagnier. Vous verrez qu’en réalité Brent Leung n’a pas cité Montagnier hors contexte, et que Montagnier rend les choses claires comme du cristal sur la façon dont la nutrition peut contribuer à enrayer l’infection du SIDA.

Lire la suite Quelques vérités choquantes sur le SIDA

235 000 dollars pour boire le contenu d’un vaccin !!! Encore et toujours pas de candidats …

Si tous les médecins connaissaient VRAIMENT la composition des vaccins., Il est probable qu’ils seraient plus prudents dans leurs recommandations vaccinalistes.

Et même : qu’ils se feraient les plus ardents défenseurs de la liberté
vaccinale ! >>

235 000 dollars, c’est la nouvelle offre, on ne peut plus sérieuse, qui
est faite par Jock Doubleday, directeur du Natural Woman, Natural Man,
association californienne à but non lucratif, au premier médecin ou
responsable d’un groupe pharmaceutique, qui acceptera de boire en public, un mélange composé des ingrédients qui se trouvent dans les vaccins administrés aux enfants de 6 ans, d’après les recommandations du CDC des USA. (*)

Et alors même que la mixture ne contiendra pas les bactéries ou virus,
vivants ou tués, mais seulement leurs additifs, et qu’il s’agit de la boire,
pas de se l’injecter (pas comme pour les vaccins aux enfants donc) !
Le mélange sera préparé en fonction du poids du candidat,
proportionnellement à celui d’un enfant de six ans, par Jock Doubleday et trois professionnels du milieu médical choisis par lui, et par trois professionnels choisis par le candidat.

Etant donné que le participant doit appartenir au milieu médical, qui
injecte les vaccins ou les vend, il est admis par tous les partis, que ces
ingrédients sont sans danger…

Depuis le début de cette offre, qui à l’origine en janvier 2001 était
de 20.000 dollars, 14 médecins ont contacté Doubleday (l’offre est sur 300
sites internet), mais aucun n’a donné suite.

C’est ainsi, qu’en août 2006, JD a porté la prime à 75.000 dollars !

Proposée sans succès à 14 médecins responsables du Comité de
Vaccinations du CDC*, cette offre est toujours valable…
Elle est à présent de 235.000 dollars !

Et l’offre augmente de 5.000 dollars par mois, à perpétuité, jusqu’à un
MD ou société pharmaceutique chef de la direction, ou à l’un des 14 membres
pertinents de l’ACIP accepte de boire un poids corporel calibré avec la dose d’additifs régulièrement injecté aux enfants au nom de la santé.

Cette offre, daté du 25 avril 2007, n’a pas de date d’expiration à
moins et jusqu’à ce que remplacées par une offre similaire d’une meilleure
rémunération. Et à ce jour est toujours valable (janvier 2010)

(Jock Doubleday. Contact : director@spontaneouscreation.org –

http://www.spontaneouscreation.org/SC/$75,000VaccineOffer.htm)————-

(*) liste des ingrédients:
Sources: FED (Environmental Defense Fund) & MME (Mosby’s Medical
Encyclopedia)

– Aluminium :
Le FED a suspecté : toxicité cardiovasculaire ou sanguine, toxicité
neurologique et respiratoire.
Plus dangereux que la plupart des produits chimiques dans 2 systèmes sur 6
de classement sur au moins 2 listes de normalisation fédérales…

– Amphotéricine B :
Définition du MME: drogue traitant les infections dues aux champignons.
L’allergie connue à cette drogue interdit son utilisation.
Les effets secondaires incluent des caillots de sang, dommages au sang, des
problèmes rénaux, la nausée et la fièvre.
Une fois utilisée sur la peau, des réactions allergiques peuvent se
produire.

– Bêta Propiolactone :
Le FED l’a reconnu carcinogène. Le FED a suspecté : toxicité
gastrointestinale ou hépatique, toxicité respiratoire et sensorielle.
Plus dangereux que la plupart des produits chimiques dans 3 systèmes sur 3
de classement, sur au moins 5 listes de normalisation fédérales.
Classé comme un des composés les plus dangereux pour l’être humain…

– Formaldéhyde :
Le FED l’a reconnu carcinogène.
Suspecté de toxicité gastrointestinale ou hépatique, toxicité immunitaire,
neurologique et du système reproducteur, toxicité respiratoire et
sensorielle.
Plus dangereux que la plupart des produits chimiques dans 5 systèmes sur 12
de classement sur au moins 8 listes de normalisation fédérales.
Classé comme un des composés les plus dangereux pour l’écosystème et la
santé humaine…

– Glutamate monosodique :
Normalement utilisé comme renforçateur de goût dans une certaine variété
d’aliments. Cependant, suite aux inquiétudes exprimées par l’académie
américaine de pédiatrie, il a été retiré de tous les produits destinés aux
enfants
de moins d’une année.
Des piqûres de glutamate chez les animaux de laboratoire ont eu comme
conséquence des dommages aux cellules nerveuses du cerveau…

– Néomycine : un antibiotique…

– Phénol (acide carbolique)) :
Le FED a suspecté: toxicité cardiovasculaire ou sanguine, toxicité du
développement, toxicité gastrointestinale ou hépatique, toxicité par contact
avec la peau, toxicité rénale, neurologique, respiratoire et sensorielle.
Plus dangereux que la plupart des produits chimiques dans 3 systèmes sur 10
de classement sur au moins 8 listes de normalisation fédérales…

– Phenoxyéthanol :
Le FED a suspecté : toxicité du développement, toxicité du système
reproducteur.
Moins dangereux que la plupart des produits chimiques dans 3 systèmes de
classement…

– Polymyxin : un antibiotique…

– Polyribosylribitol : un composant de la bactérie de Hib…

– Polysorbate : Le FED a suspecté: toxicité par contact avec la peau ou les
organes des sens…

– Saccharose : sucre raffiné…

– Sorbitol :
le FED a suspecté : toxicité gastrointestinale ou hépatique.
Moins dangereux que la plupart des produits chimiques dans1 système de
classement…

– Streptomycine : un antibiotique…

– Sulfate d’ammonium :
Le FED l’a suspecté de : toxicité gastrointestinale ou hépatique, toxicité
neurologique et respiratoire…

– Sulfate de gentamicine (gélatine hydrolysée antibiotique) :
obtenu à partir des morceaux sélectionnés de peaux de veau et de bétail,
d’os déminéralisés de bétail (osséine) et de peau de cochon…

– Thiomersal (dérivé mercuriel) :
Le FED a reconnu : toxicité du développement.
Le FED a suspecté : toxicité par contact avec la peau ou les organes des
sens…

– Tri(n)butylphosphate :
le FED a suspecté : toxicité rénale et neurologique.
Plus dangereux que la plupart des produits chimiques dans 2 systèmes sur 3
de classement, sur au moins 1 liste de normalisation fédérale…

Pas très tentant n’est-ce pas ?
Et pourtant, c’est tout ça qu’on injecte à nos enfants dès leur naissance
!…

(Et a peu près la même chose à chaque vaccin !!!….
C’est vraiment miraculeux qu’il n’y ait pas plus de morts et de ravages…
Qui a dit déjà que la vaccination était : « une invention du diable pour
détruire l’Oeuvre de Dieu, dont le corps humain en est le Temple ???)

————-
ET ENCORE :

Si les vaccins contiennent principalement des microbes et des virus qui
peuvent devenir redoutables lorsqu’ils sont combinés à d’autres virus,
inoffensifs par eux-mêmes… Ils contiennent également des adjuvants destinés
à
conserver ou à désinfecter leur bouillon de culture :

– Le formaldéhyde, ou formol, classé dans la catégorie des cancérigènes
probables pour l’homme (groupe 2 A).

– Le mercurothiolate, thimérosal ou thiomersal (1), destiné à limiter le
risque de contamination bactérienne, constitué à 49,6 % de mercure. Les
toxicologues estiment que sa toxicité est équivalente à celle du
méthyl-mercure,
l’extrême dangerosité neurologique a été officialisée par la FDA
américaine
depuis 1997. Chaque nouveau vaccin cumule les doses d’une façon irreversible.

– L’hydroxyde d’aluminium (2), adjuvant qui augmente et prolonge la réponse
immunitaire aux antigènes inoculés, est couramment utilisé dans les
vaccins. Traversant la peau, l’hydroxyde d’aluminium pénètre les tissus pour
s’y
fixer, se combiner à la ferritine du sang, en lieu et place du fer, et gagner
la circulation générale, ventuellement jusqu’au cerveau. Tout récemment, le
Pr Ghérardi, de l’hôpital Henri Mondor à Créteil, a décrit une pathologie
particulièrement invalidante dont la fréquence ne cesse de croître : la
myofasciite à macrophages (MFM) et qui se manifeste au point d’injection des
vaccins. En outre, l’aluminium paraît être impliqué dans la maladie
d’Alzheimer.
De l’hydroxyde d’aluminium : 650 microgrammes par vaccin alors qu’il est
admis que 60 microgrammes par litre de sang est dangereusement toxique pour la
cellule nerveuse (Concours Médical, février 1997).

– Certains vaccins sont cultivés sur la bile de boeuf ou le sérum foetal de
veau, susceptibles de transmettre l’encéphalite spongiforme bovine, alors
que tout extrait d’origine bovine est (strictement) interdit dans tout
médicament depuis 1994.

– Quant au vaccin anti-hépatite B, c’est un vaccin génétiquement modifié,
il entre donc dans la catégorie des OGM que les Français ont massivement
rejetés.

D’après le rapport technique 747 de l’OMS, trois types de contaminants
peuvent se retrouver dans le produit final : d’abord des virus, ensuite des
protéines capables de cancériser d’autres cellules et surtout de l’ADN
provenant de cellules de culture, avec le risque de malignité que pourrait
représenter à long terme un ADN contaminant hétérogène (de nature
différente), en
particulier s’il s’avère qu’il contient des séquences potentiellement
cancérigènes.

Fabriqué par Pasteur-Mérieux, le vaccin GenHevac B est préparé à partir de
l’antigène HBs produit par fragments du génome de deux virus, le SV 40,
virus de singe et le MMTV, virus de la tumeur mammaire de la souris.
Ces cellules sont immortelles, ce qui signifie qu’elles ont un caractère de
cellule cancéreuse. Le virus SV 40 est souvent associé au médulloblastome,
la plus fréquente des tumeurs du cerveau en pédiatrie.

Détail encore plus inquiétant, le vaccin pourrait aussi contenir une enzyme
au pouvoir mutagène, la TdT (Terminal Desoxynucleotidyl Transferase), que
l’on trouve dans diverses cellules normales ou pathogènes, capables de
modifier les gènes en multipliant ainsi considérablement les maladies
génétiques
chez les vaccinés et leur descendance. Le potentiel mutagène de cette enzyme
a été démontré par des chercheurs américains, notamment dans des essais in
vitro lors de la synthèse d’ADN. Ces fragments d’ADN peuvent générer des
mutations à moyen ou long terme et générer ainsi des effets cancérigènes.
Le vaccin Engerix B, préparé par les techniques du génie génétique,
contient cette enzyme qui se trouve être dix fois plus active que dans les
autres
vaccins (20 µg au lieu de 2 µg).

De surcroît, les vaccins génétiques contiennent de la ribonucléase, très
probablement d’origine virale. Cette enzyme dégrade les ARN de la cellule et
également les polymères synthétiques.
En outre, ces cellules sont nourries avec du sérum de veau, dont l’usage
est interdit par la législation concernant les médicaments injectables en
raison du risque de contamination par des prions particulièrement dangereux.

Ainsi, ce vaccin inocule, de façon absolument certaine, des substances
éventuellement cancérigènes et des résidus d’outils de manipulations
génétiques
qui pourraient bien être à l’origine de cas de tératogenèse.

Par ailleurs, d’après leurs promoteurs, on ne pourra mesurer l’éventuelle
efficacité de ces vaccins, comme leur nocivité, que dans 15 ou 20 ans.
Toute personne inoculée est donc un cobaye !

(Cf. « http://autreversion.info/Les%20vaccins%20(leurs%20compositions).htm« )

A NOTER AUSSI QUE…

Le Dr Jean-Michel Dubernard, chirurgien réputé et membre du collège de la
Haute Autorité de Santé depuis 2008
(http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Michel_Dubernard), a signalé que :
<< IL N’EXISTE PAS DE PREUVES SCIENTIFIQUE SUR L’UTILITÉ DES VACCINS ! >>

La Némésis du Nouvel Ordre Mondial

La France voudrait revendre ses vaccins

La France compte revendre son surplus de vaccins contre la grippe A

La France a commandé 94 millions de doses de vaccin contre la grippe A pour environ un milliard d’euros

La France a commencé à revendre à l’étranger une partie de son stock de vaccins contre le virus de la grippe A (H1N1) commandés en excédent, afin d’alléger la facture de cette campagne, a révélé dimanche Le Parisien/Aujourd’hui en France . Dans la perspective d’une pandémie mondiale redoutée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le ministère de la Santé avait commandé l’été dernier 94 millions de doses de vaccin – d’un montant total de 869 millions d’euros selon le ministère – tablant sur une double injection pour chaque sujet. Mais il est apparu, dès le 20 novembre, qu’une dose unique suffisait à protéger les patients. « On était parti sur un schéma de vaccination à deux doses, mais dès lors qu’une seule dose suffit, on peut se permettre de revendre une partie du stock », a expliqué dimanche une porte-parole du ministère, confirmant des informations du quotidien Le Parisien.

Les vidéos Vodpod ne sont plus disponibles.

Dès lors, la France a commencé à se tourner vers l’étranger pour écouler ses stocks. Parmi les premiers acquéreurs, le Qatar a déjà acheté 300.000 doses et la négociation est bien engagée avec l’Égypte pour 2 millions de doses, a précisé le ministère. D’autant que la campagne de vaccination, lancée le 21 octobre, a peiné à démarrer, doublement victime du manque d’enthousiasme de la population et des difficultés logistiques dans les centres spécialisés. À ce jour, seules 5 millions de personnes environ ont été vaccinées.

Négociations en cours

Selon le ministère, des négociations sont également en cours avec le Mexique et avec l’Ukraine, où la France est en concurrence avec l’Allemagne qui essaie, elle aussi, de se défaire de ses excédents en vendant à Kiev 2,2 millions des 50 millions de doses commandées. Depuis le début de la campagne de vaccination en Allemagne, 5 % de la population et 15 % des médecins et personnels médicaux seulement se sont fait vacciner. Les Pays-Bas, qui avaient commandé 34 millions de doses, ont également annoncé leur intention d’en revendre 19 millions « à des pays manquant fortement de vaccins ». Deux millions avaient déjà trouvé preneurs en décembre, selon le ministère néerlandais de la Santé.

Reprise de la vaccination

La commande française, d’un montant total de 869 millions d’euros, avait été passée auprès de quatre laboratoires différents – GlaxoSmithKline (GSK), Novartis, Sanofi-Pasteur et Baxter – ayant obtenu l’aval de l’agence européenne des médicaments (EMEA). Selon Le Parisien, les doses sont revendues au prix auquel elles avaient été achetées, soit 7 euros pièce pour le vaccin acquis par le Qatar. Mais le ministère n’a pas souhaité dimanche communiquer sur ce point. Par ailleurs, la France avait déjà offert en septembre 9 millions de doses à l’OMS, dans le cadre d’un effort conjoint avec les États-Unis, l’Australie, le Brésil, l’Italie, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, la Suisse et le Royaume-Uni, pour mettre 10 % de leurs stocks au bénéfice des populations des pays les plus pauvres.

Après la trêve des fêtes de fin d’année, la campagne de vaccination doit reprendre cette semaine pour l’ensemble de la population qui le souhaite. Signalé pour la première fois fin mars au Mexique, le virus H1N1 a atteint son pic en décembre dans l’hémisphère Nord, selon l’OMS, mais s’avère pour le moment moins meurtrier que redouté. Fin décembre, il avait causé près de 200 décès en France et 12.200 à travers le monde, dont 10.000 aux États-Unis, de loin le pays le plus touché. Pour l’OMS cependant, « il est trop tôt et prématuré d’affirmer que l’on est arrivé à la fin de la pandémie au niveau mondial », affirmait sa directrice Margaret Chan le 29 décembre.

Cette info tombe à pic, alors elle est où cette pandémie ? …. Apparemment plus en France !

CO.CC:Free Domain

Roselyne Bachelot assignée en référé le 4 janvier 2009 au TGI de Paris

Communiqué de presse – 19 décembre 2009 – Christian Cotten – Marc Vercoutère

Madame Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé, a reçu vendredi 11 une assignation à comparaître en référé devant le Tribunal de Grande Instance de Paris le lundi 4 janvier prochain à 9 h, aux fins de mettre un terme dans les plus brefs délais à la campagne de vaccination contre la grippe H1N1.

Roselyne Bachelot assignée en référé le 4 janvier 2009 au TGI de Paris

L’Association Cri-Vie (Centre de Recherche et d’Informations Indépendantes en matière de Santé), présidée par le Dr Marc Vercoutère (Pau, Pyrénées Atlantiques) et le parti politique d’extrême-centre Politique de Vie, présidé par Christian Cotten (St-Aubin, Essonne), psychosociologue, ont engagé cette procédure judiciaire suite au constat juridique et médical d’un « danger imminent » encouru par la population soumise depuis plusieurs semaines à des « vaccins » hautement toxiques pour la santé ;

Vaccins qui présentent de façon manifeste un

rapport bénéfices/risques de plus en plus défavorable chaque jour, au regard des centaines de signalements, notamment en Europe et en Amérique du Nord, d’effets secondaires graves allant jusqu’à de multiples décès, qui semblent aujourd’hui être au moins dix fois plus nombreux qu’attendus par les promoteurs eux-mêmes de ces vaccins.

Leur volonté est totalement déterminée, de faire cesser dès janvier 2010 une campagne de vaccination contraire aux intérêts de la population et d’obtenir la désignation d’un collège d’experts indépendants chargés d’évaluer les effets réels du Tamiflu et de faire connaître à la population les moyens simples et sains de prévention et d’accompagnement de la grippe.

Tandis que la Pologne refuse des vaccins insufisamment testés, que des parlementaires russes demandent une commission d’enquête sur la corruption au sein de l’OMS, les preuves s’accumulent chaque jour de la dangerosité des vaccins et de celle du Tamilflu ainsi que des liens d’intérêt entre les industriels et les « experts », qui dramatisent une épidémie qui n’existe pas pour vendre des vaccins-poisons (corrruption manifeste du Pr hollandais Osterhaus et du Pr français Bruno Lina).

Cri-Vie et Politique de Vie, Marc Vercoutère et Christian Cotten font donc solennellement appel à l’institution judicaire

, en souhaitant ardemment que celle-ci se montre à la hauteur de l’importance des enjeux et soit capable d’assumer ses responsabilités morales, politiques et judiciaires, puisque le droit lui donne le pouvoir de faire cesser immédiatement une mise en danger d’autrui évidente, manifeste et indiscutable, au regard des données scientifiques actuellement disponibles fournies par les chercheurs indépendants et intègres.

L’audience de référé aura lieu le lundi 4 janvier à 9 h du matin, au TGI de Paris, 4 bd du Palais (75001 PARIS), en salle de réunion près du cabinet du vice-président Emmanuel Binoche, avec les avocats des parties.

Le texte complet de l’assignation est accessible sur le site de Politique de Vie. Les auteurs de l’assignation sont conseillés et accompagnés dans leur démarche citoyenne de lanceurs d’alerte par Maître Malika Ouarti (Barreau de Paris) et Maître Jean-Pierre Joseph (Barreau de Grenoble). Cette procédure est menée en cohérence avec les plaintes contre X avec CPC déposées il y a peu devant les Doyens des Juges d’Instruction de Grenoble, Nantes, Évry, Pau et Paris par différents groupes de citoyens et en cours de procédure.

Le Dr Marc Vercoutère et Christian Cotten invitent journalistes et citoyens

à assister en nombre à cette audience publique.

Ch. Cotten – Politique de Vie – http://www.politiquedevie.net – politiquedevie@wanadoo.fr – 06 89 52 06 41.

Marc Vercoutère – Cri-Vie – http://www.cri-vie.com – cri-vie@neuf.fr – 06 61 55 34 73

Maître Malika Ouarti – Paris – bureaujuriconseil@orange.fr – 01 40 20 15 67

Maître Jean-Pierre Joseph – Grenoble – http://avocats.fr/space/jean-pierre.joseph – jp.joseph-avocat.grenoble@wanadoo.fr – 06 09 42 47 77

Post-Scriptum qui n’a rien à voir avec ce qui précède :

Christian Cotten et Marc Vercoutère seront présents le

samedi 26 décembre au soir à la

cérémonie des Quenelles d’Or de l’Académie des Arts de la Subversion

organisée par l’humoriste Dieudonné en région parisienne.

Venez nombreux ! Pour y participer :

06 46 46 61 46. Voir liste des Nominés : http://lesogres.info

Pour compléter votre information sur les vaccins-poisons

Quelques articles récents

L’antiviral Tamiflu se révèle être une grossière supercherie – Les études de Roche sont basées sur une fraude scientifique. Un article de Mike Adams, de Natural News


http://www.asanat.org/tamiflu.htm

L’OMS, océan de corruption et d’inefficacité, par Sylvie Simon
http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article12420

Le contrat secret de GSK avec l’Allemagne
http://www.decapactu.com/spip/article.php3?id_article=497

Vaccination Grippe A : atteintes aux libertés individuelles et professionnelles par Lucienne Magalie Pons sur le blog de de Dominique de Villepin
http://www.villepincom.net/magazine/read/vaccination-grippe-a–atteintes-aux-liberts-individuelles-et-professionnelles_1660.html

Témoignages d’effets indésirables suite à la vaccination H1N1
http://unisfaceauvaccin.org/actualites/le-vaccin/403-effets-indesirables-temoignage-dun-medecin-hospitalier.html

Moins de cas de grippe A que ce qui a été annoncé
http://unisfaceauvaccin.org/actualites/la-grippe.html

Faut-il vacciner vos enfants ?
http://unisfaceauvaccin.org/actualites/activisme/296-grippe-porcine-je-vaccine-mes-enfants-.html

Fausses couches post-vaccinales, témoignages américains : http://unisfaceauvaccin.org/actualites/le-vaccin/253-etonnantes-fausses-couches-suite-au-vaccin-contre-la-grippe-porcine-h1n1.html

Deux fois plus d’effets indésirables qu’avec la vaccination contre la grippe saisonnière
http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualite-sante-vaccination-h1n1-2-fois-plus-deffets-indésirables-que-la-vaccination-contre-la-grippe-saisonnière_2310.htm


Quelques sites de référence

Dr Marc Girard : http://www.rolandsimion.org
ALIS : Association Liberté Information Santé : http://www.alis-france.com
Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations : http://www.infovaccin.fr
Jacques Daudon : http://daudon.free.fr/page27.html
Jean-Jacques Crèvecoeur : http://www.jean-jacques-crevecoeur.com
Unis face au Vaccin : http://www.unisfaceauvaccin.org
Terre Sacrée : http://terresacree.org/grippeporcine.html
Centre de Recherche sur la Mondialisation : http://www.mondialisation.ca/index.php?context=newsHighlights&newsId=46
Marc Vercoutère : http://www.cri-vie.com
Mensuel Votre Santé : http://www.votre-sante.com
Journal Morphéus : http://www.morpheus.fr
Union Nationale des Associations Citoyennes de Santé : http://unacs.web.officelive.com/default.aspx

Un documentaire majeur : Silence on vaccine
http://www.alternativesante.com/capsulesante/videos/videos.asp?NoSouscategorieCapsules=7&NoCapsules=593

Un dossier de synthèse du Dr Jean-François Pépin (Québec)
http://bambou254.over-blog.com/article-la-grippe-a-h1n1-dossier-prepare-par-dr-jean-francois-pepin-b-sc-dc-biologiste-medical-et-chiropraticien–41065359.html

La vidéo Roselyne Bachelot, tu mens ! – Politique de Vie, Cri-Vie et Morphéus, déjà vue par près de 500 000 personnes :
http://www.dailymotion.com/video/xanm0b_roselyne-bachelot-tu-mens-christian_news

Notre dossier complet avec pdf pour publication et diffusion sur Politique de Vie : http://www.politiquedevie.net



Alerte Grippe: on vaccine désormais dans la rue !

Cela ne se passe pas encore, c’est juste une bonne dose d’humour sur la vaccination. Eh oui, car l’humoriste Olivier Perrin, vêtu d’une blouse blanche, armé d’une seringue et protégé par un masque, interpelle les passants dans un quartier de Paris et les oblige à se faire vacciner.Hilarant.

Une vidéo de bakchich.info

La vaccination contre le H1N1 en Europe : signalement de 55 décès !

55 signalements de décès après vaccination avec Pandemrix®, en Europe, sur une base de 5,7 millions de personnes vaccinées avec ce même vaccin. L’Agence européenne du médicament (EMEA) publie son premier bulletin de pharmacovigilance sur les effets indésirables, en Europe, des vaccins anti-H1N1. L’EMEA a donc réalisé, comme le fait l’Afssaps en France, une estimation du nombre de doses de vaccins et d’antiviraux distribuées ou administrés en Europe, un résumé des effets indésirables, liés aux signalements transmis à l’agence européenne après injection de ces vaccins et prise de ces d’antiviraux. Ce bilan européen de pharmacovigilance porte ainsi sur les vaccins Celpavan®, Focetria® et Pandemrix®, principal vaccin utilisé en France et l’antiviral Tamiflu®, mais attachons nous aux informations concernant Pandemrix®, le vaccin majoritairement utilisé en France.

Ce rapport présente les effets présumés observés après administration du vaccin ce qui ne signifie pas obligatoirement que ces effets sont directement liés à la vaccination, précise à plusieurs reprises l’EMEA. Comme pour toute étude de pharmacovigilance, « ils pourraient être le symptôme d’une autre maladie ou associés à un autre produit pris par le patient ». Ces résultats fournissent donc, même avec une marge d’erreur possible, des informations intéressantes sur le profil de sécurité des vaccins.

Ces informations ont été obtenues à partir d’EudraVigilance, le système de gestion de base de données géré par l’EMEA pour la collecte et l’évaluation des signalements d’effets indésirables présumés des médicaments dans l’Espace économique européen (EEE). Elle permet le transfert des rapports d’organismes nationaux de réglementation et les détenteurs d’autorisation de commercialisation à l’EMEA, ainsi que la détection précoce et la surveillance des alertes de sécurité possibles par rapport aux effets indésirables rapportés. Les signalements sont recueillis sur une base continue. Ce rapport porte sur l’ensemble des signalements reçus depuis la mise sur le marché des vaccins en Europe et jusqu’au 27 novembre, chaque signalement pouvant comprendre plusieurs effets indésirables.

L’étude porte sur 10 millions de personnes vaccinées. Intéressons-nous à Pandemrix®, le vaccin utilisé en France. Pour l’Europe, Pandemrix® a donné lieu à 6269 signalements pour une distribution de vaccins estimée à 39,3 millions de doses et un nombre de personnes « vaccinées au pandemrix® de 5,7 millions (au 17 novembre) :
-Une plus grande incidence de la fièvre (≥ 38 ° C), après la seconde dose de Pandemrix® chez les nourrissons de 6 mois à 35 mois a néanmoins été constatée. Une évaluation de ces données est en cours.
– Fièvre, maux de tête, nausées, vomissements, fatigue, réactions au site d’injection, myalgies, arthralgies, paresthésies, vertiges, douleurs des extrémités, diarrhée, frissons, dyspnée, malaise, toux et réactions anaphylactiques ou d’hypersensibilité constituent les réactions les plus fréquemment signalés depuis le vaccin a été autorisé.
-55 signalements de décès ont été reçus par le système EudraVigilance. L’EMEA précise que « Rien ne confirme le lien entre ces décès et la vaccination »…
-24 cas graves intervenant sur la grossesse tels que des avortements, des décès intra-utérins, des morti-naissances, hypokinésie fœtale et naissance prématurée. Ces cas sont en cours d’analyse. « Il n’existe actuellement aucune preuve d’un lien de causalité entre le vaccin et les événements rapportés » précise l’EMEA.
-26 cas de réactions anaphylactiques ou d’hypersensibilité pédiatriques (24 cas âgés de 0 à 17 ans, et 2 avec un âge inconnu). L’anaphylaxie est une réaction indésirable rare mais possible avec Pandemrix ®.
-3 signalements de syndrome de Guillain-Barré (SGB) ont été rapportés. Deux se sont produits bien après la vaccination, souligne l’EMEA et sont sous enquête.
-1 cas de rejet de greffe cardiaque en Suède a été rapporté.

Pourtant, selon l’EMEA, le rapport bénéfice / risque des vaccins contre la pandémie (et des antiviraux) reste positif. « À ce jour, aucun problème de sécurité grave et inattendu n’a été identifié. Les effets indésirables les plus fréquents sont prévus et bénins », poursuit l’EMEA.

En date du 19 Novembre, l’OMS avait reçu des informations de vaccination de 16 des 40 pays qui mènent des campagnes nationales de vaccination anti H1N1. Sur la base de l’information reçue de ces 16 pays, l’OMS estime que près de 80 millions de doses de vaccin donc environ 90 millions à ce jour, ont été distribués et que près de 65 millions de personnes ont été vaccinées.

Source: SanteLog

Le vaccin contre le H1N1 serait intégré dans celui de la Grippe Saisonnière !

Un pharmacien révèle sur RMC que le vaccin contre la grippe saisonnière contient également celui de la grippe A H1N1. Ce qui veut dont dire que les gens sont vaccinés à leur insu !
De plus, ils subissent une double dose dans la mesure ou l’on demande aux vaccinés contre la grippe saisonnière de se faire vacciner contre le H1N1 2 semaines après.

La manipulation continue !

Nouveau virus H1N1: le pire est à venir

La pandémie de grippe porcine commence de plus en plus à sortir des sentiers battus. En effet, ces derniers jours, nous sommes inondés par une multitude d’informations graves concernant la mutation du virus H1N1 vers une forme beaucoup plus létale. Pourtant ces informations ne font pas grand bruit dans les médias grand public et cela n’est pas surprenant, étant donné qu’ils ne sont que de vulgaires relais de communication pour les puissantes élites corporatistes.

La mutation du virus a été en premier constatée en Ukraine ou en à peine 1 mois de pandémie, on totalise déjà 1 636 000 infections pour un total de 388 morts par infection pulmonaire virale aigüe.

http://en.rian.ru/exsoviet/20091124/156960614.html

Episode 1 : En Aout 2008, Joseph Moshe, agent du Mossad et expert en arme biologique, annonce sur une radio Américaine que Baxter s’apprête à libérer à partir de son usine en Ukraine, une « réplique » du virus de grippe de 1918, prétextant que le virus a muté.

http://www.alterinfo.net/Baxter-a-l-origine-d-un-virus-mortel-en-Ukraine_a38745.html

Episode 2: le 30 Octobre au soir, des Ukrainiens observent de petits avions volant à basse altitude au dessus des grandes villes, pulvérisant une substance aérosol inconnue. Plus de 200 000 Ukrainiens sont infectés par jour par un nouveau virus inconnu, provoquant au quotidien une vingtaine de décès.

http://www.alterinfo.net/Panique-en-Ukraine-substance-inconnue-puverisee-au-dessus-des-villes_a38747.html

Episode 3 : L’OMS envoie le 2 Novembre une équipe d’experts prélever des échantillons sur les patients infectés par le virus inconnu. Le virus a été testé en laboratoire en Ukraine et s’avère négatif au H1N1.

http://www.alterinfo.net/Mysterieux-virus-en-Ukraine,-l-OMS-analyse_a38758.html

Episode 4: 3 semaines plus tard, toujours pas de réponse de l’OMS !!!! le 16/11/09, le Dr. Victor Bachinsky, Docteur en Médecine et coroner dans la région de Chernivtsi en Ukraine a identifié le virus comme étant un « mélange de H1N1 et de ParaInfluenza », les poumons noir comme du charbon de bois des patients décédés, ne laissent plus aucune place au doute que la souche de ce virus est différente de celle du virus H1N1.

http://www.alterinfo.net/Nouvelle-Souche-identifiee-en-Ukraine_a39348.html

Episode 5: Le LENDEMAIN, le 17/11/09, l’OMS publie son bulletin n°2 sur l’Ukraine, stipulant que le virus n’a pas muté en Ukraine et que la souche serait toujours la souche pandémique. Ce qui est totalement contradictoire avec la réalité du terrain et avec les analyses de nombreux scientifiques.

http://www.alterinfo.net/OMS-le-Virus-en-Ukraine-est-le-H1N1!!!!_a39426.html

http://www.who.int/csr/don/2009_11_16/fr/index.html

Episode 6: Les mêmes événements se  produisent en Pologne, des témoins rapportent avoir vu de petits avions voler à basse altitude, quelques jours plus tard, une forme de pneumonie bubonique aigüe fait son apparition en Pologne et on commence à compter les premiers morts, toujours le même diagnostic post-mortem sur les victimes: « poumon noir imbibé de sang »

http://www.alterinfo.net/Avions-volant-a-basse-altitude-en-Pologne-nouveaux-cas-de-peste-pneumonique_a39512.html

Episode 7 : l’OMS publie le 23/11/09 son bulletin n°17, annonçant une mutation de virus H1N1 en une forme qui va plus en profondeur au niveau des poumons, et pouvant selon les sujets tuer en quelques jours par hémorragie pulmonaire aigüe. Le plus drôle dans ce bulletin c’est qu’il contredit totalement le précédent bulletin, de plus il annonce en vrac une mutation du virus OBSERVEE DEPUIS AVRIL aux USA, en Chine, en Ukraine, en Norvège, au Japon, au Mexique, au Brésil…

D’un seul coup la mutation du virus n’est plus seulement rattaché à l’Ukraine, mais semble venir simultanément de plusieurs pays à travers le globe, alors que jusqu’à présent les autorités gouvernementales des pays concernées et l’OMS n’ont pas prononcé un mot pour déclarer une quelconque mutation du virus dans ces pays là, ni pour signaler la moindre victime d’hémorragie pulmonaire.

Voila comment d’un seul revers de main, l’OMS a balayé toutes les histoires précédentes (l’épisode 7 a balayé les 6 épisodes précédents, comme s’ils n’avaient jamais existé), rachetant une légitimité naturelle à la mutation du virus H1N1 que l’OMS et Big Pharma nous faisaient depuis si longtemps miroiter.

Voila on y est, le virus H1N1 a muté un peu partout dans le monde et voila qu’on nous présente cela comme si de rien n’était dans les articles d’aujourd’hui, faisant fi que jusqu’à présent aucune allusion n’a été faite concernant la mutation du virus  H1N1, et aucune victime d’hémorragie pulmonaire aigüe n’a été signalé comme étant lié à la mutation du virus H1N1 (excepté en Ukraine).

Selon un article du jour, on dénombre aujourd’hui 670 morts du nouveau virus H1N1 mutant en Europe.

Cliquer pour accéder à 091123_Influenza_AH1N1_Situation_Report_0900hrs.pdf

Les bruits courent que le virus mutant est également passé aux USA, en Iowa.

http://www.infowars.com/has-hemorrhagic-black-lung-arrived-in-america/

Bravo à l’OMS et aux gouvernements complices d’avoir réussi à brouiller les pistes concernant l’origine de cette mutation du virus H1N1.

L’OMS a d’un seul coup switché son mode de communication, reconnaissant du jour au lendemain une mutation du virus un peu partout dans le monde, leur but est de faire comme si c’était un phénomène mondial, qui ne soit pas propre à un pays en particulier, comme ce fut longtemps le cas avec l’Ukraine.

Il est intéressant d’analyser l’attitude de nos médias et de nos gouvernements depuis le début de cette pandémie, afin de comprendre ce qui se passe actuellement avec la mutation du virus et ce qui risque d’arriver plus tard.

Pendant des mois, les médias officiels se sont évertués à créer la confusion la plus totale autour de la pandémie, du vaccin, des mesures gouvernementales….les médias nous ont donné l’image d’un gouvernement incompétent, qui a mal organisé son plan contre la pandémie, qui aurait même des connivences avec les entreprises pharmaceutiques, ayant dépensé 800 millions d’Euros en vaccin contre un virus H1N1 totalement innofensif, pendant ce temps les méchants médias alternatifs ont eu le champ libre et ont profité de l’« absence » du gouvernement pour propager la panique dans la population, comme quoi  le vaccin serait bien plus dangereux que le virus lui-même. Les vilains ont semble-t-il rempli leur mission, car c’est bien connu les médias alternatifs ne sont que des affabulateurs ringards qui jouent sur les peurs pour faire entendre parler d’eux (voila le discours des glorieux médias pro-gouvernementaux).

Hier en regardant l’émission « Mot Croisé » avec Yves Calvi(tie), il semblerait que l’on soit entrée dans une nouvelle phase du plan orchestré par l’OMS et reproduit par tous les gouvernements en fonction de l’agenda qu’ils suivent.

La nouvelle image donnée est que le gouvernement a repris la main, Roselyne Bachelot, avec un air de fierté qu’elle a eu beaucoup de mal à cacher, a triomphalement damé le pion à la méchante Michèle Rivasi, seule à représenter ce qu’ils ont baptisé comme étant « le lobbie anti-vaccin ».
lobbie de quoi ? Pour qu’il y ait un lobbie il faut qu’il y ait un de l’argent derrière, ici, pas d’argent pour les anti-vaccins.

Roselyne a pris grand plaisir à détruire les nombreuses théories conspirationnistes du Web, soigneusement dénaturées de leurs contextes et de leurs sens par le fidèle et très dévouéYves Clavi. Roselyne a nié que les adjuvants sont dangereux, a ignoré qu’il existe un rapport entre le Squalène et le Syndrome de la Guerre du Golfe (c’est pourquoi le vaccin US ne contient pas de Squalène), a nié le danger du Thimerosal (Mercure), a refusé de reconnaître que le vaccin a subi très peu de tests en laboratoire et qu’il est donc moins sûr ne serait-ce que pour cette raison.

Foutage de gueule ultime, Roselyne était très  fière de nous dire que contrairement aux USA, la France n’a pas signé de close protégeant les producteurs de vaccins contre d’éventuels désagréments liés au vaccin.
Titillée la dessus par l’excellente Michèle Rivasi, Roselyne Bachelot a été obligé de reconnaitre en fin de compte la vérité, que les entreprises pharmaceutiques peuvent seulement être poursuivi en cas de défaillance du vaccin, mais en aucun cas, ils ne pourront être blâmé concernant d’éventuels effets secondaires, alors que c’est bel et bien la qu’on les attends.

Donc, exactement comme aux USA, personne ne pourra porter plainte contre les entreprises pharmaceutiques s’il subit des complications, graves ou pas, suite à sa vaccination.

D’autre part, à voir le casting de l’émission, Michèle Rivasi, Roselyne Bachelot, Yves Calvitie, Michel CHASSANG, Patrick PERETTI-WATEL, Jean-François DELFRAISSY et Jean-Daniel FLAYSAKIER, on se retrouve avec une unique personne en le nom de Michèle Rivasi, totalement diabolisée, neutralisée et rabaissé, contre 6 autres se relayant la parole et l’interrompant dès sa moindre prise de parole.

Soyons sérieux, cette émission semble à 100% taillé pour mettre dans l’esprit des Français que le gouvernement a repris la main concernant la pandémie, les pauvres Français n’auront plus à s’égarer sur les vilains sites d’informations alternatives, qui ne comprennent rien à rien et qui ne sont que des marchands de peur. Si vous n’êtes pas arrivé par vous-même à cette même conclusion, le bon sociologue Patrick PERETTI-WATEL est la pour vous expliquer comment vous avez perçu les choses et comment vous devez les percevoir, donc pas d’inquiétudes.

Pour en revenir à un cadre plus général, il est extrêmement important de remarquer que les médias officiels ont minimisé au minimum la nouvelle très sérieuse et inquiètante d’une mutation du virus H1N1 vers une forme plus létale. Quasiment aucun média n’a repris l’information, ce qui semble très bizarre étant donné la gravité de cette nouvelle.

Comme nous le savons tous, les médias officiels fonctionnent sur ordre et ne sont pas des médias libre de parole, ils ne sont qu’un moyen de communication privilégié pour permettre aux élites d’imposer leurs vues, leurs politiques, … leur vérité fabriquée de toute pièce, à l’ensemble des populations.

On peut donc, sans trop prendre de risque, penser que les médias officiels à travers le monde minimisent, voire ignorent délibérément la mutation du virus H1N1. Il n’est pas encore temps selon le plan initial de l’OMS et Big Pharma de profiter de cette information pour faire avancer leur « opération pandémie ». L’heure n’est pas à la panique pour le moment.

En effet, le taux de mortalité du virus H1N1 mutant se situe entre 0.5 et 0.7% des personnes infectées, ce qui donnerait un nombre de 10 000 décès en Ukraine, nous sommes très loin de ce chiffre avec moins de 400 morts jusqu’à présent déclarés en Ukraine.

Beaucoup de rapports venant d’Ukraine indiquent qu’un grand nombre de décès n’ont pas été comptabilisés comme étant dus à la nouvelle souche du virus H1N1, ceci vient confirmer qu’il existe bel et bien un trucage des résultats en Ukraine pour minimiser le nombre de mort.

La stratégie dictée aux gouvernements par l’OMS est pour le moment de minimiser au maximum le nombre de décès dus au nouveau virus, de parler le moins possible de la mutation du virus, d’attendre que l’OMS déclare successivement que la souche mutante s’est propagée tous les jours dans un nouveau pays. Une fois la mutation ayant officiellement atteint la totalité du globe, les médias et les gouvernements se mettront à donner les vrais chiffres concernant le nombre de décès du nouveau virus H1N1. Une compagne de terreur suivra pour convaincre les dernies récalcitrants.

Cette période risque de coïncider avec le gros de l’arrivée des vaccins, ce qui peut varier d’un pays à l’autre. En France cela est prévu entre fin Décembre et Janvier, la première vague de vaccination se terminant à la mi-Février, leur marge de manœuvre est donc assez grande pour ajuster leur timing le moment venu.

[http://www.infowars.com/hold-off-on-calling-this-pandemic-overblown-or-a-dud-just-yet/]url: http://www.infowars.com/hold-off-on-calling-this-pandemic-overblown-or-a-dud-just-yet/

Au final, le vaccin quoique “dangereux” ne semble pas destiné à décimer les populations, il a déjà rempli son objectif en rapportant des milliards de dollars aux fabricants de vaccins, utiliser le vaccin contre la nouvelle souche du virus est totalement inutile, voire empirerait les choses, affaiblissant davantage votre système immunitaire sans apporter de contreparties. La panique créée par un virus mutant, plus létal, pourrait server à réduire directement la démographie, ou du moins pourrait servir de vecteurs pour les élites pour atteindre leurs objectifs eugénistes.

H1N1 : grand écart sur l’Atlantique

La campagne de vaccination qui bat son plein au États-Unis consiste en une « vaccination » par spray nasal de Flumist (littéralement « brouillard de grippe ») contenant 3 souches VIVANTES de virus de la grippe. Il est clairement mentionné dans la notice du Flumist que celui-ci peut rendre malade et contagieuse pendant trois semaines toute personne aux défenses immunitaires faibles, ce qui est le cas de plus de la moitié de la population américaine.

Huile de requin vs Brouillard de grippe

Euro-squalène contre US-Flumist . Dans ces conditions, on se réjouit que ce « vaccin » américain soit strictement interdit en Europe ! Reste à relever que si les USA utilisent le Flumist avec tous les risques que cela implique, c’est pour une raison toute simple : suite aux procédures intentées par les vétérans de la 1ère guerre du golfe, le squalène est interdit par une loi fédérale dans tous les USA. C’est le même squalène que contient le vaccin Pandremix pour lequel Madame Bachelot « invite » les entourages des nourrissons à ses faire piquer.

La quantité moyenne de squalène injectée chez le soldat U.S. par la vaccination contre l’anthrax pendant et après la guerre du Golfe était de 34,2 microgrammes par litre. le vaccin Pandremix contient 10,68 mg de squalène par 0,5 ml. Cela correspond à 21,36 grammes par litre, soit un million de fois plus de squalène par dose. (source : site Internet The Military Vaccine Resource Directory & document officiel de l’EMEA)

L’étude retenue par le juge de la Cour fédérale américain pour interdire l’usage du squalène révèle que ce fut l’autre cause du Syndrome de guerre du golfe chez 25% des 697.000 soldats américains. Si on considère que 175.000 des 697.000 soldats furent officiellement reconnus affectés par le syndrome de la Guerre du Golfe et qu’un quart l’étaient par le squalène, on arrive au résultat suivant : l’usage du squalène au faible dosage américain provoquait des dégâts plus ou moins graves dans 6,28% des cas. A quoi pouvons-nous nous attendre avec un dosage 1 million de fois supérieur ? Malheureusement, je crains que nous n’allons pas tarder à le savoir.

Résister, une question vitale

H1N1 : grand écart sur l’Atlantique
Il faut rendre hommage au 90% de médecins qui ont courageusement résisté aux injonctions et aux manœuvres d’intimidation de Mme Bachelot, dont l’irresponsabilité ne s’explique que par sa carrière de chargée de communication de l’industrie pharmaceutique, (ICI Pharma puis Soguipharm) carrière qu’elle a simplement poursuivie au ministère de la Santé. Cet exemple de résistance du milieu médical éclaire nos concitoyens qui s’apprête eux-aussi à résister à la campagne honteuse visant d’abord à culpabiliser les parents puis à manipuler la population par des mensonges éhontés tel que celui qui figure sur « l’invitation » : « La qualité, la sécurité et l’efficacité des vaccins utilisés ont faits l’objet d’une étude rigoureuse de la part des autorités sanitaires dans le cadre des autorisations de mise sur le marché (AMM). » Pour que vous soyez réellement informés, voici la mise en garde et les conseils avisés d’un neurochirurgien réputé :

Personne ne devrait accepter le vaccin contre la grippe porcine

il s’agit d’un des vaccins les plus dangereux jamais conçus. Il contient un adjuvant nommé squalène (MF-59) . Il a été montré que ce produit pouvait provoquer de graves maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques, l’arthrite rhumatoïde et le lupus. Il s’agit de l’adjuvant vaccinal qui a été mis en cause dans le syndrome de la Guerre du Golfe qui a tué plus de 10.000 soldats et provoqué une augmentation de 200% de la maladie de Lou Gehring (sclérose latérale amyotrophique ou maladie de Charcot (ALS), maladie mortelle. Le virus H1N1 tue en provoquant une « tempête de cytokines », entraînant le système immunitaire à réagir de manière excessive. C’est la raison pour laquelle il tue des jeunes personnes et provoque une maladie plus légère chez les personnes plus âgées dont le système immunitaire est davantage affaibli. Ce vaccin est un puissant stimulateur de l’immunité qui rend le virus capable d’une beaucoup plus grande létalité .

La meilleure protection est la vitamine D3. Il faudrait dès que possible en prendre 5000 UI (IU en anglais) par jour et quand la maladie commence à s’étendre, augmenter la dose jusqu’à 15.000 UI par jour. La vitamine D3 module la réaction immunitaire, réduisant le risque de réactions excessives. Elle stimule le corps à produire ce qu’on appelle des peptides antimicrobiens (antimicrobial peptides) puissants destructeurs de virus qui ne font pas intervenir l’immunité. L’effet est proportionnel à la dose administrée. Plus la dose de vitamine D3 est élevée, meilleure la protection. Les huiles de poisson contribuent également à réduire une réaction immunitaire excessive. Une cuillère à café par jour serait suffisante. ( La meilleure est l’huile de poisson Norvégienne au citron Carlson ) . En cas de symptômes graves, prendre une cuillère à café deux fois par jour. Divers antioxydants peuvent aussi être utiles comme le curcuma, le « quercetin », l’extrait de pépin de pamplemousse, la vitamine C , ainsi que la vitamine E naturelle. Un apport multi minéraux/vitamines est aussi essentiel. Puis-je vous demander de répandre ce message. Les gens doivent savoir comment se protéger.

Dr RUSSELL L. BLAYLOCK, M.D.

Premières victimes du vaccin H1N1

Les effets secondaires du VACCIN
Contrairement à ce qui est annoncé dans les principaux médias, certains décès attribués au virus H1N1 ne le sont pas(1). Par contre, des informations concernant de sévères effets secondaires imputés au vaccin contre la grippe A/H1N1 commencent à arriver ici et là dans le monde.

Au Texas, des personnes ayant des effets secondaires jamais vus auparavant appellent directement le Centre Anti-poison local(2).

Au Mississippi, 9 lycéens partent pour l’hôpital après avoir reçu l’injection dont un est dans un état très grave et son statut est inconnu(3).

En Allemagne, une personne de 30 ans a été la première victime à subir des complications telles que des vertiges, des secousses, une respiration irrégulière, une perte de connaissance et puis la mort(4).

En Suède, alors que 4 décès dûs au vaccin étaient annoncés la semaine dernière(5), c’est maintenant un étudiant qui a été hospitalisé directement après l’injection(6). Pour information, les victimes suédoises ont reçu le PANDEMRIX de GSK(7), un des vaccins prévu en France.

En Norvège, 29 personnes ont des effets secondaires sévères comme des vertiges, des nausées, des engourdissements, une perte du goût et de la perception d’odeur après l’injection du PANDEMRIX(8).
Dans ce contexte, des personnalités politiques et responsables s’expriment en Europe. En Pologne, le ministre de la santé refuse d’acheter des produits aux laboratoires pharmaceutiques internationaux qui gardent des informations secrètes sur leurs vaccins(9). En Finlande, le ministre de la santé affirme que le vaccin est dangereux(10).

En France, des actions de résistance civile aux vaccins-poisons se multiplient, notamment à Nantes(11), alors que la campagne de vaccination démarre.


NOTE : La vidéo de cette article a été rejetée et censurée par Dailymotion.

Grippe A : Les liaisons dangereuses de la France avec les lobbies pharmaceutiques

C’est parti. La vaccination généralisée pour les six millions de français prioritaires va commencer la semaine prochaine en France. Après les professions médicales, qui ont boudé la vaccination qui leur était proposée, voici venu le temps de la vaccination de la population, pour l’heure, semble-t-il peu inquiète face au risque de la grippe A dans notre pays. Ces dernières semaines, les regards se sont portés sur les liens entre les pouvoirs publics et les laboratoires pharmarceutiques. Ces derniers voient leur activité dépendantes de deux aspects en France, un le niveau de remboursement de leurs médicaments, et deux, du niveau de demande (prescrite par les médecins, par les pharmaciens, conseillé par les médias) de la part des consommateurs. Alors vraie pandémie ou pandémie de la peur, indécente dit Marc Gentilini, le président de la Croix-Rouge, l’avenir le dire, en attendant les labos pharmaceutiques ne sont pas les derniers à avoir cherché à user de leur influence.

Ainsi, le groupe d’expertise et d’information sur la grippe (GEIG), association présidée par Bruno Lina, voit son budget financé par les cinq laboratoires qui proposent des vaccins anti-grippe sur le territoire français : Sanofi Pasteur MSD, GSK, Pierre Fabre, Solvay et Novartis Vaccines). Sanofi prend en charge la moitié du budget de 400.000 euros comme le rappelait Bertrand Verwee, le directeur marketing de Sanofi-Pasteur-MSD dans les colonnes du Parisien-Aujourd’hui en France.

Montre-moi ton Geig et je te dirais qui tu es

Sur son site internet, l’association prévient : « Le GEIG et le Conseil Scientifique du GEIG ne conseillent et/ou ne recommandent en aucun cas les autorités sanitaires, le gouvernement ou le Ministère de la Santé en matière de vaccination contre la grippe ». Voire. Son président, Bruno Lina, cumule les fonctions. Il est ainsi professeur de médecine, président du Geig on l’a dit, mais aussi expert de référence auprès du ministère de la santé sur la question de la grippe. Si l’on peut comprendre que Bruno Lina soit un expert reconnu sur les questions grippales, et donc très demandé, rien ne le forçait à accepter l’ensemble de ses sollicitations au risque d’ajouter à la suspicion sur la question des liens entre les laboratoires pharmaceutiques et les experts. Une situation dénoncée par Dominique Dupagne sur son blog.

La loi de 2002 sur l’information médicale oblige les médecins à informer les autorités de leurs liens avec les laboratoires pharmaceutiques. Ce qui est rarement réalisé comme le note l’UFC Que Choisir.

Commander des vaccins ou ne pas commander, telle est la question

Une suspicion alimentée également par la difficulté d’obtenir les informations relatives aux contrats passés par l’Etat avec les laboratoires pharmaceutiques. Retour en arrière. Nous sommes avant l’été. La grippe A bat son plein. On parle de pandémie. Le monde est en alerte. Dans le contexte particulier de la France qui n’a pas oublié l’impréparation de nos organisations lors de la canicule de 2003, le ministère de la santé prend le sujet à bras le corps. Rien n’est trop beau pour la population française. On commande des millions de masques, des millions de vaccins, 94 millions au total. L’Etat négocie peu le prix car il veut être d’abord être livré, ce qui n’est pas certain car tous les pays commencent à demander en même temps les vaccins nécessaires à la protection de leur population. Aux Etats-Unis, Barack Obama qui a laissé filer cette question fait actuellement les frais de l’inquiétude de ses concitoyens.

Selon Rue89, les doses commandées par Paris représentent 10% des commandes de vaccins à travers le monde, pour une population française qui représente environ 1% de la population mondiale.

Finalement les vaccins arrivent fin octobre. Entre-temps, l’OMS recommande une seule vaccination, quand l’Europe en recommande deux, et préfère le vaccin de Baxter aux autres. Bref, une chienne n’y retrouverait pas ses chiots. Et ces confusions à répétition, ajoutées à l’arrivée d’une pandémie qui prend du tard et ne semble pas plus dangereuse que la grippe saisonnière (3.000 mots par an dans l’indifférence médiatique et générale), rendent les français au mieux indifférents, au pire méfiants. Cette généralisation de la méfiance à l’égard du discours des autorités est d’ailleurs problématique dans le cadre des discours sanitaires sur les risques car cela pré-suppose que le discours des autorités est d’abord empreint d’intérêts politiques alors que cette donnée, si elle est présente, n’est pas le point essentiel.

Reconduite à la frontière des grippes étrangères

L’Etat se trouve donc avec des français qui majoritairement ne considèrent pas cette vaccination comme une priorité, d’autant que la vaccination contre la grippe saisonnière a également débuté, qu’un laps de temps doit séparer les deux injections, et que la gravité de la pandémie de grippe A reste à démontrer. Tant bien même nous parle-t-on de la grippe espagnole de 1919 et ses 20 millions de morts, « plus que la Première guerre mondiale », et les épidémies successives de grippe asiatique et hong-kongaise de, respectivement, 1957 et 1968 (Notez que les grippes ont toujours une consonance étrangère ou animale, il existe très peu de grippe auvergnate par exemple). Malgré cette défiance, 94 millions de doses de vaccins lui sont livrés et que faire sinon les utiliser ?

« Embrasse-moi idiot et j’oublierais tes défauts »

Reste que cette pandémie, dont on peut souhaiter qu’elle restera soit virtuelle soit bénigne, a au moins eu le mérite de faire réfléchir les français sur leur hygiène notamment celle des mains. Jamais on aura vendu en France autant de solutions hydro-alccoliques ni parlé de la nécessité de se laver les mains régulièrement au cours d’une journée.

Cadeau bonus 1.

Chiffre d’affaires réalisé par les laboratoires en France sur la grippe A

Labo. Prix de la dose. Nombre de doses commandées. Montant du Chiffre d’affaires en millions d’euros

Sanofi-Pasteur. 6,25. 27 (+27 en option). 168.75

GlaxoSmithKline. 7. 50. 350.

Novartis. 9,34. 16 (+8 en option). 149,44.

Baxter. 10. 0.05. 0,5.

A noter que l’Etat avait annoncé pré-commander 36 millions de doses dont on ne sait pas si elles donneront lieu à commande effective ou à annulation et avec quelles indemnités. 10 % des doses commandées par l’Etat français devrait être envoyées aux pays en voie de développement selon des modalités non-communiquées.

Au niveau mondial, Glaxo a reçu des commandes de 440 millions de vaccins soit au prix français 3,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires supplémentaires sur l’année 2010. Pas étonnant dans ces circonstances que le cours de l’action Glaxo augmente de 8,7% depuis le 1er janvier 2009.

Cadeau bonus 2. Action discrète, discrète

http://www.lobbycratie.fr

La grippe plonge l’Ukraine dans une hystérie collective

Contre la grippe, des gousses d’ail, du gras de porc et des citrons verts… Remèdes populaires, dont les prix montent en flèche sur les étals des marchés d’Ukraine, confrontée à une sérieuse épidémie de grippe depuis deux semaines. Dans l’ouest du pays, gros foyer d’infection, les hôpitaux sont envahis, les malades contaminent les médecins, et le système de santé, déjà désorganisé, étouffe sous le coup de l’affolement.

Selon le ministère de la Santé, plus de 255 000 personnes touchées par la grippe et des maladies respiratoires ont été recensées dans le pays et 95 patients sont morts. Malgré des déclarations contradictoires, seul trois cas mortels ont pu être clairement attribués au H1N1, même si l’Organisation mondiale de la santé (OMS) suppose que «la plupart des cas de grippe en Ukraine lui sont dus».

Conspiration. Accusé depuis des mois de faire l’autruche, le gouvernement ukrainien dirigé par Ioulia Timochenko a donc frappé un grand coup dès le premier cas mortel avéré, quitte à provoquer une panique générale. Partout dans le pays, les écoles ont fermé leurs portes pour trois longues semaines. Neuf régions ont carrément été placées en quarantaine, avec restrictions de circulation et contrôle des déplacements, et le dispositif pourrait s’étendre, selon la progression de la maladie. Des mesures extraordinaires, uniques en Europe, pourtant le nombre de malades et de décès est à peine plus élevé que l’an dernier à la même époque. Les rues se vident, et partout dans le pays, les rassemblements publics ont été interdits : commémorations, spectacles… et meetings électoraux, alors que l’Ukraine est en pleine campagne pour la présidentielle de janvier.

Jusqu’ici cantonné à l’ouest du pays, l’affolement a gagné Kiev le week-end dernier. Les habitants se sont rués dans les pharmacies, achetant en vrac vitamines, antigrippaux, et vidant les rares stocks de tamiflu disponibles. La pénurie a fait exploser les prix, malgré l’arrivée d’un avion bourré de doses du précieux remède, dimanche soir, à l’aéroport de Kiev. Les masques ont également fait leur apparition dans les rues, derrière les guichets, et sont portés par les chauffeurs de bus et de taxis. C’est même le dernier accessoire à la mode, sur le visage des belles de la capitale, dans les cinémas, cafés et discothèques.

Symptômes corollaires, rumeurs et spéculations prolifèrent comme des champignons : à Lviv (dans l’est du pays) comme à Kiev, certains Ukrainiens auraient aperçu des avions, épandant sur les villes des substances toxiques pour contenir l’épidémie ; la grippe serait en réalité une terrifiante «peste pulmonaire» ou un virus créé de toutes pièces par les laboratoires pharmaceutiques, une information qui rebondit depuis quelques jours sur les blogs conspirationnistes occidentaux.

Masque. Mal préparée et en manque de moyens, l’Ukraine semble pour l’instant incapable de juguler cette crise d’hystérie collective, et ce ne sont pas les récentes déclarations de la Première ministre, Ioulia Timochenko, appelant la population à fabriquer ses propres masques en tissu, qui vont la rassurer.

Miou-Miou, Ruquier, Bern, Brillant… Personne ne veut se faire vacciner !

Samedi 31 octobre, Laurent Ruquier interroge ses invités : vont-ils se faire vacciner contre la grippe A ? Et stupeur : non, personne ne compte le faire ! Ni Stéphane Bern, ni Miou-Miou, ni Dany Brillant… Seul Christian Estrosi assure qu’il se fera vacciner.

Dany Brillant a même soupçonné une « manipulation » derrière cette affaire de la grippe A/H1N1, qui voudrait que les gens aient peur… (19e minute de la vidéo qui suit).

La Némésis du Nouvel Ordre Mondial