Archives pour la catégorie Santé

Le test SIDA/HIV serait une mystification …

Le test SIDA/HIV serait une mystification ?

Natural News, Mike Adams, 7 janvier 2009

House of Numbers, le documentaire bousilleur du mythe du SIDA de Leung Brent, continue à révulser les apôtres orthodoxes du SIDA, qui ne peuvent souffrir que l’on s’interroge sur leurs théories « scientifiques. » (Sont-elles précisément « scientifiques » si elles ne peuvent pas résister à une petite mise en cause ?)

Pour ajouter à la virulence d’un débat déjà épicé, Brent Leung a publié la séquence de l’interview exclusive avec Natural News, qui remet en question la pensée traditionnelle à propos des soi-disant « tests du SIDA » (qui, avant tout, ne sont absolument pas précis pour déceler l’infection du VIH).


Voici quelques extraits de l’échange filmé dans cette vidéo, où le Dr Constantin raconte tout bonnement au cinéaste Brent Leung que le test du SIDA auquel il s’est soumis est une imbécillité :

Brent Leung dit : « Je vais vous poser une dernière question sur le test du VIH auquel je me suis soumis en Afrique. »

« Et vous en êtes très content ? » demande le Dr Constantin.

Brent gargouille : « Ouaip. J’ai été testé négatif. C’est chouette. »

« Si je vous disais à présent que le test auquel vous vous êtes soumis est nul et n’indique rien, cela ferait-il quelque différence de le savoir ? » répond le Dr Constantin.

Dans ce clip, Leung interviewe aussi le Dr Robin Weiss, qui révèle la faille du soi-disant test « Western Blot, » qui reste jusqu’à ce jour le champion du « test du SIDA. »

« Je ne pense pas que le Western Blot soit un test précieux pour le diagnostic, » dit le Dr Weiss. « Je ne pense pas qu’il vaille le coup. En quelque sorte, le Western Blot a été… promu en Saint Graal. »



Lire la suite Le test SIDA/HIV serait une mystification …

Documentaire : Les enfants de la surconsommation

Comment la publicité conditionne les futurs consommateurs au berceau…

Les publicitaires ont, ces dernières années, adapté leurs stratégies pour les diriger contre les enfants. Leur cible est passée des adultes comme vous et moi aux enfants, y compris en bas âge. Dans leur logique, il est essentiel d’atteindre le futur consommateur le plus vite possible. Mais les « valeurs » qui ressurgissent de toutes ces publicités et qui atteignent les enfants dans leur façon d’être ne sont que trop souvent le matérialisme, le nombrilisme et l’individualisme.
Ces publicitaires sont en train de pourrir toute une génération en leur enseignant les « valeurs » du capitalisme dans le berceau… Il généralisent et promeuvent le fait d’avoir tout et tout de suite. Nous risquons de nous retrouver avec une génération d’enfants gâtés dont la soif de matérialisme sera quasi-impossible à étancher.
Nous devons nous demander quel genre de société nous voulons pour nous et nos gamins. Et agir en conséquence…



Christian Cotten vs Roselyne Bachelot à la sorti du TGI de Paris

Le lundi 4 janvier 2010, la Ministre de la Maladie Roselyne BACHELOT était assignée en référé au Tribunal de Grande Instance de Paris à 9h, concernant une plainte pour  » empoisonnement  » à grande échelle…

Voir aussi : Roselyne Bachelot assignée en référé le 4 janvier 2009 au TGI de Paris



Ne croyez surtout pas que nous sommes hors de danger !

NE CROYEZ SURTOUT PAS QUE NOUS SOMMES HORS DE DANGER AVEC CETTE SOI-DISANT PANDÉMIE DE GRIPPE H1N1 ! Le temps n’est vraiment pas à baisser la garde et à se rendormir. L’OMS et nos gouvernements préparent leur prochaine offensive. Je vous en apporte quelques indices supplémentaires dans ce courriel.

Donc, si vous voulez savoir :

Pourquoi l’année 2009 fut finalement une excellente année

Comment la vérité est en train d’éclater à propos de la pandémie de grippe H1N1, du réchauffement climatique, des attentats du 11 septembre et des médias

Pourquoi nous avons réussi à saboter, tous ensemble, les projets de vaccination obligatoire

Pourquoi on ne nous parle pas des centaines de morts provoqués par la vaccination (et ce n’est qu’un début, malheureusement)

Pourquoi on peut craindre que le Tamiflu ait tué davantage que la grippe H1N1 elle-même

Pourquoi nous allons assister à une épidémie de problèmes de fertilité et de stérilité dans les trois ans qui viennent

Ce qui nous attend en 2010 et quels sont les scénarios probables qui risquent de nous tomber dessus

Pourquoi le puçage des populations va devenir un enjeu majeur dans les années à venir Mais surtout, si vous voulez savoir quelles actions entreprendre pour contrecarrer cette folie criminelle et liberticide,

LISEZ CE COURRIEL ET PARTAGEZ-LE. PLUS NOUS SERONS NOMBREUX À CONNAÎTRE LES PLANS QUE NOUS PRÉPARE L’ÉLITE MONDIALE, MIEUX NOUS POURRONS NOUS PRÉPARER ET NOUS ORGANISER.

C’est aussi la raison pour laquelle je reprends mes activités de formateur et de conférencier, dès le début du mois de mars, en Europe et au Québec. En attendant de recevoir par courriel mon programme détaillé (la semaine prochaine), je vous invite à prendre connaissance du calendrier qui sera mis à jour régulièrement. Je serai de passage en Belgique, en Suisse et en France à partir du 10 mars jusqu’au 15 avril. Je reprendrai également mes activités au Québec après le 15 avril.

SI VOUS N’AVEZ PAS REÇU DIRECTEMENT CE COURRIEL DE MA PART, INSCRIVEZ-VOUS DÈS À PRÉSENT SUR MA LISTE D’ENVOI (VOUS ÊTES DÉJÀ PLUS DE 18.000 À RECEVOIR CETTE COURRIEL DIRECTEMENT, ET DES CENTAINES DE MILLIERS À LE RECEVOIR INDIRECTEMENT).

IL Y VA DE NOTRE VIE, DE NOTRE LIBERTÉ, DE NOTRE SOUVERAINETÉ. LE TEMPS PRESSE ! METTEZ-VOUS DEBOUT, DE GRÂCE.

Montréal, le 7 janvier 2010

Madame, Monsieur, Chers amis,

C’est devenu une tradition que je nourris jalousement depuis des années. Dans l’hémisphère Nord, le solstice d’hiver marque la période où nos nuits sont les plus longues (aux alentours de 16 heures à Bruxelles, Paris ou Montréal) et les jours les plus courts. Pour moi, c’est un rendez-vous annuel que la Nature m’offre pour prendre le temps de méditer, de tirer les enseignements de l’année qui s’achève et de faire le bilan. Depuis des années, j’ai décidé de fuir toutes ces fêtes bruyantes et superficielles pour m’offrir une retraite, souvent accompagné de celle que j’aime ou de quelques amis particulièrement chers.

2009 : finalement, une excellente année !

Cette année 2009 se termine pour moi avec un sentiment que je n’ai jamais connu. Le sentiment qu’après les événements que nous avons vécus, rien ne sera plus jamais comme avant. Vous me direz que cette année fut une année difficile, douloureuse, révoltante, répugnante, en bref, une année de merde ! Oui, c’est un point de vue. Mais je voudrais citer cette phrase célèbre de Richard Bach (né en 1936), tirée de « Illusions ou le Messie récalcitrant » : « ce que la chenille appelle la fin du Monde, le Maître l’appelle le papillon ».

Car, bien sûr que de notre point de vue de chenilles, il y aurait de quoi désespérer de l’Humanité (qu’il s’agisse des peuples moutons inconscients ou des dirigeants corrompus et cyniques). Et je ne vous cache pas qu’à quelques reprises, j’ai, moi aussi, été pris par la tristesse et le découragement. Mais en prenant un peu de recul et de hauteur, en regardant cette vie sur Terre comme une grande pièce de théâtre où le but du jeu est d’évoluer en conscience grâce aux événements que nous vivons sur cette scène, la perspective devient alors extraordinairement positive.

Démonstration.

Depuis des dizaines d’années, nous n’étions qu’un faible pourcentage a être convaincus que le système mondial était devenu une machine à broyer les individus et les peuples au profit d’une élite minoritaire qui concentre de plus en plus de richesses dans des mains de moins en moins nombreuses. Jusqu’à présent, nous n’étions qu’une minorité à dénoncer les mensonges, les corruptions, les collusions, les complots ourdis par les gouvernements et les instances supranationales (comme l’ONU, l’OMS, le FMI, la FAO) contre leurs propres citoyens ou les citoyens du Monde. Chaque fois que nous pointions du doigt une loi, un décret, un accord en démontrant qu’une fois de plus, c’était une partie de notre liberté et de notre souveraineté (individuelle ou collective) qui était bafouée et piétinée, nous nous faisions traiter de conspirationnistes, de révisionnistes, de théoriciens du complot, d’anarchistes d’extrême gauche, de sectes, d’agitateurs dangereux, et j’en passe (vous compléterez la liste vous-même !).

Le changement extraordinaire que 2009 nous a offert, c’est que cette machine à broyer s’est emballée, croyant atteindre bientôt son but ultime : le pouvoir absolu. Et trop sûre d’elle, cette machine a accéléré la cadence pour réaliser son but, en multipliant les mensonges, les falsifications, les manipulations, à l’échelle planétaire. C’est vrai que le directeur de la propagande d’Hitler, Joseph Goebbels, disait déjà à l’époque : « Plus le mensonge est gros, plus ça passe ! » À voir ce qui s’est passé en 2009, il faut croire qu’il se trompait.

Le voile se lève sur le dossier de la vaccination

Dans le dossier de la grippe H1N1, une majorité d’individus a compris qu’il y avait quelque chose de louche dans la gestion de cette soi-disant crise. Et les centaines de millions de dollars ou d’euros investis pour diffuser la propagande pro-vaccinale n’ont pas réussi à convaincre les gens qu’ils devaient se faire vacciner. Au contraire, ces efforts propagandistes ont eu l’effet inverse. Des millions de personnes ont reçu des informations qu’ils n’auraient jamais reçues autrement ; à présent, nombreuses sont les personnes qui sont devenus conscientes qu’un vaccin, ça peut être dangereux ! Par ailleurs, de plus en plus de gens se sont rendu compte que la corruption existe au sein de l’OMS et chez les responsables de santé publique. À cet égard, il est intéressant de noter que pas moins de six pays, à ma connaissance, ont lancé (ou vont lancer) des demandes d’enquêtes pour corruption dans ce dossier :

la Russie, par la voix d’Igor Barinov, qui a même menacé de se retirer de l’OMS à cause de la corruption qui y règne (voir : http://planeteattitude.ning.com/forum/topics/la-russie-lance-un-serieux ) ;

la Hollande, qui a lancé une enquête contre Albert Osterhaus, l’expert-clé numéro un auprès de l’OMS dans le dossier pandémie et qui a gagné des centaines de millions d’euros personnellement grâce au déclenchement de cette alerte à la pandémie (voir : http://www.voltairenet.org/article163315.html ) ;

l’Italie, qui a exigé une enquête pour corruption (voir : http://theflucase.com /index.php ?option=com_content&view=article&id=2451%3Aitalian- parliament-to-investigate-fraudulent-h1n1-vaccine- contracts&catid=1%3Alatest-news&Itemid=64〈=en ) ;

la France, par la voix de certains parlementaires de l’opposition (voir : http://www.tdg.ch/depeches/people/h1n1-gouvernement-francais-critique-gestion-vaccins ) ;

le Comité santé du Parlement européen, présidé par le docteur Wolgang Wodarg, qui a l’unanimité, a exigé une enquête sur la corruption au sein de l’OMS (voir : http://www.nbiou.com/science-et-sante/loms-est-elle-soumise-aux-industries-pharmaceutiques/ ) ;

la Pologne, qui, par la voix de sa ministre de la Santé, Ewa Kopacz et de son premier ministre, a refusé de commander et d’imposer des vaccins à sa population (voir : http://www.dailymotion.com/video/xb5o8d_ministre-de-la-sante-polonaise-sur_news ).

Lire la suite Ne croyez surtout pas que nous sommes hors de danger !

Des scanners corporels dans les aéroports français? Voilà pourquoi c’est pas gagné

Brice Hortefeux étudie la question des scanners corporels dans les aéroports. Mais jusqu’où aller, au nom de la sécurité de tous?

Estimant la menace terroriste « bien réelle » en France, le ministre de l’Intérieur a annoncé ce mercredi la création d’un groupe de travail sur les scanners corporels dans les aéroports français, sur Europe 1. La question devra être « tranchée dans un mois », a ajouté Brice Hortefeux.

Objectif:  faire des aéroports Français, les plus sûrs d’Europe.

Mais à quel prix? On entend déjà les associations de protection des libertés hurler, comme lors de l’expérimentation abandonnée fin 2007 à Nice. Il faut dire que ces scanners posent de nombreuses questions éthiques et sanitaires.

Des ondes millimétriques permettent de voir le corps au travers des vêtements des passagers

Des ondes millimétriques permettent de voir le corps au travers des vêtements des passagers

1. Violation du respect de l’intimité

Car sur les écrans des scanners en question, ce sont bel et bien des corps dénudés détaillés en 3 dimensions qui apparaîtront.

« Cette mesure, loin d’être purement technique, a des conséquences graves sur le droit à la vie privée, le droit à la protection des données et le droit à la dignité personnelle« , avaient estimé la majorité des députés européens, qui avait rejeté l’installation de ces scanners en 2008, selon Le Monde. Certains parlant de « voyeurisme ».

2. Des conséquences sur la santé?

C’est la question que tout le monde se pose, sans pouvoir dire précisément quels seraient ces problèmes, faute d’étude des risques.

« Quel que soit le système choisi, nous devrions effectuer une étude des risques pour la santé, voire même exiger une demande d’une autorisation formelle, selon le rayonnement utilisé et son intensité« , note ainsi l’Office fédéral de la santé publique Suisse, selon Swiss Info.

Seule certitude: l’énergie émise par l’appareil représente 1/10 000e de l’énergie provenant d’un téléphone cellulaire, note Le Soleil. En d’autres termes, pas grand chose.

Les contrôles intensifiés à l'aéroport Cleveland Hopkins International, après l'attentat manqué du vol Amsterdam-Detroit le jour de Noël.

Les contrôles intensifiés à l’aéroport Cleveland Hopkins International,
après l’attentat manqué du vol Amsterdam-Detroit.

3. Des risques de pédo-pornographie?

C’est ce que pointe Terri Dowti de l’association de protection des droits des enfants Action on Rights for Children, dans The Guardian.

Pour lui, les scanners corporels sont en infraction avec la législation britannique contre la pornographie infantile. Faudrait-il alors exclure les moins de 18 ans de ces scanners? s’interroge le quotidien.

4. D’autres risques légaux?

Des associations de défense des droits de l’homme redoutent l’exploitation d’images de célébrités ne se retrouvent sur Internet, pointe également The Guardian.

« Aucun doute que cela arrondirait sérieusement les fins de mois de certains d’entre eux« , note Mika1983.

5. Très (trop) cher?

Pour courronner le tout, le coût de ce scanner apparaît également très élevé. Environ 700.000 euros, contre 35.000 euros pour un portique traditionnel, révèle Le Point. Qui payera pour ces machines? La question reste pour le moment en suspens.

Et vous, accepteriez-vous de passez à travers un scanner corporel, au nom de la sécurité de tous?

Source : Le Post.fr


Quelques vérités choquantes sur le SIDA

Natural News, Mike Adams, 1er décembre 2009

Quand Brent Leung a commencé à présenter son nouveau film documentaire révolutionnaire sur le SIDA, House of Numbers, il n’imaginait pas la vague d’attaques diffamatoires qui serait déclenchée contre lui. Les promoteurs de la théorie classique du SIDA (avec tous leurs vaccins et produits pharmaceutiques) se sont déchaînés contre Leung, le qualifiant de « négationniste du SIDA, » une expression dont la quasi homonymie avec « négationniste de l’Holocauste » saute aux yeux.

Ce qu’elle implique, évidemment, c’est que, si vous refusez une partie des théories classiques du SIDA, vous êtes aussi abominable qu’un criminel de guerre nazi. C’est un rapprochement curieux, particulièrement parce que les racines de l’industrie pharmaceutique moderne sont précisément dans le régime nazi, à l’époque où des scientifiques faisaient régulièrement des expériences médicales avec les prisonniers. Fait historique fascinant, le président de Bayer dans les années 50 (oui, le même qui fabriquait l’aspirine Bayer) était le Dr Fritz ter Meer, un criminel de guerre qui, après ses crimes contre l’humanité, a été condamné à sept ans de prison au procès de Nuremberg.

L’industrie pharmaceutique qui opère aujourd’hui est en grande partie une cabale de criminels non inculpés, qui se sont rendus coupables de crimes contre l’humanité. Et l’une de leurs méthodes favorites pour multiplier leurs bénéfices, c’est de mettre en avant une maladie pour vendre ensuite un vaccin qui, soi-disant, la « traite. » C’est toujours la même vieille combine, que l’on parle de cancer du col de l’utérus, de grippe porcine ou même de SIDA.

Pour en revenir à Brent Leung et à son film House of Numbers, quand les promoteurs de remèdes contre le SIDA ont vu son film, ils ont compris qu’ils devaient attaquer le messager et essayer de le discréditer aussi vite que possible. Ils ont alors prétendu que, dans son film, Leung avait produit les citations des scientifiques hors contexte, déformant ainsi ce qu’ils disaient. Leung a été attaqué en particulier pour son interview du Dr Luc Montagnier, Prix Nobel de co-découvreur du virus du SIDA, qui a expliqué à Leung que le SIDA peut être guéri par la nutrition, et que l’approche vaccinale est très exagérée.

Ce genre d’idée présage naturellement d’un destin financier funeste pour les compagnies pharmaceutiques et leurs cohortes, qui profitent toutes du mythe maintes et maintes fois répété de l’incurabilité du SIDA sans des remèdes. Les critiques sont donc montés aux créneaux contre Leung qui a osé inclure les paroles de Montagnier dans son documentaire. Une critique en particulier, Jeanne Bergman du site Internet AIDSthruth, a affirmé que Leung avait pigeonné Montagnier en le prenant au dépourvu.

Elle a aussi prétendu que Leung avait cité Montagnier hors contexte, disant : « Montagnier ne dit pas spontanément dans le film qu’une alimentation saine élimine le virus. Leung a posé des questions prépondérantes et a ensuite présenté un fragment de conversation hors contexte. »

Comme vous allez le voir bientôt, Jeanne Bergman n’a aucune idée de ce dont elle parle. Mais c’est en réalité comparable à ce qui se passe quand il s’agit de l’industrie du SIDA.
L’interview de Luc Montagnier telle qu’elle est !

Pour aider à garantir la clarté sur cette question, Natural News a parlé avec le cinéaste Brent Leung de House of Numbers. Il a accepté de nous fournir en exclusivité la séquence intégrale de l’interview de Luc Montagnier, avec les sous-titres :

Natural News a transcrit l’intégralité de la conversation. Nous avons reproduit ci-dessous les paroles échangées entre Brent Leung et le Dr Luc Montagnier. Vous verrez qu’en réalité Brent Leung n’a pas cité Montagnier hors contexte, et que Montagnier rend les choses claires comme du cristal sur la façon dont la nutrition peut contribuer à enrayer l’infection du SIDA.

Lire la suite Quelques vérités choquantes sur le SIDA

235 000 dollars pour boire le contenu d’un vaccin !!! Encore et toujours pas de candidats …

Si tous les médecins connaissaient VRAIMENT la composition des vaccins., Il est probable qu’ils seraient plus prudents dans leurs recommandations vaccinalistes.

Et même : qu’ils se feraient les plus ardents défenseurs de la liberté
vaccinale ! >>

235 000 dollars, c’est la nouvelle offre, on ne peut plus sérieuse, qui
est faite par Jock Doubleday, directeur du Natural Woman, Natural Man,
association californienne à but non lucratif, au premier médecin ou
responsable d’un groupe pharmaceutique, qui acceptera de boire en public, un mélange composé des ingrédients qui se trouvent dans les vaccins administrés aux enfants de 6 ans, d’après les recommandations du CDC des USA. (*)

Et alors même que la mixture ne contiendra pas les bactéries ou virus,
vivants ou tués, mais seulement leurs additifs, et qu’il s’agit de la boire,
pas de se l’injecter (pas comme pour les vaccins aux enfants donc) !
Le mélange sera préparé en fonction du poids du candidat,
proportionnellement à celui d’un enfant de six ans, par Jock Doubleday et trois professionnels du milieu médical choisis par lui, et par trois professionnels choisis par le candidat.

Etant donné que le participant doit appartenir au milieu médical, qui
injecte les vaccins ou les vend, il est admis par tous les partis, que ces
ingrédients sont sans danger…

Depuis le début de cette offre, qui à l’origine en janvier 2001 était
de 20.000 dollars, 14 médecins ont contacté Doubleday (l’offre est sur 300
sites internet), mais aucun n’a donné suite.

C’est ainsi, qu’en août 2006, JD a porté la prime à 75.000 dollars !

Proposée sans succès à 14 médecins responsables du Comité de
Vaccinations du CDC*, cette offre est toujours valable…
Elle est à présent de 235.000 dollars !

Et l’offre augmente de 5.000 dollars par mois, à perpétuité, jusqu’à un
MD ou société pharmaceutique chef de la direction, ou à l’un des 14 membres
pertinents de l’ACIP accepte de boire un poids corporel calibré avec la dose d’additifs régulièrement injecté aux enfants au nom de la santé.

Cette offre, daté du 25 avril 2007, n’a pas de date d’expiration à
moins et jusqu’à ce que remplacées par une offre similaire d’une meilleure
rémunération. Et à ce jour est toujours valable (janvier 2010)

(Jock Doubleday. Contact : director@spontaneouscreation.org –

http://www.spontaneouscreation.org/SC/$75,000VaccineOffer.htm)————-

(*) liste des ingrédients:
Sources: FED (Environmental Defense Fund) & MME (Mosby’s Medical
Encyclopedia)

– Aluminium :
Le FED a suspecté : toxicité cardiovasculaire ou sanguine, toxicité
neurologique et respiratoire.
Plus dangereux que la plupart des produits chimiques dans 2 systèmes sur 6
de classement sur au moins 2 listes de normalisation fédérales…

– Amphotéricine B :
Définition du MME: drogue traitant les infections dues aux champignons.
L’allergie connue à cette drogue interdit son utilisation.
Les effets secondaires incluent des caillots de sang, dommages au sang, des
problèmes rénaux, la nausée et la fièvre.
Une fois utilisée sur la peau, des réactions allergiques peuvent se
produire.

– Bêta Propiolactone :
Le FED l’a reconnu carcinogène. Le FED a suspecté : toxicité
gastrointestinale ou hépatique, toxicité respiratoire et sensorielle.
Plus dangereux que la plupart des produits chimiques dans 3 systèmes sur 3
de classement, sur au moins 5 listes de normalisation fédérales.
Classé comme un des composés les plus dangereux pour l’être humain…

– Formaldéhyde :
Le FED l’a reconnu carcinogène.
Suspecté de toxicité gastrointestinale ou hépatique, toxicité immunitaire,
neurologique et du système reproducteur, toxicité respiratoire et
sensorielle.
Plus dangereux que la plupart des produits chimiques dans 5 systèmes sur 12
de classement sur au moins 8 listes de normalisation fédérales.
Classé comme un des composés les plus dangereux pour l’écosystème et la
santé humaine…

– Glutamate monosodique :
Normalement utilisé comme renforçateur de goût dans une certaine variété
d’aliments. Cependant, suite aux inquiétudes exprimées par l’académie
américaine de pédiatrie, il a été retiré de tous les produits destinés aux
enfants
de moins d’une année.
Des piqûres de glutamate chez les animaux de laboratoire ont eu comme
conséquence des dommages aux cellules nerveuses du cerveau…

– Néomycine : un antibiotique…

– Phénol (acide carbolique)) :
Le FED a suspecté: toxicité cardiovasculaire ou sanguine, toxicité du
développement, toxicité gastrointestinale ou hépatique, toxicité par contact
avec la peau, toxicité rénale, neurologique, respiratoire et sensorielle.
Plus dangereux que la plupart des produits chimiques dans 3 systèmes sur 10
de classement sur au moins 8 listes de normalisation fédérales…

– Phenoxyéthanol :
Le FED a suspecté : toxicité du développement, toxicité du système
reproducteur.
Moins dangereux que la plupart des produits chimiques dans 3 systèmes de
classement…

– Polymyxin : un antibiotique…

– Polyribosylribitol : un composant de la bactérie de Hib…

– Polysorbate : Le FED a suspecté: toxicité par contact avec la peau ou les
organes des sens…

– Saccharose : sucre raffiné…

– Sorbitol :
le FED a suspecté : toxicité gastrointestinale ou hépatique.
Moins dangereux que la plupart des produits chimiques dans1 système de
classement…

– Streptomycine : un antibiotique…

– Sulfate d’ammonium :
Le FED l’a suspecté de : toxicité gastrointestinale ou hépatique, toxicité
neurologique et respiratoire…

– Sulfate de gentamicine (gélatine hydrolysée antibiotique) :
obtenu à partir des morceaux sélectionnés de peaux de veau et de bétail,
d’os déminéralisés de bétail (osséine) et de peau de cochon…

– Thiomersal (dérivé mercuriel) :
Le FED a reconnu : toxicité du développement.
Le FED a suspecté : toxicité par contact avec la peau ou les organes des
sens…

– Tri(n)butylphosphate :
le FED a suspecté : toxicité rénale et neurologique.
Plus dangereux que la plupart des produits chimiques dans 2 systèmes sur 3
de classement, sur au moins 1 liste de normalisation fédérale…

Pas très tentant n’est-ce pas ?
Et pourtant, c’est tout ça qu’on injecte à nos enfants dès leur naissance
!…

(Et a peu près la même chose à chaque vaccin !!!….
C’est vraiment miraculeux qu’il n’y ait pas plus de morts et de ravages…
Qui a dit déjà que la vaccination était : « une invention du diable pour
détruire l’Oeuvre de Dieu, dont le corps humain en est le Temple ???)

————-
ET ENCORE :

Si les vaccins contiennent principalement des microbes et des virus qui
peuvent devenir redoutables lorsqu’ils sont combinés à d’autres virus,
inoffensifs par eux-mêmes… Ils contiennent également des adjuvants destinés
à
conserver ou à désinfecter leur bouillon de culture :

– Le formaldéhyde, ou formol, classé dans la catégorie des cancérigènes
probables pour l’homme (groupe 2 A).

– Le mercurothiolate, thimérosal ou thiomersal (1), destiné à limiter le
risque de contamination bactérienne, constitué à 49,6 % de mercure. Les
toxicologues estiment que sa toxicité est équivalente à celle du
méthyl-mercure,
l’extrême dangerosité neurologique a été officialisée par la FDA
américaine
depuis 1997. Chaque nouveau vaccin cumule les doses d’une façon irreversible.

– L’hydroxyde d’aluminium (2), adjuvant qui augmente et prolonge la réponse
immunitaire aux antigènes inoculés, est couramment utilisé dans les
vaccins. Traversant la peau, l’hydroxyde d’aluminium pénètre les tissus pour
s’y
fixer, se combiner à la ferritine du sang, en lieu et place du fer, et gagner
la circulation générale, ventuellement jusqu’au cerveau. Tout récemment, le
Pr Ghérardi, de l’hôpital Henri Mondor à Créteil, a décrit une pathologie
particulièrement invalidante dont la fréquence ne cesse de croître : la
myofasciite à macrophages (MFM) et qui se manifeste au point d’injection des
vaccins. En outre, l’aluminium paraît être impliqué dans la maladie
d’Alzheimer.
De l’hydroxyde d’aluminium : 650 microgrammes par vaccin alors qu’il est
admis que 60 microgrammes par litre de sang est dangereusement toxique pour la
cellule nerveuse (Concours Médical, février 1997).

– Certains vaccins sont cultivés sur la bile de boeuf ou le sérum foetal de
veau, susceptibles de transmettre l’encéphalite spongiforme bovine, alors
que tout extrait d’origine bovine est (strictement) interdit dans tout
médicament depuis 1994.

– Quant au vaccin anti-hépatite B, c’est un vaccin génétiquement modifié,
il entre donc dans la catégorie des OGM que les Français ont massivement
rejetés.

D’après le rapport technique 747 de l’OMS, trois types de contaminants
peuvent se retrouver dans le produit final : d’abord des virus, ensuite des
protéines capables de cancériser d’autres cellules et surtout de l’ADN
provenant de cellules de culture, avec le risque de malignité que pourrait
représenter à long terme un ADN contaminant hétérogène (de nature
différente), en
particulier s’il s’avère qu’il contient des séquences potentiellement
cancérigènes.

Fabriqué par Pasteur-Mérieux, le vaccin GenHevac B est préparé à partir de
l’antigène HBs produit par fragments du génome de deux virus, le SV 40,
virus de singe et le MMTV, virus de la tumeur mammaire de la souris.
Ces cellules sont immortelles, ce qui signifie qu’elles ont un caractère de
cellule cancéreuse. Le virus SV 40 est souvent associé au médulloblastome,
la plus fréquente des tumeurs du cerveau en pédiatrie.

Détail encore plus inquiétant, le vaccin pourrait aussi contenir une enzyme
au pouvoir mutagène, la TdT (Terminal Desoxynucleotidyl Transferase), que
l’on trouve dans diverses cellules normales ou pathogènes, capables de
modifier les gènes en multipliant ainsi considérablement les maladies
génétiques
chez les vaccinés et leur descendance. Le potentiel mutagène de cette enzyme
a été démontré par des chercheurs américains, notamment dans des essais in
vitro lors de la synthèse d’ADN. Ces fragments d’ADN peuvent générer des
mutations à moyen ou long terme et générer ainsi des effets cancérigènes.
Le vaccin Engerix B, préparé par les techniques du génie génétique,
contient cette enzyme qui se trouve être dix fois plus active que dans les
autres
vaccins (20 µg au lieu de 2 µg).

De surcroît, les vaccins génétiques contiennent de la ribonucléase, très
probablement d’origine virale. Cette enzyme dégrade les ARN de la cellule et
également les polymères synthétiques.
En outre, ces cellules sont nourries avec du sérum de veau, dont l’usage
est interdit par la législation concernant les médicaments injectables en
raison du risque de contamination par des prions particulièrement dangereux.

Ainsi, ce vaccin inocule, de façon absolument certaine, des substances
éventuellement cancérigènes et des résidus d’outils de manipulations
génétiques
qui pourraient bien être à l’origine de cas de tératogenèse.

Par ailleurs, d’après leurs promoteurs, on ne pourra mesurer l’éventuelle
efficacité de ces vaccins, comme leur nocivité, que dans 15 ou 20 ans.
Toute personne inoculée est donc un cobaye !

(Cf. « http://autreversion.info/Les%20vaccins%20(leurs%20compositions).htm« )

A NOTER AUSSI QUE…

Le Dr Jean-Michel Dubernard, chirurgien réputé et membre du collège de la
Haute Autorité de Santé depuis 2008
(http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Michel_Dubernard), a signalé que :
<< IL N’EXISTE PAS DE PREUVES SCIENTIFIQUE SUR L’UTILITÉ DES VACCINS ! >>

La Némésis du Nouvel Ordre Mondial