Archives du mot-clé découverte

Bhoutan : au pays du Bonheur National Brut

Niché au cœur de l’Himalaya, le petit royaume du Bhoutan a décidé d’en finir avec « la dictature du Produit Intérieur Brut (PIB) » et de la croissance économique à tout prix, en proposant un nouvel indicateur de richesse : le Bonheur National Brut (BNB). Lancé par le 4ème Roi, le « nouveau paradigme » s’appuie sur quatre piliers : la protection de l’environnement, la conservation et la promotion de la culture bhoutanaise, la bonne gouvernance et le développement économique responsable et durable.

 

Aujourd’hui, le BNB irrigue toute la vie du pays, entraînant de profonds bouleversements dans l’agriculture (100% biologique en 2020), l’éducation nationale (où l’on prépare les élèves à devenir des « ambassadeurs du changement »), la gestion des ressources naturelles (réglementation stricte de l’abattage des arbres et de l’exploitation minière), la santé (gratuite pour tous), le tourisme (haut de gamme), ou le commerce (non adhésion à l’OMC). Le film raconte le développement du BNB à travers le témoignage de hauts responsables mais aussi d’acteurs de terrain, habités par une vision du bonheur et du bien commun qui a fait l’objet d’un rapport très remarqué aux Nations Unies. Dépaysement assuré au pays du dragon, passé du Moyen Âge à la modernité en moins de cinquante ans, qui nous indique une voie vers une société durable et plus équitable.

See more at: http://nemesistv.info/video/U34WMY1GOAY7/bhoutan-au-pays-du-bonheur-national-brut#sthash.0gpiAwcK.dpuf

Publicités

D’autres mondes – L’ayahuasca

Après ‘Blueberry’, Jan Kounen continue son exploration du chamanisme en dévoilant l’univers des Shipibos-Conibos, une tribu indienne menée par le maître Questembesta.

Partie 1

On découvre dans ce documentaire que Jan Kounen est lui-même un praticien assidu de ces voyages intérieurs qu’il présente comme de formidables outils de découverte de soi. Les plus âgés parmi les spectateurs retrouveront dans ce discours des échos des élucubrations de feu le docteur Timothy Leary. Les images représentant les visions induites par les plantes psychotropes sont les mêmes que celles qu’on a pu voir dans ‘Blueberry’. A la lumière de ce documentaire, elles prennent tout leur sens, à tel point qu’on a du mal à comprendre pourquoi il n’a pas été montré plus tôt.

Partie 2

Partie 3

Partie 4

Partie 5

Partie 6

Partie 7

L’AYAHUASCA  Partie 1

L’AYAHUASCA  Partie 2

S’il y a bien une raison de voyager avec ces documentaires, ça sera de regarder toutes les choses telles qu’elles sont, en parfaite symbiose avec leurs apparentes contradictions. L’illusion est notre quotidien, nous marchons aveuglement en ce monde sans comprendre ce qui est véritablement la vie, prisonnier des concepts mentaux que nous avons nous-mêmes développés, et esclaves de notre propre conditionnement.

Se libérer, veut dire aujourd’hui : comprendre par notre intelligence ce qu’est l’intuition, qui nous rappelle sans relâche l’intégration de la Coexistence en toute circonstance, la voix et voie du Cœur, soutenue par la vibration actuelle du Tao. Souvenons nous de qui nous sommes et prenons alors l’entière responsabilité d’être humain ici et maintenant.


11 Septembre : Des sommes excédants les 100 millions de $ détournés depuis le WTC

Le 10 Septembre 2006, la chaîne néerlandaise Zembla TV a réalisé un reportage sur la société allemande Conrad, qui avait pour objectif d’analyser 32 disques durs retrouvés dans les décombres du World Trade Center.

Les découvertes qui en ont été faites sont stupéfiantes.

Dans les heures précédant les attentats du 11/9 et même après que les avions aient percuté les tours du WTC, les ordinateurs installés dans les tours ont enregistré un flux de transactions anormalement élevé en taille et en volume.

Plus de 100 millions de dollars selon l’évaluation de l’expert Richard Wagner (Reuters Report, 16.12.2001). Commencées dans la nuit du 10 au 11 septembre, ces opérations se sont intensifiées au petit matin du 11 et se sont poursuivies alors même que les tours en flammes étaient sur le point de s’effondrer.

L’objectif des spéculateurs « criminels » -c’est ainsi qu’un expert financier les qualifie- est clair : accomplir un crime parfait, la destruction des tours effaçant les traces des preuves.

Peter Henschel, le directeur de CONVAR, déclarera à l’agence Reuters : »On soupçonne que l’information sur les attaques a été obtenue par des initiés qui l’ont utilisée pour envoyer des ordres et des autorisations de transactions financières en calculant qu’avec le chaos ambiant, ils conserveraient au moins une bonne longueur d’avance. » « Non seulement le volume mais la taille des transactions a été beaucoup plus élevé que d’habitude pour un jour comme celui-là.Il existe un soupçon que certains aient prévu de tirer avantage du chaos. » a-t-il affirmé.

Henschel a déclaré à l’AFP que « jusqu’à la dernière minute, entre le moment où la première tour a été frappée jusqu’à ce que la deuxième tour se soit effondrée, il y avait une « inhabituelle » augmentation des volumes de négociation entre 5 et 10 fois le volume normal. »

Ces données confirment le fait que ces transactions supposaient nécessairement une préconnaissance des attentats mais en outre du fait qu’ils s’accompagneraient d’une destruction totale des données des ordinateurs. Cela suppose donc une préconnaissance du fait que les attaques des tours allaient aboutir à la démolition des tours et de tout ce qu’elles contenaient.