Le rapport de l’ONU sur les crimes israéliens à Gaza – 20/02/2009


Récemment, le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry a fait un exposé au Conseil de sécurité de l'ONU, déplorant la situation bouleversante des Palestiniens à Gaza. Son rapport indique que plus de 14. 000 maisons avaient été détruites ou endommagées par l'opération israélienne, ainsi que des bâtiments publics, des écoles et des domaines industriels. Les ruines et les décombres surprennent tout le monde, d'après Robert Serry qui regrette, dans son rapport, qu'Israël continue ses crimes contre les Palestiniens, notamment à Gaza, malgré le cessez-le-feu établi. Israël a mené plus de 20 raids aériens contre Gaza, faisant 6 morts en martyrs dont un enfant et pas moins de 30 blessés. N'oublions pas qu'un groupe de parlementaires britanniques ont demandé, lors de leur visite à Gaza, que le jugement des autorités du régime sioniste pour des crimes de guerre et du massacre des civils, dans 22 jours d'attaques contre la bande de Gaza. Le chef de la délégation parlementaire britannique a appelé, lors d'un point de presse à Gaza,le gouvernement de son pays à franchir des pas sérieux pour que les autorités israéliennes soient traduits en justice, comme criminels de guerre et pour limiter l'interaction avec le régime sioniste, pour ainsi le contraindre à appliquer les résolutions internationales. Les parlementaires britanniques ont aussi affirmé que les informations et les reportages diffusés par les chaînes de télévision étaient, totalement, différents des réalités existant à Gaza, qui témoignaient de vastes ruines dans la bande de Gaza ainsi que des souffrances des milliers de familles, sans abri, dépourvues de tout moyen pour se défendre du froid et des pluies. De même, la commission palestinienne pour la poursuite des criminels de guerre israéliens, a entamé ses activités pour collecter des documents sur les crimes de guerre commis par l'armée israélienne à Gaza. Tandis que les parlementaires jordaniens ont récemment exigé le jugement des responsables du régime sioniste en tant que criminels de guerre. C'est dans le même cadre que le président de la commission parlementaire jordanienne des affaires juridiques, Moubarak Abu Yamin, entend effectuer, bientôt, une visite aux Pays-Bas pour rencontrer le procureur général de la CPI et lui déposer une plainte contre les criminels de guerre israéliens.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s