Archives du mot-clé arnaque

Copenhague : un journaliste parle du Climategate… et se fait refouler !

La scène a déjà dix jours, mais elle vaut la peine d’être vue, pour ceux qui seraient passés à côté. Lors du sommet de Copenhague, le journaliste Phelim McAleer pose quelques questions qui dérangent sur le « Climategate » au professeur de Stanford Stephen Schneider. Celui-ci n’apprécie pas l’initiative, et le journaliste se fait rapidement mettre dehors par le service de sécurité.
Phelim McAleer est un journaliste et réalisateur irlandais. Il a travaillé pour le Financial Times et The Economist. En 2006, il réalise Mine Your Own Business, un documentaire qui dénonce la face cachée du lobby environnementaliste.En 2008, il réalise avec son épouse Ann McElhinney Not Evil Just Wrong, un documentaire dans lequel il s’en prend à Al Gore et à ceux qui voudraient imposer une thèse « officielle » sur le réchauffement climatique, dénonçant le coût de cette idéologie pour tous.

Publicités

We Are Change vs Al Gore

Des activistes de We Are Change essayent en vain d’avoir des réponses d’Al Gore sur le réchauffement climatique, le nouvel ordre mondial et la réduction de la population.

Cette vidéo m’a fait gentiment sourire … A vous de voir …

Pierre Jovanovic sur l’arnaque de la taxe carbone

Le réchauffement climatique va nous couter très cher, voici une petite intervention de Pierre Jovanovic qui donne quelques pistes sur les prochaines taxes à venir. Le capitalisme vert à commencer sa marche pour nous contrôler et nous culpabiliser, restons éveillés !!

Vous retrouverez chaque semaine, sur ce blog,  la revue de presse vidéo de Pierre Jovanovic diffusée sur la radio « Ici et Maintenant »

Le site de Pierre Jovanovic

Pseudo débat sur le climat : Vincent Courtillot accusé de « négationnisme »

Débat chez Taddeï jeudi 3 décembre sur le réchauffement climatique.

Le géophysicien Vincent Courtillot est opposé au ministre de l’écologie, de l’énergie et du développement durable Jean-Louis Borloo, et au climatologue Jean Jouzel, vice président du Groupe Intergouvernemental d’Experts sur l’Evolution du Climat (GIEC).

Il réaffirme sa position sceptique : selon lui, le réchauffement climatique, réel, du siècle dernier serait dû principalement au soleil, qui connaîtrait des cycles d’environ 1000 ans, et non pas au gaz carbonique dégagé par l’homme – même si cette cause deviendra peut-être prédominante dans l’avenir. En conséquence, il prétend que d’autres problèmes, eux sûrs et tragiques dès maintenant (accès à l’eau, gestion des déchets, démographie) sont prioritaires.

Alors que Courtillot tente de tenir un discours argumenté et nuancé, ses adversaires pratiquent l’insulte et l’amalgame. Point d’orgue des attaques : Elise Buckle, responsable « Energie / Climat » pour le WWF France (World Wildlife Found, littéralement le fonds mondial pour la vie sauvage), accuse le scientifique de « négationnisme« .

« Le changement climatique n’est pas notre principal problème »

« Le changement climatique n’est pas notre principal problème »

Vincent Courtillot est l’invité de Parlons Net. Le géophysicien, qui dirige l’Institut de Physique du Globe de Paris, parle du Sommet sur le climat de Copenhague, du Climategate…

Selon lui, le réchauffement climatique, réel, n’est pas dû principalement à l’action de l’homme, mais aux cycles solaires. Et, si le problème est à prendre en considération, il n’est pas le problème majeur de l’humanité.

Les principaux problèmes auxquels devraient s’atteler les politiques aujourd’hui sont, selon lui : la démographie (surpopulation), l’accès à l’eau, la gestion des déchets et la faim dans le monde.

Nouveau Voyage au centre de la Terre

Un ouvrage de Vincent Courtillot, publié par les Editions Odile Jacob, est un livre à double entrée : les travaux du chercheur sur le volcanisme et le magnétisme terrestre le conduise à remettre en cause les causes du réchauffement climatique défendues par le GIEC.