Archives du mot-clé h1n1

Ne croyez surtout pas que nous sommes hors de danger !

NE CROYEZ SURTOUT PAS QUE NOUS SOMMES HORS DE DANGER AVEC CETTE SOI-DISANT PANDÉMIE DE GRIPPE H1N1 ! Le temps n’est vraiment pas à baisser la garde et à se rendormir. L’OMS et nos gouvernements préparent leur prochaine offensive. Je vous en apporte quelques indices supplémentaires dans ce courriel.

Donc, si vous voulez savoir :

Pourquoi l’année 2009 fut finalement une excellente année

Comment la vérité est en train d’éclater à propos de la pandémie de grippe H1N1, du réchauffement climatique, des attentats du 11 septembre et des médias

Pourquoi nous avons réussi à saboter, tous ensemble, les projets de vaccination obligatoire

Pourquoi on ne nous parle pas des centaines de morts provoqués par la vaccination (et ce n’est qu’un début, malheureusement)

Pourquoi on peut craindre que le Tamiflu ait tué davantage que la grippe H1N1 elle-même

Pourquoi nous allons assister à une épidémie de problèmes de fertilité et de stérilité dans les trois ans qui viennent

Ce qui nous attend en 2010 et quels sont les scénarios probables qui risquent de nous tomber dessus

Pourquoi le puçage des populations va devenir un enjeu majeur dans les années à venir Mais surtout, si vous voulez savoir quelles actions entreprendre pour contrecarrer cette folie criminelle et liberticide,

LISEZ CE COURRIEL ET PARTAGEZ-LE. PLUS NOUS SERONS NOMBREUX À CONNAÎTRE LES PLANS QUE NOUS PRÉPARE L’ÉLITE MONDIALE, MIEUX NOUS POURRONS NOUS PRÉPARER ET NOUS ORGANISER.

C’est aussi la raison pour laquelle je reprends mes activités de formateur et de conférencier, dès le début du mois de mars, en Europe et au Québec. En attendant de recevoir par courriel mon programme détaillé (la semaine prochaine), je vous invite à prendre connaissance du calendrier qui sera mis à jour régulièrement. Je serai de passage en Belgique, en Suisse et en France à partir du 10 mars jusqu’au 15 avril. Je reprendrai également mes activités au Québec après le 15 avril.

SI VOUS N’AVEZ PAS REÇU DIRECTEMENT CE COURRIEL DE MA PART, INSCRIVEZ-VOUS DÈS À PRÉSENT SUR MA LISTE D’ENVOI (VOUS ÊTES DÉJÀ PLUS DE 18.000 À RECEVOIR CETTE COURRIEL DIRECTEMENT, ET DES CENTAINES DE MILLIERS À LE RECEVOIR INDIRECTEMENT).

IL Y VA DE NOTRE VIE, DE NOTRE LIBERTÉ, DE NOTRE SOUVERAINETÉ. LE TEMPS PRESSE ! METTEZ-VOUS DEBOUT, DE GRÂCE.

Montréal, le 7 janvier 2010

Madame, Monsieur, Chers amis,

C’est devenu une tradition que je nourris jalousement depuis des années. Dans l’hémisphère Nord, le solstice d’hiver marque la période où nos nuits sont les plus longues (aux alentours de 16 heures à Bruxelles, Paris ou Montréal) et les jours les plus courts. Pour moi, c’est un rendez-vous annuel que la Nature m’offre pour prendre le temps de méditer, de tirer les enseignements de l’année qui s’achève et de faire le bilan. Depuis des années, j’ai décidé de fuir toutes ces fêtes bruyantes et superficielles pour m’offrir une retraite, souvent accompagné de celle que j’aime ou de quelques amis particulièrement chers.

2009 : finalement, une excellente année !

Cette année 2009 se termine pour moi avec un sentiment que je n’ai jamais connu. Le sentiment qu’après les événements que nous avons vécus, rien ne sera plus jamais comme avant. Vous me direz que cette année fut une année difficile, douloureuse, révoltante, répugnante, en bref, une année de merde ! Oui, c’est un point de vue. Mais je voudrais citer cette phrase célèbre de Richard Bach (né en 1936), tirée de « Illusions ou le Messie récalcitrant » : « ce que la chenille appelle la fin du Monde, le Maître l’appelle le papillon ».

Car, bien sûr que de notre point de vue de chenilles, il y aurait de quoi désespérer de l’Humanité (qu’il s’agisse des peuples moutons inconscients ou des dirigeants corrompus et cyniques). Et je ne vous cache pas qu’à quelques reprises, j’ai, moi aussi, été pris par la tristesse et le découragement. Mais en prenant un peu de recul et de hauteur, en regardant cette vie sur Terre comme une grande pièce de théâtre où le but du jeu est d’évoluer en conscience grâce aux événements que nous vivons sur cette scène, la perspective devient alors extraordinairement positive.

Démonstration.

Depuis des dizaines d’années, nous n’étions qu’un faible pourcentage a être convaincus que le système mondial était devenu une machine à broyer les individus et les peuples au profit d’une élite minoritaire qui concentre de plus en plus de richesses dans des mains de moins en moins nombreuses. Jusqu’à présent, nous n’étions qu’une minorité à dénoncer les mensonges, les corruptions, les collusions, les complots ourdis par les gouvernements et les instances supranationales (comme l’ONU, l’OMS, le FMI, la FAO) contre leurs propres citoyens ou les citoyens du Monde. Chaque fois que nous pointions du doigt une loi, un décret, un accord en démontrant qu’une fois de plus, c’était une partie de notre liberté et de notre souveraineté (individuelle ou collective) qui était bafouée et piétinée, nous nous faisions traiter de conspirationnistes, de révisionnistes, de théoriciens du complot, d’anarchistes d’extrême gauche, de sectes, d’agitateurs dangereux, et j’en passe (vous compléterez la liste vous-même !).

Le changement extraordinaire que 2009 nous a offert, c’est que cette machine à broyer s’est emballée, croyant atteindre bientôt son but ultime : le pouvoir absolu. Et trop sûre d’elle, cette machine a accéléré la cadence pour réaliser son but, en multipliant les mensonges, les falsifications, les manipulations, à l’échelle planétaire. C’est vrai que le directeur de la propagande d’Hitler, Joseph Goebbels, disait déjà à l’époque : « Plus le mensonge est gros, plus ça passe ! » À voir ce qui s’est passé en 2009, il faut croire qu’il se trompait.

Le voile se lève sur le dossier de la vaccination

Dans le dossier de la grippe H1N1, une majorité d’individus a compris qu’il y avait quelque chose de louche dans la gestion de cette soi-disant crise. Et les centaines de millions de dollars ou d’euros investis pour diffuser la propagande pro-vaccinale n’ont pas réussi à convaincre les gens qu’ils devaient se faire vacciner. Au contraire, ces efforts propagandistes ont eu l’effet inverse. Des millions de personnes ont reçu des informations qu’ils n’auraient jamais reçues autrement ; à présent, nombreuses sont les personnes qui sont devenus conscientes qu’un vaccin, ça peut être dangereux ! Par ailleurs, de plus en plus de gens se sont rendu compte que la corruption existe au sein de l’OMS et chez les responsables de santé publique. À cet égard, il est intéressant de noter que pas moins de six pays, à ma connaissance, ont lancé (ou vont lancer) des demandes d’enquêtes pour corruption dans ce dossier :

la Russie, par la voix d’Igor Barinov, qui a même menacé de se retirer de l’OMS à cause de la corruption qui y règne (voir : http://planeteattitude.ning.com/forum/topics/la-russie-lance-un-serieux ) ;

la Hollande, qui a lancé une enquête contre Albert Osterhaus, l’expert-clé numéro un auprès de l’OMS dans le dossier pandémie et qui a gagné des centaines de millions d’euros personnellement grâce au déclenchement de cette alerte à la pandémie (voir : http://www.voltairenet.org/article163315.html ) ;

l’Italie, qui a exigé une enquête pour corruption (voir : http://theflucase.com /index.php ?option=com_content&view=article&id=2451%3Aitalian- parliament-to-investigate-fraudulent-h1n1-vaccine- contracts&catid=1%3Alatest-news&Itemid=64〈=en ) ;

la France, par la voix de certains parlementaires de l’opposition (voir : http://www.tdg.ch/depeches/people/h1n1-gouvernement-francais-critique-gestion-vaccins ) ;

le Comité santé du Parlement européen, présidé par le docteur Wolgang Wodarg, qui a l’unanimité, a exigé une enquête sur la corruption au sein de l’OMS (voir : http://www.nbiou.com/science-et-sante/loms-est-elle-soumise-aux-industries-pharmaceutiques/ ) ;

la Pologne, qui, par la voix de sa ministre de la Santé, Ewa Kopacz et de son premier ministre, a refusé de commander et d’imposer des vaccins à sa population (voir : http://www.dailymotion.com/video/xb5o8d_ministre-de-la-sante-polonaise-sur_news ).

Lire la suite Ne croyez surtout pas que nous sommes hors de danger !

Roselyne Bachelot assignée en référé le 4 janvier 2009 au TGI de Paris

Communiqué de presse – 19 décembre 2009 – Christian Cotten – Marc Vercoutère

Madame Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé, a reçu vendredi 11 une assignation à comparaître en référé devant le Tribunal de Grande Instance de Paris le lundi 4 janvier prochain à 9 h, aux fins de mettre un terme dans les plus brefs délais à la campagne de vaccination contre la grippe H1N1.

Roselyne Bachelot assignée en référé le 4 janvier 2009 au TGI de Paris

L’Association Cri-Vie (Centre de Recherche et d’Informations Indépendantes en matière de Santé), présidée par le Dr Marc Vercoutère (Pau, Pyrénées Atlantiques) et le parti politique d’extrême-centre Politique de Vie, présidé par Christian Cotten (St-Aubin, Essonne), psychosociologue, ont engagé cette procédure judiciaire suite au constat juridique et médical d’un « danger imminent » encouru par la population soumise depuis plusieurs semaines à des « vaccins » hautement toxiques pour la santé ;

Vaccins qui présentent de façon manifeste un

rapport bénéfices/risques de plus en plus défavorable chaque jour, au regard des centaines de signalements, notamment en Europe et en Amérique du Nord, d’effets secondaires graves allant jusqu’à de multiples décès, qui semblent aujourd’hui être au moins dix fois plus nombreux qu’attendus par les promoteurs eux-mêmes de ces vaccins.

Leur volonté est totalement déterminée, de faire cesser dès janvier 2010 une campagne de vaccination contraire aux intérêts de la population et d’obtenir la désignation d’un collège d’experts indépendants chargés d’évaluer les effets réels du Tamiflu et de faire connaître à la population les moyens simples et sains de prévention et d’accompagnement de la grippe.

Tandis que la Pologne refuse des vaccins insufisamment testés, que des parlementaires russes demandent une commission d’enquête sur la corruption au sein de l’OMS, les preuves s’accumulent chaque jour de la dangerosité des vaccins et de celle du Tamilflu ainsi que des liens d’intérêt entre les industriels et les « experts », qui dramatisent une épidémie qui n’existe pas pour vendre des vaccins-poisons (corrruption manifeste du Pr hollandais Osterhaus et du Pr français Bruno Lina).

Cri-Vie et Politique de Vie, Marc Vercoutère et Christian Cotten font donc solennellement appel à l’institution judicaire

, en souhaitant ardemment que celle-ci se montre à la hauteur de l’importance des enjeux et soit capable d’assumer ses responsabilités morales, politiques et judiciaires, puisque le droit lui donne le pouvoir de faire cesser immédiatement une mise en danger d’autrui évidente, manifeste et indiscutable, au regard des données scientifiques actuellement disponibles fournies par les chercheurs indépendants et intègres.

L’audience de référé aura lieu le lundi 4 janvier à 9 h du matin, au TGI de Paris, 4 bd du Palais (75001 PARIS), en salle de réunion près du cabinet du vice-président Emmanuel Binoche, avec les avocats des parties.

Le texte complet de l’assignation est accessible sur le site de Politique de Vie. Les auteurs de l’assignation sont conseillés et accompagnés dans leur démarche citoyenne de lanceurs d’alerte par Maître Malika Ouarti (Barreau de Paris) et Maître Jean-Pierre Joseph (Barreau de Grenoble). Cette procédure est menée en cohérence avec les plaintes contre X avec CPC déposées il y a peu devant les Doyens des Juges d’Instruction de Grenoble, Nantes, Évry, Pau et Paris par différents groupes de citoyens et en cours de procédure.

Le Dr Marc Vercoutère et Christian Cotten invitent journalistes et citoyens

à assister en nombre à cette audience publique.

Ch. Cotten – Politique de Vie – http://www.politiquedevie.net – politiquedevie@wanadoo.fr – 06 89 52 06 41.

Marc Vercoutère – Cri-Vie – http://www.cri-vie.com – cri-vie@neuf.fr – 06 61 55 34 73

Maître Malika Ouarti – Paris – bureaujuriconseil@orange.fr – 01 40 20 15 67

Maître Jean-Pierre Joseph – Grenoble – http://avocats.fr/space/jean-pierre.joseph – jp.joseph-avocat.grenoble@wanadoo.fr – 06 09 42 47 77

Post-Scriptum qui n’a rien à voir avec ce qui précède :

Christian Cotten et Marc Vercoutère seront présents le

samedi 26 décembre au soir à la

cérémonie des Quenelles d’Or de l’Académie des Arts de la Subversion

organisée par l’humoriste Dieudonné en région parisienne.

Venez nombreux ! Pour y participer :

06 46 46 61 46. Voir liste des Nominés : http://lesogres.info

Pour compléter votre information sur les vaccins-poisons

Quelques articles récents

L’antiviral Tamiflu se révèle être une grossière supercherie – Les études de Roche sont basées sur une fraude scientifique. Un article de Mike Adams, de Natural News


http://www.asanat.org/tamiflu.htm

L’OMS, océan de corruption et d’inefficacité, par Sylvie Simon
http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article12420

Le contrat secret de GSK avec l’Allemagne
http://www.decapactu.com/spip/article.php3?id_article=497

Vaccination Grippe A : atteintes aux libertés individuelles et professionnelles par Lucienne Magalie Pons sur le blog de de Dominique de Villepin
http://www.villepincom.net/magazine/read/vaccination-grippe-a–atteintes-aux-liberts-individuelles-et-professionnelles_1660.html

Témoignages d’effets indésirables suite à la vaccination H1N1
http://unisfaceauvaccin.org/actualites/le-vaccin/403-effets-indesirables-temoignage-dun-medecin-hospitalier.html

Moins de cas de grippe A que ce qui a été annoncé
http://unisfaceauvaccin.org/actualites/la-grippe.html

Faut-il vacciner vos enfants ?
http://unisfaceauvaccin.org/actualites/activisme/296-grippe-porcine-je-vaccine-mes-enfants-.html

Fausses couches post-vaccinales, témoignages américains : http://unisfaceauvaccin.org/actualites/le-vaccin/253-etonnantes-fausses-couches-suite-au-vaccin-contre-la-grippe-porcine-h1n1.html

Deux fois plus d’effets indésirables qu’avec la vaccination contre la grippe saisonnière
http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualite-sante-vaccination-h1n1-2-fois-plus-deffets-indésirables-que-la-vaccination-contre-la-grippe-saisonnière_2310.htm


Quelques sites de référence

Dr Marc Girard : http://www.rolandsimion.org
ALIS : Association Liberté Information Santé : http://www.alis-france.com
Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations : http://www.infovaccin.fr
Jacques Daudon : http://daudon.free.fr/page27.html
Jean-Jacques Crèvecoeur : http://www.jean-jacques-crevecoeur.com
Unis face au Vaccin : http://www.unisfaceauvaccin.org
Terre Sacrée : http://terresacree.org/grippeporcine.html
Centre de Recherche sur la Mondialisation : http://www.mondialisation.ca/index.php?context=newsHighlights&newsId=46
Marc Vercoutère : http://www.cri-vie.com
Mensuel Votre Santé : http://www.votre-sante.com
Journal Morphéus : http://www.morpheus.fr
Union Nationale des Associations Citoyennes de Santé : http://unacs.web.officelive.com/default.aspx

Un documentaire majeur : Silence on vaccine
http://www.alternativesante.com/capsulesante/videos/videos.asp?NoSouscategorieCapsules=7&NoCapsules=593

Un dossier de synthèse du Dr Jean-François Pépin (Québec)
http://bambou254.over-blog.com/article-la-grippe-a-h1n1-dossier-prepare-par-dr-jean-francois-pepin-b-sc-dc-biologiste-medical-et-chiropraticien–41065359.html

La vidéo Roselyne Bachelot, tu mens ! – Politique de Vie, Cri-Vie et Morphéus, déjà vue par près de 500 000 personnes :
http://www.dailymotion.com/video/xanm0b_roselyne-bachelot-tu-mens-christian_news

Notre dossier complet avec pdf pour publication et diffusion sur Politique de Vie : http://www.politiquedevie.net



Alerte Grippe: on vaccine désormais dans la rue !

Cela ne se passe pas encore, c’est juste une bonne dose d’humour sur la vaccination. Eh oui, car l’humoriste Olivier Perrin, vêtu d’une blouse blanche, armé d’une seringue et protégé par un masque, interpelle les passants dans un quartier de Paris et les oblige à se faire vacciner.Hilarant.

Une vidéo de bakchich.info

La vaccination contre le H1N1 en Europe : signalement de 55 décès !

55 signalements de décès après vaccination avec Pandemrix®, en Europe, sur une base de 5,7 millions de personnes vaccinées avec ce même vaccin. L’Agence européenne du médicament (EMEA) publie son premier bulletin de pharmacovigilance sur les effets indésirables, en Europe, des vaccins anti-H1N1. L’EMEA a donc réalisé, comme le fait l’Afssaps en France, une estimation du nombre de doses de vaccins et d’antiviraux distribuées ou administrés en Europe, un résumé des effets indésirables, liés aux signalements transmis à l’agence européenne après injection de ces vaccins et prise de ces d’antiviraux. Ce bilan européen de pharmacovigilance porte ainsi sur les vaccins Celpavan®, Focetria® et Pandemrix®, principal vaccin utilisé en France et l’antiviral Tamiflu®, mais attachons nous aux informations concernant Pandemrix®, le vaccin majoritairement utilisé en France.

Ce rapport présente les effets présumés observés après administration du vaccin ce qui ne signifie pas obligatoirement que ces effets sont directement liés à la vaccination, précise à plusieurs reprises l’EMEA. Comme pour toute étude de pharmacovigilance, « ils pourraient être le symptôme d’une autre maladie ou associés à un autre produit pris par le patient ». Ces résultats fournissent donc, même avec une marge d’erreur possible, des informations intéressantes sur le profil de sécurité des vaccins.

Ces informations ont été obtenues à partir d’EudraVigilance, le système de gestion de base de données géré par l’EMEA pour la collecte et l’évaluation des signalements d’effets indésirables présumés des médicaments dans l’Espace économique européen (EEE). Elle permet le transfert des rapports d’organismes nationaux de réglementation et les détenteurs d’autorisation de commercialisation à l’EMEA, ainsi que la détection précoce et la surveillance des alertes de sécurité possibles par rapport aux effets indésirables rapportés. Les signalements sont recueillis sur une base continue. Ce rapport porte sur l’ensemble des signalements reçus depuis la mise sur le marché des vaccins en Europe et jusqu’au 27 novembre, chaque signalement pouvant comprendre plusieurs effets indésirables.

L’étude porte sur 10 millions de personnes vaccinées. Intéressons-nous à Pandemrix®, le vaccin utilisé en France. Pour l’Europe, Pandemrix® a donné lieu à 6269 signalements pour une distribution de vaccins estimée à 39,3 millions de doses et un nombre de personnes « vaccinées au pandemrix® de 5,7 millions (au 17 novembre) :
-Une plus grande incidence de la fièvre (≥ 38 ° C), après la seconde dose de Pandemrix® chez les nourrissons de 6 mois à 35 mois a néanmoins été constatée. Une évaluation de ces données est en cours.
– Fièvre, maux de tête, nausées, vomissements, fatigue, réactions au site d’injection, myalgies, arthralgies, paresthésies, vertiges, douleurs des extrémités, diarrhée, frissons, dyspnée, malaise, toux et réactions anaphylactiques ou d’hypersensibilité constituent les réactions les plus fréquemment signalés depuis le vaccin a été autorisé.
-55 signalements de décès ont été reçus par le système EudraVigilance. L’EMEA précise que « Rien ne confirme le lien entre ces décès et la vaccination »…
-24 cas graves intervenant sur la grossesse tels que des avortements, des décès intra-utérins, des morti-naissances, hypokinésie fœtale et naissance prématurée. Ces cas sont en cours d’analyse. « Il n’existe actuellement aucune preuve d’un lien de causalité entre le vaccin et les événements rapportés » précise l’EMEA.
-26 cas de réactions anaphylactiques ou d’hypersensibilité pédiatriques (24 cas âgés de 0 à 17 ans, et 2 avec un âge inconnu). L’anaphylaxie est une réaction indésirable rare mais possible avec Pandemrix ®.
-3 signalements de syndrome de Guillain-Barré (SGB) ont été rapportés. Deux se sont produits bien après la vaccination, souligne l’EMEA et sont sous enquête.
-1 cas de rejet de greffe cardiaque en Suède a été rapporté.

Pourtant, selon l’EMEA, le rapport bénéfice / risque des vaccins contre la pandémie (et des antiviraux) reste positif. « À ce jour, aucun problème de sécurité grave et inattendu n’a été identifié. Les effets indésirables les plus fréquents sont prévus et bénins », poursuit l’EMEA.

En date du 19 Novembre, l’OMS avait reçu des informations de vaccination de 16 des 40 pays qui mènent des campagnes nationales de vaccination anti H1N1. Sur la base de l’information reçue de ces 16 pays, l’OMS estime que près de 80 millions de doses de vaccin donc environ 90 millions à ce jour, ont été distribués et que près de 65 millions de personnes ont été vaccinées.

Source: SanteLog

Nouveau virus H1N1: le pire est à venir

La pandémie de grippe porcine commence de plus en plus à sortir des sentiers battus. En effet, ces derniers jours, nous sommes inondés par une multitude d’informations graves concernant la mutation du virus H1N1 vers une forme beaucoup plus létale. Pourtant ces informations ne font pas grand bruit dans les médias grand public et cela n’est pas surprenant, étant donné qu’ils ne sont que de vulgaires relais de communication pour les puissantes élites corporatistes.

La mutation du virus a été en premier constatée en Ukraine ou en à peine 1 mois de pandémie, on totalise déjà 1 636 000 infections pour un total de 388 morts par infection pulmonaire virale aigüe.

http://en.rian.ru/exsoviet/20091124/156960614.html

Episode 1 : En Aout 2008, Joseph Moshe, agent du Mossad et expert en arme biologique, annonce sur une radio Américaine que Baxter s’apprête à libérer à partir de son usine en Ukraine, une « réplique » du virus de grippe de 1918, prétextant que le virus a muté.

http://www.alterinfo.net/Baxter-a-l-origine-d-un-virus-mortel-en-Ukraine_a38745.html

Episode 2: le 30 Octobre au soir, des Ukrainiens observent de petits avions volant à basse altitude au dessus des grandes villes, pulvérisant une substance aérosol inconnue. Plus de 200 000 Ukrainiens sont infectés par jour par un nouveau virus inconnu, provoquant au quotidien une vingtaine de décès.

http://www.alterinfo.net/Panique-en-Ukraine-substance-inconnue-puverisee-au-dessus-des-villes_a38747.html

Episode 3 : L’OMS envoie le 2 Novembre une équipe d’experts prélever des échantillons sur les patients infectés par le virus inconnu. Le virus a été testé en laboratoire en Ukraine et s’avère négatif au H1N1.

http://www.alterinfo.net/Mysterieux-virus-en-Ukraine,-l-OMS-analyse_a38758.html

Episode 4: 3 semaines plus tard, toujours pas de réponse de l’OMS !!!! le 16/11/09, le Dr. Victor Bachinsky, Docteur en Médecine et coroner dans la région de Chernivtsi en Ukraine a identifié le virus comme étant un « mélange de H1N1 et de ParaInfluenza », les poumons noir comme du charbon de bois des patients décédés, ne laissent plus aucune place au doute que la souche de ce virus est différente de celle du virus H1N1.

http://www.alterinfo.net/Nouvelle-Souche-identifiee-en-Ukraine_a39348.html

Episode 5: Le LENDEMAIN, le 17/11/09, l’OMS publie son bulletin n°2 sur l’Ukraine, stipulant que le virus n’a pas muté en Ukraine et que la souche serait toujours la souche pandémique. Ce qui est totalement contradictoire avec la réalité du terrain et avec les analyses de nombreux scientifiques.

http://www.alterinfo.net/OMS-le-Virus-en-Ukraine-est-le-H1N1!!!!_a39426.html

http://www.who.int/csr/don/2009_11_16/fr/index.html

Episode 6: Les mêmes événements se  produisent en Pologne, des témoins rapportent avoir vu de petits avions voler à basse altitude, quelques jours plus tard, une forme de pneumonie bubonique aigüe fait son apparition en Pologne et on commence à compter les premiers morts, toujours le même diagnostic post-mortem sur les victimes: « poumon noir imbibé de sang »

http://www.alterinfo.net/Avions-volant-a-basse-altitude-en-Pologne-nouveaux-cas-de-peste-pneumonique_a39512.html

Episode 7 : l’OMS publie le 23/11/09 son bulletin n°17, annonçant une mutation de virus H1N1 en une forme qui va plus en profondeur au niveau des poumons, et pouvant selon les sujets tuer en quelques jours par hémorragie pulmonaire aigüe. Le plus drôle dans ce bulletin c’est qu’il contredit totalement le précédent bulletin, de plus il annonce en vrac une mutation du virus OBSERVEE DEPUIS AVRIL aux USA, en Chine, en Ukraine, en Norvège, au Japon, au Mexique, au Brésil…

D’un seul coup la mutation du virus n’est plus seulement rattaché à l’Ukraine, mais semble venir simultanément de plusieurs pays à travers le globe, alors que jusqu’à présent les autorités gouvernementales des pays concernées et l’OMS n’ont pas prononcé un mot pour déclarer une quelconque mutation du virus dans ces pays là, ni pour signaler la moindre victime d’hémorragie pulmonaire.

Voila comment d’un seul revers de main, l’OMS a balayé toutes les histoires précédentes (l’épisode 7 a balayé les 6 épisodes précédents, comme s’ils n’avaient jamais existé), rachetant une légitimité naturelle à la mutation du virus H1N1 que l’OMS et Big Pharma nous faisaient depuis si longtemps miroiter.

Voila on y est, le virus H1N1 a muté un peu partout dans le monde et voila qu’on nous présente cela comme si de rien n’était dans les articles d’aujourd’hui, faisant fi que jusqu’à présent aucune allusion n’a été faite concernant la mutation du virus  H1N1, et aucune victime d’hémorragie pulmonaire aigüe n’a été signalé comme étant lié à la mutation du virus H1N1 (excepté en Ukraine).

Selon un article du jour, on dénombre aujourd’hui 670 morts du nouveau virus H1N1 mutant en Europe.

Cliquer pour accéder à 091123_Influenza_AH1N1_Situation_Report_0900hrs.pdf

Les bruits courent que le virus mutant est également passé aux USA, en Iowa.

http://www.infowars.com/has-hemorrhagic-black-lung-arrived-in-america/

Bravo à l’OMS et aux gouvernements complices d’avoir réussi à brouiller les pistes concernant l’origine de cette mutation du virus H1N1.

L’OMS a d’un seul coup switché son mode de communication, reconnaissant du jour au lendemain une mutation du virus un peu partout dans le monde, leur but est de faire comme si c’était un phénomène mondial, qui ne soit pas propre à un pays en particulier, comme ce fut longtemps le cas avec l’Ukraine.

Il est intéressant d’analyser l’attitude de nos médias et de nos gouvernements depuis le début de cette pandémie, afin de comprendre ce qui se passe actuellement avec la mutation du virus et ce qui risque d’arriver plus tard.

Pendant des mois, les médias officiels se sont évertués à créer la confusion la plus totale autour de la pandémie, du vaccin, des mesures gouvernementales….les médias nous ont donné l’image d’un gouvernement incompétent, qui a mal organisé son plan contre la pandémie, qui aurait même des connivences avec les entreprises pharmaceutiques, ayant dépensé 800 millions d’Euros en vaccin contre un virus H1N1 totalement innofensif, pendant ce temps les méchants médias alternatifs ont eu le champ libre et ont profité de l’« absence » du gouvernement pour propager la panique dans la population, comme quoi  le vaccin serait bien plus dangereux que le virus lui-même. Les vilains ont semble-t-il rempli leur mission, car c’est bien connu les médias alternatifs ne sont que des affabulateurs ringards qui jouent sur les peurs pour faire entendre parler d’eux (voila le discours des glorieux médias pro-gouvernementaux).

Hier en regardant l’émission « Mot Croisé » avec Yves Calvi(tie), il semblerait que l’on soit entrée dans une nouvelle phase du plan orchestré par l’OMS et reproduit par tous les gouvernements en fonction de l’agenda qu’ils suivent.

La nouvelle image donnée est que le gouvernement a repris la main, Roselyne Bachelot, avec un air de fierté qu’elle a eu beaucoup de mal à cacher, a triomphalement damé le pion à la méchante Michèle Rivasi, seule à représenter ce qu’ils ont baptisé comme étant « le lobbie anti-vaccin ».
lobbie de quoi ? Pour qu’il y ait un lobbie il faut qu’il y ait un de l’argent derrière, ici, pas d’argent pour les anti-vaccins.

Roselyne a pris grand plaisir à détruire les nombreuses théories conspirationnistes du Web, soigneusement dénaturées de leurs contextes et de leurs sens par le fidèle et très dévouéYves Clavi. Roselyne a nié que les adjuvants sont dangereux, a ignoré qu’il existe un rapport entre le Squalène et le Syndrome de la Guerre du Golfe (c’est pourquoi le vaccin US ne contient pas de Squalène), a nié le danger du Thimerosal (Mercure), a refusé de reconnaître que le vaccin a subi très peu de tests en laboratoire et qu’il est donc moins sûr ne serait-ce que pour cette raison.

Foutage de gueule ultime, Roselyne était très  fière de nous dire que contrairement aux USA, la France n’a pas signé de close protégeant les producteurs de vaccins contre d’éventuels désagréments liés au vaccin.
Titillée la dessus par l’excellente Michèle Rivasi, Roselyne Bachelot a été obligé de reconnaitre en fin de compte la vérité, que les entreprises pharmaceutiques peuvent seulement être poursuivi en cas de défaillance du vaccin, mais en aucun cas, ils ne pourront être blâmé concernant d’éventuels effets secondaires, alors que c’est bel et bien la qu’on les attends.

Donc, exactement comme aux USA, personne ne pourra porter plainte contre les entreprises pharmaceutiques s’il subit des complications, graves ou pas, suite à sa vaccination.

D’autre part, à voir le casting de l’émission, Michèle Rivasi, Roselyne Bachelot, Yves Calvitie, Michel CHASSANG, Patrick PERETTI-WATEL, Jean-François DELFRAISSY et Jean-Daniel FLAYSAKIER, on se retrouve avec une unique personne en le nom de Michèle Rivasi, totalement diabolisée, neutralisée et rabaissé, contre 6 autres se relayant la parole et l’interrompant dès sa moindre prise de parole.

Soyons sérieux, cette émission semble à 100% taillé pour mettre dans l’esprit des Français que le gouvernement a repris la main concernant la pandémie, les pauvres Français n’auront plus à s’égarer sur les vilains sites d’informations alternatives, qui ne comprennent rien à rien et qui ne sont que des marchands de peur. Si vous n’êtes pas arrivé par vous-même à cette même conclusion, le bon sociologue Patrick PERETTI-WATEL est la pour vous expliquer comment vous avez perçu les choses et comment vous devez les percevoir, donc pas d’inquiétudes.

Pour en revenir à un cadre plus général, il est extrêmement important de remarquer que les médias officiels ont minimisé au minimum la nouvelle très sérieuse et inquiètante d’une mutation du virus H1N1 vers une forme plus létale. Quasiment aucun média n’a repris l’information, ce qui semble très bizarre étant donné la gravité de cette nouvelle.

Comme nous le savons tous, les médias officiels fonctionnent sur ordre et ne sont pas des médias libre de parole, ils ne sont qu’un moyen de communication privilégié pour permettre aux élites d’imposer leurs vues, leurs politiques, … leur vérité fabriquée de toute pièce, à l’ensemble des populations.

On peut donc, sans trop prendre de risque, penser que les médias officiels à travers le monde minimisent, voire ignorent délibérément la mutation du virus H1N1. Il n’est pas encore temps selon le plan initial de l’OMS et Big Pharma de profiter de cette information pour faire avancer leur « opération pandémie ». L’heure n’est pas à la panique pour le moment.

En effet, le taux de mortalité du virus H1N1 mutant se situe entre 0.5 et 0.7% des personnes infectées, ce qui donnerait un nombre de 10 000 décès en Ukraine, nous sommes très loin de ce chiffre avec moins de 400 morts jusqu’à présent déclarés en Ukraine.

Beaucoup de rapports venant d’Ukraine indiquent qu’un grand nombre de décès n’ont pas été comptabilisés comme étant dus à la nouvelle souche du virus H1N1, ceci vient confirmer qu’il existe bel et bien un trucage des résultats en Ukraine pour minimiser le nombre de mort.

La stratégie dictée aux gouvernements par l’OMS est pour le moment de minimiser au maximum le nombre de décès dus au nouveau virus, de parler le moins possible de la mutation du virus, d’attendre que l’OMS déclare successivement que la souche mutante s’est propagée tous les jours dans un nouveau pays. Une fois la mutation ayant officiellement atteint la totalité du globe, les médias et les gouvernements se mettront à donner les vrais chiffres concernant le nombre de décès du nouveau virus H1N1. Une compagne de terreur suivra pour convaincre les dernies récalcitrants.

Cette période risque de coïncider avec le gros de l’arrivée des vaccins, ce qui peut varier d’un pays à l’autre. En France cela est prévu entre fin Décembre et Janvier, la première vague de vaccination se terminant à la mi-Février, leur marge de manœuvre est donc assez grande pour ajuster leur timing le moment venu.

[http://www.infowars.com/hold-off-on-calling-this-pandemic-overblown-or-a-dud-just-yet/]url: http://www.infowars.com/hold-off-on-calling-this-pandemic-overblown-or-a-dud-just-yet/

Au final, le vaccin quoique “dangereux” ne semble pas destiné à décimer les populations, il a déjà rempli son objectif en rapportant des milliards de dollars aux fabricants de vaccins, utiliser le vaccin contre la nouvelle souche du virus est totalement inutile, voire empirerait les choses, affaiblissant davantage votre système immunitaire sans apporter de contreparties. La panique créée par un virus mutant, plus létal, pourrait server à réduire directement la démographie, ou du moins pourrait servir de vecteurs pour les élites pour atteindre leurs objectifs eugénistes.

H1N1 : grand écart sur l’Atlantique

La campagne de vaccination qui bat son plein au États-Unis consiste en une « vaccination » par spray nasal de Flumist (littéralement « brouillard de grippe ») contenant 3 souches VIVANTES de virus de la grippe. Il est clairement mentionné dans la notice du Flumist que celui-ci peut rendre malade et contagieuse pendant trois semaines toute personne aux défenses immunitaires faibles, ce qui est le cas de plus de la moitié de la population américaine.

Huile de requin vs Brouillard de grippe

Euro-squalène contre US-Flumist . Dans ces conditions, on se réjouit que ce « vaccin » américain soit strictement interdit en Europe ! Reste à relever que si les USA utilisent le Flumist avec tous les risques que cela implique, c’est pour une raison toute simple : suite aux procédures intentées par les vétérans de la 1ère guerre du golfe, le squalène est interdit par une loi fédérale dans tous les USA. C’est le même squalène que contient le vaccin Pandremix pour lequel Madame Bachelot « invite » les entourages des nourrissons à ses faire piquer.

La quantité moyenne de squalène injectée chez le soldat U.S. par la vaccination contre l’anthrax pendant et après la guerre du Golfe était de 34,2 microgrammes par litre. le vaccin Pandremix contient 10,68 mg de squalène par 0,5 ml. Cela correspond à 21,36 grammes par litre, soit un million de fois plus de squalène par dose. (source : site Internet The Military Vaccine Resource Directory & document officiel de l’EMEA)

L’étude retenue par le juge de la Cour fédérale américain pour interdire l’usage du squalène révèle que ce fut l’autre cause du Syndrome de guerre du golfe chez 25% des 697.000 soldats américains. Si on considère que 175.000 des 697.000 soldats furent officiellement reconnus affectés par le syndrome de la Guerre du Golfe et qu’un quart l’étaient par le squalène, on arrive au résultat suivant : l’usage du squalène au faible dosage américain provoquait des dégâts plus ou moins graves dans 6,28% des cas. A quoi pouvons-nous nous attendre avec un dosage 1 million de fois supérieur ? Malheureusement, je crains que nous n’allons pas tarder à le savoir.

Résister, une question vitale

H1N1 : grand écart sur l’Atlantique
Il faut rendre hommage au 90% de médecins qui ont courageusement résisté aux injonctions et aux manœuvres d’intimidation de Mme Bachelot, dont l’irresponsabilité ne s’explique que par sa carrière de chargée de communication de l’industrie pharmaceutique, (ICI Pharma puis Soguipharm) carrière qu’elle a simplement poursuivie au ministère de la Santé. Cet exemple de résistance du milieu médical éclaire nos concitoyens qui s’apprête eux-aussi à résister à la campagne honteuse visant d’abord à culpabiliser les parents puis à manipuler la population par des mensonges éhontés tel que celui qui figure sur « l’invitation » : « La qualité, la sécurité et l’efficacité des vaccins utilisés ont faits l’objet d’une étude rigoureuse de la part des autorités sanitaires dans le cadre des autorisations de mise sur le marché (AMM). » Pour que vous soyez réellement informés, voici la mise en garde et les conseils avisés d’un neurochirurgien réputé :

Personne ne devrait accepter le vaccin contre la grippe porcine

il s’agit d’un des vaccins les plus dangereux jamais conçus. Il contient un adjuvant nommé squalène (MF-59) . Il a été montré que ce produit pouvait provoquer de graves maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques, l’arthrite rhumatoïde et le lupus. Il s’agit de l’adjuvant vaccinal qui a été mis en cause dans le syndrome de la Guerre du Golfe qui a tué plus de 10.000 soldats et provoqué une augmentation de 200% de la maladie de Lou Gehring (sclérose latérale amyotrophique ou maladie de Charcot (ALS), maladie mortelle. Le virus H1N1 tue en provoquant une « tempête de cytokines », entraînant le système immunitaire à réagir de manière excessive. C’est la raison pour laquelle il tue des jeunes personnes et provoque une maladie plus légère chez les personnes plus âgées dont le système immunitaire est davantage affaibli. Ce vaccin est un puissant stimulateur de l’immunité qui rend le virus capable d’une beaucoup plus grande létalité .

La meilleure protection est la vitamine D3. Il faudrait dès que possible en prendre 5000 UI (IU en anglais) par jour et quand la maladie commence à s’étendre, augmenter la dose jusqu’à 15.000 UI par jour. La vitamine D3 module la réaction immunitaire, réduisant le risque de réactions excessives. Elle stimule le corps à produire ce qu’on appelle des peptides antimicrobiens (antimicrobial peptides) puissants destructeurs de virus qui ne font pas intervenir l’immunité. L’effet est proportionnel à la dose administrée. Plus la dose de vitamine D3 est élevée, meilleure la protection. Les huiles de poisson contribuent également à réduire une réaction immunitaire excessive. Une cuillère à café par jour serait suffisante. ( La meilleure est l’huile de poisson Norvégienne au citron Carlson ) . En cas de symptômes graves, prendre une cuillère à café deux fois par jour. Divers antioxydants peuvent aussi être utiles comme le curcuma, le « quercetin », l’extrait de pépin de pamplemousse, la vitamine C , ainsi que la vitamine E naturelle. Un apport multi minéraux/vitamines est aussi essentiel. Puis-je vous demander de répandre ce message. Les gens doivent savoir comment se protéger.

Dr RUSSELL L. BLAYLOCK, M.D.

Premières victimes du vaccin H1N1

Les effets secondaires du VACCIN
Contrairement à ce qui est annoncé dans les principaux médias, certains décès attribués au virus H1N1 ne le sont pas(1). Par contre, des informations concernant de sévères effets secondaires imputés au vaccin contre la grippe A/H1N1 commencent à arriver ici et là dans le monde.

Au Texas, des personnes ayant des effets secondaires jamais vus auparavant appellent directement le Centre Anti-poison local(2).

Au Mississippi, 9 lycéens partent pour l’hôpital après avoir reçu l’injection dont un est dans un état très grave et son statut est inconnu(3).

En Allemagne, une personne de 30 ans a été la première victime à subir des complications telles que des vertiges, des secousses, une respiration irrégulière, une perte de connaissance et puis la mort(4).

En Suède, alors que 4 décès dûs au vaccin étaient annoncés la semaine dernière(5), c’est maintenant un étudiant qui a été hospitalisé directement après l’injection(6). Pour information, les victimes suédoises ont reçu le PANDEMRIX de GSK(7), un des vaccins prévu en France.

En Norvège, 29 personnes ont des effets secondaires sévères comme des vertiges, des nausées, des engourdissements, une perte du goût et de la perception d’odeur après l’injection du PANDEMRIX(8).
Dans ce contexte, des personnalités politiques et responsables s’expriment en Europe. En Pologne, le ministre de la santé refuse d’acheter des produits aux laboratoires pharmaceutiques internationaux qui gardent des informations secrètes sur leurs vaccins(9). En Finlande, le ministre de la santé affirme que le vaccin est dangereux(10).

En France, des actions de résistance civile aux vaccins-poisons se multiplient, notamment à Nantes(11), alors que la campagne de vaccination démarre.


NOTE : La vidéo de cette article a été rejetée et censurée par Dailymotion.

Grippe A : Les liaisons dangereuses de la France avec les lobbies pharmaceutiques

C’est parti. La vaccination généralisée pour les six millions de français prioritaires va commencer la semaine prochaine en France. Après les professions médicales, qui ont boudé la vaccination qui leur était proposée, voici venu le temps de la vaccination de la population, pour l’heure, semble-t-il peu inquiète face au risque de la grippe A dans notre pays. Ces dernières semaines, les regards se sont portés sur les liens entre les pouvoirs publics et les laboratoires pharmarceutiques. Ces derniers voient leur activité dépendantes de deux aspects en France, un le niveau de remboursement de leurs médicaments, et deux, du niveau de demande (prescrite par les médecins, par les pharmaciens, conseillé par les médias) de la part des consommateurs. Alors vraie pandémie ou pandémie de la peur, indécente dit Marc Gentilini, le président de la Croix-Rouge, l’avenir le dire, en attendant les labos pharmaceutiques ne sont pas les derniers à avoir cherché à user de leur influence.

Ainsi, le groupe d’expertise et d’information sur la grippe (GEIG), association présidée par Bruno Lina, voit son budget financé par les cinq laboratoires qui proposent des vaccins anti-grippe sur le territoire français : Sanofi Pasteur MSD, GSK, Pierre Fabre, Solvay et Novartis Vaccines). Sanofi prend en charge la moitié du budget de 400.000 euros comme le rappelait Bertrand Verwee, le directeur marketing de Sanofi-Pasteur-MSD dans les colonnes du Parisien-Aujourd’hui en France.

Montre-moi ton Geig et je te dirais qui tu es

Sur son site internet, l’association prévient : « Le GEIG et le Conseil Scientifique du GEIG ne conseillent et/ou ne recommandent en aucun cas les autorités sanitaires, le gouvernement ou le Ministère de la Santé en matière de vaccination contre la grippe ». Voire. Son président, Bruno Lina, cumule les fonctions. Il est ainsi professeur de médecine, président du Geig on l’a dit, mais aussi expert de référence auprès du ministère de la santé sur la question de la grippe. Si l’on peut comprendre que Bruno Lina soit un expert reconnu sur les questions grippales, et donc très demandé, rien ne le forçait à accepter l’ensemble de ses sollicitations au risque d’ajouter à la suspicion sur la question des liens entre les laboratoires pharmaceutiques et les experts. Une situation dénoncée par Dominique Dupagne sur son blog.

La loi de 2002 sur l’information médicale oblige les médecins à informer les autorités de leurs liens avec les laboratoires pharmaceutiques. Ce qui est rarement réalisé comme le note l’UFC Que Choisir.

Commander des vaccins ou ne pas commander, telle est la question

Une suspicion alimentée également par la difficulté d’obtenir les informations relatives aux contrats passés par l’Etat avec les laboratoires pharmaceutiques. Retour en arrière. Nous sommes avant l’été. La grippe A bat son plein. On parle de pandémie. Le monde est en alerte. Dans le contexte particulier de la France qui n’a pas oublié l’impréparation de nos organisations lors de la canicule de 2003, le ministère de la santé prend le sujet à bras le corps. Rien n’est trop beau pour la population française. On commande des millions de masques, des millions de vaccins, 94 millions au total. L’Etat négocie peu le prix car il veut être d’abord être livré, ce qui n’est pas certain car tous les pays commencent à demander en même temps les vaccins nécessaires à la protection de leur population. Aux Etats-Unis, Barack Obama qui a laissé filer cette question fait actuellement les frais de l’inquiétude de ses concitoyens.

Selon Rue89, les doses commandées par Paris représentent 10% des commandes de vaccins à travers le monde, pour une population française qui représente environ 1% de la population mondiale.

Finalement les vaccins arrivent fin octobre. Entre-temps, l’OMS recommande une seule vaccination, quand l’Europe en recommande deux, et préfère le vaccin de Baxter aux autres. Bref, une chienne n’y retrouverait pas ses chiots. Et ces confusions à répétition, ajoutées à l’arrivée d’une pandémie qui prend du tard et ne semble pas plus dangereuse que la grippe saisonnière (3.000 mots par an dans l’indifférence médiatique et générale), rendent les français au mieux indifférents, au pire méfiants. Cette généralisation de la méfiance à l’égard du discours des autorités est d’ailleurs problématique dans le cadre des discours sanitaires sur les risques car cela pré-suppose que le discours des autorités est d’abord empreint d’intérêts politiques alors que cette donnée, si elle est présente, n’est pas le point essentiel.

Reconduite à la frontière des grippes étrangères

L’Etat se trouve donc avec des français qui majoritairement ne considèrent pas cette vaccination comme une priorité, d’autant que la vaccination contre la grippe saisonnière a également débuté, qu’un laps de temps doit séparer les deux injections, et que la gravité de la pandémie de grippe A reste à démontrer. Tant bien même nous parle-t-on de la grippe espagnole de 1919 et ses 20 millions de morts, « plus que la Première guerre mondiale », et les épidémies successives de grippe asiatique et hong-kongaise de, respectivement, 1957 et 1968 (Notez que les grippes ont toujours une consonance étrangère ou animale, il existe très peu de grippe auvergnate par exemple). Malgré cette défiance, 94 millions de doses de vaccins lui sont livrés et que faire sinon les utiliser ?

« Embrasse-moi idiot et j’oublierais tes défauts »

Reste que cette pandémie, dont on peut souhaiter qu’elle restera soit virtuelle soit bénigne, a au moins eu le mérite de faire réfléchir les français sur leur hygiène notamment celle des mains. Jamais on aura vendu en France autant de solutions hydro-alccoliques ni parlé de la nécessité de se laver les mains régulièrement au cours d’une journée.

Cadeau bonus 1.

Chiffre d’affaires réalisé par les laboratoires en France sur la grippe A

Labo. Prix de la dose. Nombre de doses commandées. Montant du Chiffre d’affaires en millions d’euros

Sanofi-Pasteur. 6,25. 27 (+27 en option). 168.75

GlaxoSmithKline. 7. 50. 350.

Novartis. 9,34. 16 (+8 en option). 149,44.

Baxter. 10. 0.05. 0,5.

A noter que l’Etat avait annoncé pré-commander 36 millions de doses dont on ne sait pas si elles donneront lieu à commande effective ou à annulation et avec quelles indemnités. 10 % des doses commandées par l’Etat français devrait être envoyées aux pays en voie de développement selon des modalités non-communiquées.

Au niveau mondial, Glaxo a reçu des commandes de 440 millions de vaccins soit au prix français 3,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires supplémentaires sur l’année 2010. Pas étonnant dans ces circonstances que le cours de l’action Glaxo augmente de 8,7% depuis le 1er janvier 2009.

Cadeau bonus 2. Action discrète, discrète

http://www.lobbycratie.fr

La grippe plonge l’Ukraine dans une hystérie collective

Contre la grippe, des gousses d’ail, du gras de porc et des citrons verts… Remèdes populaires, dont les prix montent en flèche sur les étals des marchés d’Ukraine, confrontée à une sérieuse épidémie de grippe depuis deux semaines. Dans l’ouest du pays, gros foyer d’infection, les hôpitaux sont envahis, les malades contaminent les médecins, et le système de santé, déjà désorganisé, étouffe sous le coup de l’affolement.

Selon le ministère de la Santé, plus de 255 000 personnes touchées par la grippe et des maladies respiratoires ont été recensées dans le pays et 95 patients sont morts. Malgré des déclarations contradictoires, seul trois cas mortels ont pu être clairement attribués au H1N1, même si l’Organisation mondiale de la santé (OMS) suppose que «la plupart des cas de grippe en Ukraine lui sont dus».

Conspiration. Accusé depuis des mois de faire l’autruche, le gouvernement ukrainien dirigé par Ioulia Timochenko a donc frappé un grand coup dès le premier cas mortel avéré, quitte à provoquer une panique générale. Partout dans le pays, les écoles ont fermé leurs portes pour trois longues semaines. Neuf régions ont carrément été placées en quarantaine, avec restrictions de circulation et contrôle des déplacements, et le dispositif pourrait s’étendre, selon la progression de la maladie. Des mesures extraordinaires, uniques en Europe, pourtant le nombre de malades et de décès est à peine plus élevé que l’an dernier à la même époque. Les rues se vident, et partout dans le pays, les rassemblements publics ont été interdits : commémorations, spectacles… et meetings électoraux, alors que l’Ukraine est en pleine campagne pour la présidentielle de janvier.

Jusqu’ici cantonné à l’ouest du pays, l’affolement a gagné Kiev le week-end dernier. Les habitants se sont rués dans les pharmacies, achetant en vrac vitamines, antigrippaux, et vidant les rares stocks de tamiflu disponibles. La pénurie a fait exploser les prix, malgré l’arrivée d’un avion bourré de doses du précieux remède, dimanche soir, à l’aéroport de Kiev. Les masques ont également fait leur apparition dans les rues, derrière les guichets, et sont portés par les chauffeurs de bus et de taxis. C’est même le dernier accessoire à la mode, sur le visage des belles de la capitale, dans les cinémas, cafés et discothèques.

Symptômes corollaires, rumeurs et spéculations prolifèrent comme des champignons : à Lviv (dans l’est du pays) comme à Kiev, certains Ukrainiens auraient aperçu des avions, épandant sur les villes des substances toxiques pour contenir l’épidémie ; la grippe serait en réalité une terrifiante «peste pulmonaire» ou un virus créé de toutes pièces par les laboratoires pharmaceutiques, une information qui rebondit depuis quelques jours sur les blogs conspirationnistes occidentaux.

Masque. Mal préparée et en manque de moyens, l’Ukraine semble pour l’instant incapable de juguler cette crise d’hystérie collective, et ce ne sont pas les récentes déclarations de la Première ministre, Ioulia Timochenko, appelant la population à fabriquer ses propres masques en tissu, qui vont la rassurer.

Miou-Miou, Ruquier, Bern, Brillant… Personne ne veut se faire vacciner !

Samedi 31 octobre, Laurent Ruquier interroge ses invités : vont-ils se faire vacciner contre la grippe A ? Et stupeur : non, personne ne compte le faire ! Ni Stéphane Bern, ni Miou-Miou, ni Dany Brillant… Seul Christian Estrosi assure qu’il se fera vacciner.

Dany Brillant a même soupçonné une « manipulation » derrière cette affaire de la grippe A/H1N1, qui voudrait que les gens aient peur… (19e minute de la vidéo qui suit).

La Némésis du Nouvel Ordre Mondial

Les filles d’Obama ne se feront pas vacciné !!!

En effet, Robert Gibbs, le porte parole de la Maison Blanche à fait savoir que les filles d’ Obama (Sasha & Malia) ne se feront pas vaccinés car d’après leur profil médical, il ne leur était pas nécessaire. Ce qui est étonnant car, on sait que Malia est atteinte d’asthme, les enfants aux problèmes respiratoires chroniques ne sont – ils pas plus sensibles en cas de grippe ou de tout autre virus pouvant touché le système respiratoire ?

En tout cas,  cela ajoute encore du crédit à la thèse de la conspiration.

De plus, voici un spot publicitaire qui tourne sur les écrans de télévision américains. Créé par HHS ce spot pour les enfants promotionne la prise du vaccin à l’aide de « Sid « , du véritable conditionnement !!!

Le Docteur Hamer dénonce l’implantation de la puce via la vaccination de masse!

Le Docteur Hamer dénonce vigoureusementl’implantation de la micropuce dans le corps humain par le biais de la vaccination {plus ou moins} forcée !

Le Docteur Rike Geerd Hamer n’est pas réputé pour parler la « langue de bois ». Sa vision de la situation présente rejoint celle de Jean-Jacques Crèvecœur, Michel Dogna, Stan Maillaud, Jane Bürgermeister, etc.

Norvège, le 13 août 2009.
Interview du Dr Ryke Geerd Hamer par Helmut Pilhar.

Pilhar: Geerd, dans ta dernière lettre¹ tu as émis l’hypothèse, que cette vaccination exhaustive n’a pas pour but de combattre une inoffensive grippe estivale appelée «grippe porcine» mais, d’implanter de façon massive² des puces à toute la population.

Hamer: En effet, Helmut, la chose paraît si incroyable que l’on ne peut que se mettre la tête entre les mains devant la violence mise en œuvre pour rendre obligatoire cette vaccination contre une grippe estivale anodine.

Si le président américain Obama a mobilisé même l’armée et la police pour accomplir cette vaccination grippale³ et a fait préparer des dizaines de milliers de cercueils en cas de troubles à l’ordre public, alors tout ce déploiement n’a aucun rapport avec le but affiché.

Pilhar: Si chaque personne était porteuse d’une puce, la domination mondiale par un groupe religieux pourrait se faire en un clin d’œil et avec la puce létale ce serait une domination définitive, c’est-à-dire irrémédiable.

Hamer: C’est tout à fait ça. Avec la puce létale l’on peut éliminer en moins d’une heure, par simple pression sur un bouton, n’importe qui, qui critiquerait le système de domination mondiale.

Avec la chimio et la morphine l’on a éliminé, en 28 années de boycott de la Médecine Nouvelle Germanique, environ 2,5 milliards d’êtres humains sur cette Terre.

Avec la puce létale ce serait bien plus rapide. Non seulement l’on pourra feindre une mort naturelle (crise cardiaque, insolation, attaque cérébrale, etc.) pour éliminer des personnes sans que l’on s’en aperçoive, mais l’on pourra aussi simuler une épidémie artificielle, comme cela a déjà été fait avec des cas aussi peu significatifs que ces 3 porcs morts au Mexique et cet enfant décédé suite de cette grippe porcine. L’on a conclu ce mensonge par: C’est une «pandémie mondiale».

Pilhar: Il existe la micro-puce de Hitachi (4) qui passe, sans problème, dans l’embout d’une seringue, c’est-à-dire qu’elle peut être injectée dans les tissus sans que l’on s’en aperçoive, si elle est positionnée dans la partie avant de l’embout de la seringue. Il y a aussi la puce létale (5), qui devait faire l’objet d’un dépôt de brevet, comme annoncé (qui n’a pas été retenu, mais que les Chinois possèdent déjà depuis des années).

1 http://www.pilhar.com/Hamer/Korrespo/2009/20090719_Hamer_Impfbetrug.htm

2 http://www.pilhar.com/Fragen/NeuMed/Medi/Impfung.htm

3 http://www.hitachi.com/New/cnews/030902.html

4 http://bazonline.ch/digital/computer/Erfinder-will-Patent-aufToetungsChip/story/31085693

5 http://www.pilhar.com/News/Presse/2009/20090514_WebDe_Todesbefehl_per_Satellit.htm

6 http://www.enterateya.co.cc/chip-con-gps-y-pequena-dosis-mortal-de-cianuro

Pourquoi, Geerd, es-tu le seul à aborder ce sujet et personne d’autre, bien que le soupçon soit tout à fait justifié?

Hamer: Effectivement, la question est très juste! Aucun humain sensé ne peut, en effet, comprendre ce silence planétaire devant un tel soupçon.

Je vous renvoie à mes correspondances (6) téléphoniques et écrites avec Rabbi (7) Lenz et le Dr Lanka (8) de Septembre 2007. C’est l’époque où furent menés les tests à grande échelle au Kurdistan sur la frontière iraquienne.

A la suite d’une interview entre Rabbi Lenz et le Dr Lanka je posais la question à Rabbi Lenz pourquoi ils n’avaient discuté que des vaccins (Tamiflu, etc.) et s’ils ne savaient pas qu’en fait il ne s’agissait que de l’implantation massive de puces? A ce moment-là, de façon désarmante, Rabbi Lenz m’a répondu que, bien sûr, ils savaient, tous deux, qu’il ne s’agissait que d’implantation de puce mais, que s’ils l’avaient évoquée, ils auraient eu de grosses difficultés, suite à cette interview. A vrai dire, ils le savaient, tous les deux.

Pilhar: Geerd, cela est une bombe. Tu l’as documenté dans tes lettres au Dr Lanka en Septembre 2007 (9). Il n’y a aucun doute sur la vérité de cette déclaration. Le Dr Lanka, opposant aux vaccinations, joue ici un double jeu ou une partition fausse. Naturellement, le Tamiflu en tant que chimio (10) c’est-à-dire poison, à des effets secondaires non négligeables, voire souvent mortels, s’il est administré pendant la phase de vagotonie profonde (11).

Hamer: Oui, cela nous le savons par la Médecine Nouvelle Germanique: Un patient en phase de vagotonie profonde peut mourir d’une piqûre de chimio (12) ou de morphine. Dans le cas d’une application massive de Tamiflu, les personnes en vagotonie profonde peuvent mourir de cette seule application. De toute façon toute cette histoire n’est qu’une vaste et unique tromperie.

D’après la Médecine Nouvelle Germanique cette soi disant grippe n’est pas une maladie, mais, seulement une phase de guérison. Vouloir ‘‘guérir’’ une telle phase de réparation est une idiotie absolue et c’est une absurdité encore plus grande que de vouloir la stopper avec de la chimio (13).

Chaque phase de guérison pour laquelle nous ne voyons pas de raison corporelle évidente est appelée chez nous ‘‘grippe’’. Une telle phase de réparation n’est pas une maladie, comme il est dit plus haut, mais la deuxième partie du programme bi-phasique biologique spécial bien-fondé (SBS) élaboré par la nature.

De toute façon, vouloir empêcher le déroulement d’une phase de réparation, avec la promesse mensongère de la vaccination est impossible ou alors il faudrait placer les gens sous une chimio permanente (Tamiflu permanent).

Nous savons que les petits accès de fièvre durant l’Eté ne sont que des phases postconflictolytiques (phase pcl) d’un quelconque SBS. On les appelait d’inoffensives ‘‘grippes estivales’’. Vouloir vacciner en automne contre la prochaine grippe estivale est une ânerie sans fondement.

(6) http://www.pilhar.com/Hamer/Korrespo/2007/20070901_Hamer_an_Lanka.htm

(7) http://www.pilhar.com/Fragen/Umbenenner/Lenz.htm

(8) http://www.pilhar.com/Fragen/Umbenenner/Lanka.htm

(9) http://www.pilhar.com/Hamer/Korrespo/2007/20070901_Hamer_an_Lanka.htm

(10) http://www.pilhar.com/Schulmed/Onkologie/30Therap/01Chemo/01Chemo.htm

(11) http://www.pilhar.com/Hamer/NeuMed/Kurzeinf/09pcl_ph.htm

(12) http://www.pilhar.com/Schulmed/Onkologie/30Therap/10Schmer/01Schmer.htm

(13) La « chimiothérapie » est à la fois un poison et un puissant sympathicotonique qui perturbe le déroulement normal de la deuxième phase d’un SBS ou phase de vagotonie

Pendant la phase de guérison, avec la mise en route des progammes biologiques bactériens, nous voyons à l’œuvre nos fidèles alliés, les microbes, jouant leur rôle d’aide pendant cette phase de réparation et de retour à la normale, faisant suite à la phase active du conflit. Ceci est valable pour les organes issus du feuillet embryonnaire interne (endoderme) et du mésoderme archaïque dont les microbes sont des mycobactéries qui ‘‘détruisent’’ les tumeurs construites lors de la phase active du SBS. Ceci est valable aussi pour les bactéries affectées aux organes issus du mésoderme récent de l’embryon, dont les microbes aident à la régénération des nécroses.

Jusqu’à présent l’on a toujours postulé l’existence des virus, mais personne n’a jamais pu en observer. C’était les «nouveaux habits du roi» qui n’existaient pas. Personne n’a encore vu de virus qui rendent malades. Ils ne peuvent tout simplement pas exister du fait que les phases de guérison des organes issus de l’ectoderme de l’embryon produisant des symptômes comme des éruptions cutanées, des enflures, de la fièvre etc. ne sont que des phases de réparation.

En GNM, cette discussion sur l’existence ou non des virus n’est qu’une question académique, sans aucune conséquence pratique. Ils ne peuvent en aucun cas être des éléments déclencheurs de maladie, alors que la personne est en phase de guérison.

L’annonce faite que l’on va maintenant vacciner et, par conséquent, stopper avec la chimio toutes ces phases de réparation est une déclaration de guerre à la GNM. Du point de vue médical une absurdité fondamentale. Cette vaste tromperie au Tamiflu n’est seulement là que pour détourner l’attention des puces létales.

Révolution Verte Eugénique ou Génocidaire?

Cette question va sans doute susciter des réactions indignées, mais qu’importe. Faites-vous confiance à l’OMS? Pas moi. Et encore moins depuis que je sais que, depuis 2005, le directeur du SAGE (Comité consultatif mondial sur la sécurité vaccinale à l’OMS [145]) est le Docteur David Salisbury, responsable du groupe de vaccination et des maladies infectieuses au Ministère de la santé du gouvernement britannique. Le Docteur David Salisbury est très sérieusement impliqué dans le scandale d’une campagne massive de vaccination des enfants avec le vaccin ROR (rougeole-oreillon-rubéole) fabriqué par le prédécesseur de GlaxoSmithKline et qui a généré de multiples pathologies chez les enfants. [146]

L’acharnement vaccinal de l’OMS à l’encontre de la gripette bénigne H1N1 est plus que suspect tout autant que le sont les réunions secrètes entre l’OMS et les multinationales de Big Pharma. Et bien sûr tout autant que la totale immunité accordée aux fabricants de vaccins contre la grippe H1N1, en cas de poursuite judiciaire.N’ayons pas la mémoire courte. Souvenons nous de ces campagnes de vaccination au Mexique, au Nicaragua et dans les Philippines. Voici ce qu’en dit William Engdahl dans son ouvrage “Semences de destruction” [207]:

«La Fondation Rockefeller est l’un des soutiens financiers d’un programme de l’OMS en “santé de la reproduction” qui a développé un vaccin contre le tétanos qui contiendrait des hormones cachées de contrôle de naissance. Selon un rapport du Global Vaccine Institute, l’OMS a mis en place des campagnes de vaccination massives au Nicaragua, au Mexique et aux Philippines depuis le début des années 1990. Le Comité Pro Vida de Mexico, une organisation catholique, a testé de nombreuses fioles du vaccin et a découvert qu’elles contenaient une Gonadotrophine chorionique humaine (hCG), une hormone naturelle nécessaire au maintien d’une grossesse. Lorsque cette hormone est associée avec un vecteur de toxoïde tétanique, elle stimule une formation d’anticorps contre la hCG, ce qui interrompt la grossesse humaine. Des rapports similaires de vaccins truffés d’hormones hCG ont été reçus des Philippines et du Nicaragua.

Cette organisation a mis en valeur plusieurs autres phénomènes troublants concernant les programmes de vaccination de l’OMS. Le vaccin anti-tétanique n’était donné qu’à des femmes âgées de 15 à 45 ans, mais ni à des hommes ni à des enfants. La présence de hCG est la preuve irréfutable d’une contamination du vaccin. Elle ne fait sinon aucun sens. Avec le soutien financier de la Fondation Rockefeller, de la Banque Mondiale, du Population Council, de la Fondation Ford, parmi d’autres, l’OMS a oeuvré durant 20 ans pour développer un vaccin anti-fertilité en utilisant la hCG avec le tétanos, et d’autres vaccins, selon des articles scientifiques publiés sur ces campagnes de l’OMS. Tout cela a été certifié par l’OMS et par d’autres, dont la revue médicale Britannique respectée , le Lancet, le 11 juin 1988: “Essais cliniques d’un vaccin de contrôle des naissances de l’OMS”.

Jusqu’en 1993, l’OMS a dépensé un total de 365 millions de dollars sur de telles recherches en “santé de la reproduction” dont la recherche sur l’intégration de hCG au vaccin anti-tétanique. L’OMS n’a pas pu répondre aux questions concernant la présence d’éléments anti-hCG chez les femmes vaccinées. Leur réponse discrète a été que cette présence était “non significative”. Le vaccin était fabriqué par les Laboratoires Connaught (Rhone-Poulenc) au Canada et les Laboratoires Intervex et CSL en Australie.

Depuis les années 1920, la Fondation Rockefeller est l’un des principaux sponsors des programmes mondiaux de réduction de la population. Si les rapports concernant les vaccins de contrôle des naissances sont véridiques, il n’est pas difficile de soupçonner que la Fondation Rockefeller fait partie de ceux qui ont programmé d’utiliser la technologie des semences génétiquement modifiées comme un moyen potentiel de contrôler la population mondiale par l’entremise du contrôle futur des ressources alimentaires».Il n’est donc pas anodin, rappelons-le, de trouver dans les soutiens financiers de la grosse ONG “Millenium Promise”, créée par Jeffrey Sachs pour développer la “seconde révolution verte” en Afrique, la clique des multinationales de la pharmacie (et donc des vaccins): Procter et Gamble, GlaxoSmithKline, Merck, Novartis, Pfizer, Sanofi-Aventis et dont quatre d’entre elles sont justement les pourvoyeurs actuels du vaccin contre la “pandémie” H1N1, dite “maladie du cochon volant”: Sanofi-Aventis, Novartis, Merck et GlaxoSmithKline.

Sanofi Pasteur, le N°1 mondial, vient d’ouvrir une nouvelle usine de production de vaccin contre la grippe saisonnière aux USA, une nouvelle unité de remplissage en France et une nouvelle usine en Chine pour 2012. La tambouille des grippes en tous genres – “de saison”, “poulet laqué”, “cochon caramel” – est en pleine prospérité. Selon l’OMS, pour la grippe de saison, la production de vaccins était de 350 millions de doses en 2006, 565 millions de doses en 2007 [94], et sera d’1 milliard de doses l’an prochain. [95] Quant à la grippe H1N1, l’OMS vient de revoir quelque peu à la baisse son chiffre de 5 milliards de doses pour 2009. Les multinationales de Big Pharma n’avaient pas prévu un tel engouement pour ce nouveau “cocktail pandémique” dont la recette est à ce point hétéroclite qu’on la croirait tout droit issue de la cuisine d’un savant fou… [102] [103] Mais elles seront récompensées de leurs diligents efforts puisqu’elles vont toucher la coquette somme de 40 milliards de dollars.

Le 16 juin 2008, Sanofi Pasteur a publié un communiqué annonçant qu’elle allait «donner 60 millions de doses de vaccin H5N1 à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) sur trois ans pour la constitution d’un stock de réserve international.» Le président directeur général de Sanofi Pasteur, Wayne Pisano, a déclaré dans le communiqué que «le virus H5N1 circule actuellement dans certaines régions parmi les plus pauvres du monde et l’irruption d’une grippe pandémique pourrait frapper des populations ayant un accès limité aux vaccins. Cette donation de vaccin H5N1 a pour but de répondre aux besoins des populations les plus vulnérables. En plus de soutenir les efforts des gouvernements, il est essentiel que l’industrie collabore avec les organisations internationales telles que l’OMS, la Fondation Bill et Melinda Gates et d’autres organismes de santé mondiale. Ainsi, il sera possible de constituer un stock de réserve de vaccins pour les pays en voie de développement, prêt à être déployé sur le terrain dans le cas où une pandémie de grippe viendrait à être déclarée.» [90]

Sur le même communiqué, nous avons relevé cet aveu de la multinationale: «… Dans cette éventualité, toutes les usines de production de vaccin contre la grippe de sanofi pasteur basculeraient de la production de vaccin contre la grippe saisonnière à celle de vaccin contre la grippe pandémique.» Allons-y, appelons-la, donc, la “grippe de sanofi pasteur”!!

La collaboration, appelée par Sanofi-Pasteur, entre “l’industrie”, l’OMS et le Fondation Gates fait frémir, surtout lorsqu’elle est se met en place chez les pauvres “vulnérables” et beaucoup trop nombreux selon les néo-Malthusiens. Surtout lorsque l’on sait que la Fondation Gates, en partenariat avec la Fondation Rockefeller, est très activement engagée dans des programmes de “contrôle de la population”. [91] Surtout lorsque l’on sait que la Fondation Gates est l’un des plus gros financeurs de l’OMS [93] et que ses plus grandes largesses financières vont vers des organisations spécialisées dans les vaccins: “PATH” et “GAVI” (Global Alliance for Vaccines and Immunisation). Et cette année, le H8 s’est retrouvé à Seattle, qui est le siège de la Fondation Gates. Le H8, c’est: la Fondation Gates, l’OMS, la Banque Mondiale, l’UNICEF, le GAVI, le Fonds des Nations unies pour la population, ONU-Sida, le Fond Global de lutte contre le sida, la malaria et la tuberculose. [92]

Sincèrement, pourquoi les programmes de génocides, ou “campagnes de vaccination stérilisante”, que nous avons évoqués ci-dessus, seraient-ils plus choquants que l’outil géopolitique de la faim utilisé, tous les jours de l’année, pour dépeupler la planète de plus de 30 000 êtres humains?

L’avenir proche nous dira si la vaccination H1N1 n’était seulement qu’un cocktail de “virus vivants atténués” et d’adjuvants archi-toxiques, le but n’ayant été, bien sûr, que de générer encore un peu plus de panique et, en effet collatéral, de remplir généreusement les caisses des multinationales de Big Pharma. Car en cette fin d’année 2009, avec le très médiatisé Sommet de Copenhague, ce sont, sur le ring médiatique de la déroute programmée, deux fièvres qui luttent pour la première place de l’hystérie et de la panique collectives: d’une part le virus de la fièvre climatique, dénommé “syndrome d’Al Gore”, et d’autre part le virus H1N1, dénommé “grippe du Goret”. Que la plus chaude gagne!

Fièvre climatique ou “Syndrome d’Al Gore”: des vérités qui dérangent

Ce n’est pas mon propos d’analyser le film de science-fiction de Mr Gore “Une vérité qui dérange” et de décliner les quelque trente erreurs climatiques grotesques, et grosses comme des icebergs, qui en ruinent toute la crédibilité si tant est qu’on espère déceler une once de crédibilité dans un film de réalité virtuelle. [160] D’ailleurs, dans un interview de mai 2006, Al Gore n’hésite pas à affirmer qu’il ne faut pas hésiter à “amplifier” certains faits pour faire passer le message (“amplifier” étant un euphémisme pour “mentir”, nous l’aurons tous compris). [167] A l’arrachée, tout comme le directeur de Greenpeace Angleterre qui avoue, à la télévision, les mensonges de son organisation: c’était pour la bonne cause, pour faire peur. [168]Ce n’est pas non plus mon propos d’évoquer, en longueur, les aléas de la mine de zinc de Mr Gore [169] qui détruisait tout l’environnement local, dans le Tennessee, et ni même ses amitiés pétrolières:

– ses actions (ou celles de ses parents) qui ont pu atteindre près d’1 million de dollars dans Occidental Petroleum. [170]

– ses relations très intimes avec Occidental Petroleum qui ont permis à l’une des compagnies les plus polluantes au monde (scandale, par exemple, du déversement de milliers de tonnes de déchets chimiques toxiques à Love Canal) de tripler ses réserves de pétrole lorsqu’Al Gore “facilita” l’acquisition, par cette société pétrolière, de droits de forage en Californie près de Bakersfield dans la réserve naturelle “Elk Hills National Petroleum Reserve” [36] [204] (c’est même sur wikipedia!). Bush père et Nixon n’avaient jamais réussi un tel prodige. En l’espace de cinq années, plus de cent sites archéologiques Amérindiens furent éradiqués. [35] Toujours dans le dossier Occidental Petroleum, il faudrait également mentionner le scandale des puits de pétrole en Colombie sur les terres du peuple U’was et les relations intimes, qui sont de notoriété publique [55], entre l’administration Clinton-Gore de l’époque et Occidental Petroleum. [201] Pour la petite histoire, cela demanda 5 années de lobbying pour que l’administration Clinton/Al Gore arrive à ses fins, à savoir permettre les forages pétroliers d’Occidental Petroleum dans la réserve naturelle de Elk Hills: le jour même où la vente des terres de la réserve naturelle fut scellée, Al Gore délivra un discours à la Maison Blanche sur les perspectives terrifiantes du réchauffement climatique anthropique en raison de l’usage inconsidéré des combustibles fossiles. [203] Quels sont les qualificatifs les plus adéquats pour décrire ce type de fourberies?

– le fait que son directeur de campagne présidentielle, un juriste, Mr Tony Coelho, était un lobbyiste très impliqué dans l’ouverture de ces nouveaux forages pétroliers en Californie.

– son partenariat actif depuis 2008 [53] avec la société Kleiner Perkins Caulfield & Byers [54]. Sont également actionnaires dans Kleiner Perkins, John Doerr, le fondateur de Google, et Colin Powell, l’ancien secrétaire d’état sous Bush. Dans le port-folio de la société Kleiner Perkins [58] se trouvent trois compagnies intrinsèquement impliquées dans le business des “combustibles fossiles”:

1. Terralliance Technologies [56], dont l’autre investisseur principal est Goldman Sach, est spécialisée dans les forages pétroliers. Selon le rapport Forbes, [59] Terralliance Technologies aurait déjà foré plus d’une centaine de puits sur la planète entière. Ce sont 65 millions de dollars qui ont été investis dans cette compagnie par Kleiner Perkins. Mais Kleiner Perkins ne s’en vante pas publiquement. [60]

2. GreatPoint Energy (Cambridge, Massachussetts) qui est dans la conversion de charbon en gaz naturel.

3. GloriOil, qui selon la rapport Forbes [57] “élabore des microbes qui, lorsqu’ils sont injectés dans les puits pétroliers, accroissent la production de pétrole”.

J’invite donc très cordialement tous les écologistes et autres “réchauffistes” amnésiques, qui ont considéré mes deux articles précédents sur l’arnaque climatique comme des soutiens aux pétroliers, d’aller faire le ménage devant la porte de leur idole, et de ne pas oublier l’aspirateur (et la calculette pour compenser l’empreinte carbone de l’aspirateur car le processus risque d’être laborieux).

Je ne vais pas m’appesantir également sur le fait que Mr Al Gore, considéré par certains medias US comme un prophète, le Prophète de l’Apocalypse Climatique, le Rédempteur Planétaire – à l’image des monothéistes, proclamant la religion de l’Amour Incarné, qui ont tout détruit dans leur sillage pendant 2000 ans – promeut le retour à la corde à sécher le linge pendant qu’il circule en jet, roule en limousine, possède “quelques” maisons, consomme autant d’électricité que 20 familles moyennes US, demande des cachets de 150 000/170 000 dollars pour venir donner une conférence, etc. Le principal n’est-il pas qu’il compense ses émissions de carbone? Et peut-être, comme le dirait un président, est-il génétiquement programmé pour être très riche pendant que d’autres sont génétiquement programmés pour crever de faim. Ainsi va la Roue de la Vie. (La fortune personnelle de Mr Gore était de 2 millions de dollars en 2001, elle était “officiellement” de 100 millions en 2007.) Il y en a qui prêchent pendant que d’autres trinquent. Certains compensent leurs émissions de carbone pendant que d’autres font le sacrifice de leurs corps et de leur vie pour mettre fin, radicalement, à leurs émissions de carbone. C’est la division des tâches, en toute “fraternité climatique”.

Dans le cadre de cet article sur la “révolution verte génocidaire”, il est beaucoup plus instructif de se pencher sur les amitiés particulières de Mr Al Gore avec “le monde selon Monsanto”:

– Mr Al Gore, lorsqu’il était au Congrès US, fut le président de la commission chargée d’enquêter sur les relations “très intimes” entre Monsanto et les grandes universités US. Il va sans dire que la commission d’enquête lava Monsanto de tout soupçon de corruption de scientifiques et de tentative de mise sous séquestre de grandes universités US…

– Mr Charles W. Burson, procureur général du Tennessee pendant 10 ans, fut le conseiller spécial de Mr Al Gore et puis le chef de cabinet de Mr Al Gore et puis, ensuite, vice-président de Monsanto, jusqu’en 2006. [75]

– Mr Mickey Kantor, directeur de campagne présidentielle pour Clinton, ministre du commerce sous Clinton/Al Gore, partit comme directeur chez Monsanto en 1997. Ce fut lui qui, en 1998, activa la chaudière pour que Clinton/Al Gore fassent céder l’Europe sur les OGMs. [179]

Last but not least: Mr Michael Taylor. [32] [76] Il est, par excellence, le symbole aux USA des “revolving doors”, des portes tournantes entre Monsanto et l’administration US. [78]. (Pour plus d’informations, voir l’ouvrage de Marie-Monique Robin “Le Monde selon Monsanto” [185]). Michael Taylor entra à la FDA (Food and Drug Administration) en 1976, puis travailla dans le cabinet de juristes King and Spaulding comme représentant de Monsanto (pour faire passer l’hormone bovine transgénique); il retourna à la FDA en 1991, jusqu’en 1994, pour y rédiger les lois permettant à l’hormone bovine de Monsanto d’être imposée à l’agriculture US. Durant l’administration Clinton/Al Gore, c’est lui qui “oublia” où avaient été rangés 40 000 pages de dossiers archivés “confidentiels OGMs” de la FDA! De 1994 à 1996, il fut au Ministère de l’Agriculture US. Il repartit ensuite chez Monsanto comme vice-président de 1998 à 2001. Et le président Obama vient de le rappeler à la FDA dont il est l’un des conseillers suprêmes! [184]

Nous allons ainsi le retrouver dans une autre partie de cet exposé car Michel Taylor résume, en sa personne, toute la problématique de la corruption des hauts fonctionnaires et de la collusion entre les multinationales, les fondations, les ONGs d’assistance aux pays pauvres et les agences gouvernementales.

Et cerise sur le gâteau, Michael Taylor est le cousin de l’épouse d’Al Gore! Une simple coïncidence, bien évidemment, car on ne choisit pas ses cousins.

Durant la présidence Clinton-Al Gore, de 1993 à 2000, et Mr Al Gore fut l’un des vice-présidents les plus influents du siècle passé:

– L’hormone de croissance bovine transgénique de Monsanto fut imposée à l’agriculture US en 1993 par la FDA. [77]

– Les OGMs furent imposés de force au peuple des Etats-Unis, sans étiquetage, à la fin de l’année 1992 par la FDA. Mr Al Gore n’a pas remis en question cet état de fait et il fallut l’action en justice d’un juriste pour que la FDA (Food and Drug Administration) “libère”, en 1999, sur demande expresse du tribunal, plus de 40 000 pages de dossiers archivés confidentiels prouvant que les techniciens et scientifiques de la FDA avaient émis d’innombrables réserves quant à la sécurité sanitaire des OGMs. Le responsable de ce dossier, le célèbre Michael Taylor, les avait bien soigneusement rangés à l’ombre.

– En 1998, le quartet Clinton – Al Gore – Dan Glickman (ministre de l’agriculture) – William Daley (ministre du commerce) lança une campagne forcenée pour obliger l’Europe à accepter les chimères génétiques. On voudra bien se rappeler que Mr Jospin (premier ministre), Mr Glavany (ministre de l’agriculture) et Mme Voynet (ministre de l’environnement) signèrent, à cette époque, l’introduction en France des premier maïs transgéniques.

Mr Al Gore, avec Madeleine Albright, secrétaire d’état, forcèrent la main à Mr Jospin pour que les OGMs de Monsanto soient accueillis en Europe. [33] C’est ce dont se vanta Toby Moffett au St Louis Post Dispatch. [34] Toby Moffett, ex-vice-président de Monsanto, qui, lors de la campagne présidentielle de 2000, était chargé de drainer les voix “vertes” de Ralph Nader vers Al Gore [44] (alors même que Ralph Nader dénonçait avec véhémence l’inféodation d’Al Gore-Clinton à l’empire Monsanto [40] [202]). Et ce n’est pas vraiment de la vantardise parce que l’Agence Reuters publia un communiqué le mardi 21 juillet 1998 stipulant que Mr Al Gore venait de téléphoner personnellement à Mr Jospin. «On peut dire sans problèmes que le premier ministre [Mr Lionel Jospin] a très bien compris l’importance de cette problématique pour les agriculteurs US» après sa conversation téléphonique avec Gore, dit Kay Casstevens, une assistante juridique du vice-président. Jospin a précisé à Gore qu’il n’avait pas fini d’évaluer la situation «mais qu’il prendrait une décision sous peu.» [37]

Mr Mendelson résume ainsi la situation dans son long article sur le Roundup paru en 1999 dans la revue l’Ecologiste: «L’UE n’a pas donné son accord complet pour l’importation de maïs rR. Devant les réticences de l’opinion publique, Al Gore, vice-président des Etats-Unis, ainsi que des représentants du ministère de l’Agriculture, ont aussitôt fourni une béquille à Monsanto, déplorant que l’Europe, si elle n’autorisait pas l’importation de maïs transgénique, mette en péril 250 millions de dollars d’exportations . La France a répondu qu’elle ouvrirait la voie à l’entrée du maïs transgénique en Europe, plutôt que d’engager une guerre commerciale à l’Organisation mondiale du commerce (OMC).[par arrêté du 3 août 98, la France a inscrit ce maïs au catalogue des variétés végétales lui permettant d’être commercialisé en UE.] »

Mr Al Gore considérait les chimères génétiques comme “équivalentes en substance” selon la formule consacrée. Cela m’a été confirmé, par courrier, par Jeffrey Smith, l’auteur des ouvrages “Semences de tromperie” et “Roulette génétique”. Mr Al Gore considérait le glyphosate de Monsanto, le Roundup, comme le moins dangereux des herbicides. [45] [166] C’est en fait l’un des pesticides les plus toxiques [38] et une grande partie des variétés génétiquement modifiées de Monsanto sont “résistantes” à cet herbicide, à savoir elles le digèrent fort bien. C’est également l’administration Clinton/Al Gore qui supprima l’un des derniers remparts de la protection alimentaire US: la “Delaney Clause” de 1958 qui interdisait la présence de pesticides dans les aliments. [205]

Mr Al Gore a soutenu les biotechnologies lorsqu’il était sénateur. [46] Il rédigea en 1991 “Planning a New Biotechnology Policy”, (Harvard Journal of Law and Technology, Vol. 5, Fall 1991, pp. 19-30). Pour la petite histoire [42], le 9 avril 1998, Al Gore embaucha comme son conseiller spécial aux affaires intérieures David W. Beier, le lobbyiste de Genentech Inc / Hoffman La Roche, le même La Roche [178] qui fabrique, contre la grippe, le célèbre Tamiflu [83] (complètement inefficace, archi-toxique [147] et que l’on retrouve dans les eaux de rivière [104] [105]) pour le compte d’une entreprise de biotechnologie basée aux États-Unis, Gilead Sciences Inc. dont Mr Rumsfeld (Ministre de la Défense de George W. Bush) était le principal actionnaire. Et nous trouvons également, au capital de La Roche, la multinationale Novartis/Syngenta, le fabricant du vaccin contre H1N1. La grande famille que voilà.

On ne peut omettre, bien sûr, de mentionner l’ouvrage “écologique” d’Al Gore “Urgence planète Terre” en 1992. De deux choses l’une, ou les deux, cet ouvrage a été écrit partiellement par quelqu’un d’autre [197] ou Mr Al Gore souffre peut-être de schizophrénie, ce qui est un syndrome courant dans le monde politique. Il est difficile, en effet, de vivre à la fois dans un monde de promesses débridées au peuple, et dans un autre monde d’allégeances serviles à la dictature des cartels.

En opposition totale avec les grands principes de son ouvrage, Al Gore, durant ses 8 ans de vice-présidence, conduisit une politique environnementale désastreuse au point qu’en juillet 2000, 61 leaders d’associations de protection environnementale, de 18 états, créèrent une coalition “Environmentalists Against Gore”. [41]

C’est également en 1999 que Pusztai (un des scientifiques les plus réputés au monde, auteur de trois ouvrages et de 270 études scientifiques) publia ses recherches sur les rats nourris avec des pommes de terres génétiquement modifiées de Monsanto. Une simple chaîne d’appels téléphoniques Monsanto/Clinton/Tony Blair vira l’éminent professeur en l’espace de quelques heures. A cette époque, l’un des membres seniors de l’administration Bill Clinton/Al Gore déclara que la décade des années 90 serait «la décade de la commercialisation triomphante des produits biotechnologiques». L’administration Bill Clinton/Al Gore dépensa des milliards de dollars pour la promotion des chimères génétiques.

C’est durant la période-clé de 1993 à 2000 que les chimères génétiques se répandirent sur toute la planète et que les humains et les animaux en furent gavés. Les trois personnes responsables de cet état de fait, politiquement et stratégiquement, sont Bill Clinton, Al Gore et Michael Taylor (FDA/USDA/Monsanto). Ce sont Bill Clinton, Al Gore et Michael Taylor qui ont ouvert la route de la “seconde révolution verte transgénique” qui gangrène présentement tous les écosystèmes planétaires. Et Al Gore et Michael Taylor continuent présentement de paver cette route: Michael Taylor de par le fait qu’il est de nouveau le maillon entre Monsanto et le gouvernement US (pour l’Afrique) et Al Gore de par sa croisade climatique pour refroidir la planète. De brûler des cierges “carbone-zéro”, pour exorciser le mal et pour générer un magnifique écran de fumée, ne changera rien à cette situation.

Je mets au défi n’importe quel zélote hystérique, de la secte des Al Gorites, de me prouver le contraire.

Après le pétrole, le roundup et les chimères génétiques, abordons maintenant la problématique des “crédits carbone”.

Mr Al Gore, en 2006, créa sa Fondation “The Alliance for Climate Protection”, l’Alliance pour la Protection du Climat [49], avec le directeur de la banque Lehman Brothers. Après avoir créé sa fondation et son cabinet Londonien “Generation Investment Management” [50], il lança son film best-seller “Une vérité qui dérange”. Précisons que “Generation Investment Management”, spécialisé dans la gestion des “crédits carbone”, a été créé en partenariat avec David Blood, ancien directeur de “Goldman Sachs”, Mark Ferguson, ancien président de “Goldman Sachs Assets Management pan-European Research” et Peter Harris, ancien directeur de “Goldman Sachs Assets Management”.

Le 2 février 1988, Al Gore, dans un débat présidentiel déclara: «Mon premier engagement sera de restaurer l’intégrité de la Maison Blanche. Et je vais virer toute personne ayant menti au peuple Américain et au Congrès». J’invite les lecteurs à juger par eux-mêmes de l’accomplissement de cet engagement solennel et j’invite ceux qui parlent anglais à visionner les vidéos, sur la toile, des auditions “climatiques” d’Al Gore au Congrès, au printemps 2009 (et sous serment, bien sûr!). [156] [157] [158] [159] Déconseillé à toute personne ne souhaitant pas remettre en question ses croyances dans le rédempteur atmosphérique.

En conclusion, je pose la question à tous les écologistes qui luttent contre les chimères génétiques et contre les pesticides depuis de très nombreuses années: pouvons-nous faire confiance à l’homme de Monsanto, celui-là même qui, avec Bill Clinton et Michael Taylor, a piégé la totalité de l’humanité dans le cercle infernal des chimères génétiques? De quel droit son film de science-fiction a-t-il été imposé à des dizaines de milliers d’écoles?

Ecologistes de tous les pays, réveillez-vous! Le réchauffement climatique anthropique est une farce, c’est une arnaque monumentale permettant d’ouvrir de nouveaux et gigantesques marchés: crédits carbone, taxes carbone, nécro-carburants “refroidissants”, chimères génétiques, fertilisants de synthèse et pesticides! D’ailleurs, aux USA, la législation “cap and trade” est surnommée “Al Gore enrichment act”!

Lire la suite Révolution Verte Eugénique ou Génocidaire?

Grippe H1N1 : Le Dr Girard nous explique les abbérations du plan Fillon

« Vaccination antigrippale : un premier précédent inquiétant (1973-85) vendredi 25 septembre 2009 par Marc Girard

Citation : La France disposera à cette date [15/10/09 : début de la campagne de vaccination] de 1 à 1,2 millions de doses, soit « un peu moins que prévu ».

Auteur : Roselyne Bachelot

Source : 20Minutes.fr, 24/09/09

Déclaration de liens d’intérêts (Art. L.4113-13 du Code de la santé publique) : néant

Commentaire : Alors que la Ministre a clamé tous ces derniers jours que le processus d’évaluation ne serait pas bradé et qu’il était toujours en cours, il est donc avéré que :

- dûment « prévus », les achats de vaccins et la programmation de leur utilisation se sont bien faits indépendamment de toute autorisation de mise sur le marché (AMM) ;
- la campagne vaccinale va commencer avant l’AMM.

A ma connaissance, le dernier précédent d’une telle anarchie réglementaire fut l’hormone de croissance de France Hypophyse, vers le milieu des années 1970… »

Source

Et encore, 20 minutes n’énonce pas que si les vaccins arrivent plus tôt, le gouvernement accélèrera le plan de vaccination, comme le précise François Fillon dans la courte vidéo présentée ci-dessus.

On remarquera qu’il n’est tenu aucun compte de l’opposition à la vaccination qui se manifeste de façon internationale, ainsi que le relaie santelog reprenant notamment le bmj, ni du sondage ifop manifestant que seuls 52% des médecins sont prêts à se faire vacciner, et encore moins de celui de TNS Sofres selon lequel seuls 30% des français sont consentants.

La pression exercée sur les professionnels de santé est assez odieuse, et ce, d’autant plus qu’il n’échappe à personne que le Docteur Legman, président du Conseil de l’Ordre qui a publié un communiqué en ce sens est un proche de Nicolas Sarkozy

La Némésis du Nouvel Ordre Mondial Némésis TV